Dans la perspective de la création des universités de Sikasso, Gao et Tombouctou : Mountaga Tall initie des missions universitaires pour l’examen des défis à relever

1

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall a présidé, le jeudi 3 novembre 2015, la cérémonie d’installation officielle des membres des missions universitaires de Sikasso, Gao et Tombouctou. C’était dans la grande salle de réunion de son département.

La mission universitaire de Sikasso  est composée de Assétou Founè Samaké, Conseiller Technique  au MESRS, Souleymane Kouyaté, vice-recteur de l’Université de Ségou, Doulaye Konaté, Président du Conseil de l’ULSHB (ex-FLASH), Denis Dougnon, Directeur Général de l’ISFRA, Ahmadou Wagué, enseignant à l’UCAD de Dakar, Pr Fafré Samaké, Badié Diourté de l’USTTB, Dr Bréhima Kaména, enseignant à l’USJPB et Lamine Keita, Chef de service des finances de l’USJPB. Elle sera conduite par Moussa Kanté, Professeur d’enseignement supérieur et Directeur du CNRST.

Celle de Tombouctou sera dirigée par Amadou Diallo, Professeur d’Enseignement Supérieur. Il fera équipe avec Mahamadou Maré, Conseiller Technique au MESRS, Salam Diakité, Professeur  d’enseignement supérieur à la retraite, Dr Baba Berthé, ancien ministre et Professeur d’Enseignement Supérieur, Abdoul Kadri Maïga, Directeur Général de l’IHERI-ABT, Aly Ould Sidy, Conseiller Technique  au Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Kabary Kouma, chargé de mission au Ministère des Affaires Religieuses et du Culte, Dr Diallo Kadidia Maïga, Professeur d’Enseignement Supérieur à l’ULSHB,  Ismaël Diallo, Architecte et Casimir Sangala.

Quant à la mission universitaire de Gao, composée de Abdoulaye Salim Cissé de la DNESRS, André Bourgeot, Chercheur au CNRS/Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de France, Amadou Thiam (UCAD Sénégal), Sadio Yena, Professeur d’Enseignement Supérieur à l’USTTB, Boubacar Diop, Directeur Général d’ISA de l’USTTB, Sadio Ly, Professeur d’Enseignement Supérieur à l’ENI, Amadou Ouane, Professeur d’Enseignement Supérieur à l’ENETP, Assétou Kanouté, Professeur d’Enseignement Supérieur à l’IPR de Katibougou et Amadou Tall, journaliste, elle sera guidée par Ouateni Diallo, Vice-recteur de l’USTTB.

Pour le ministre Mountaga Tall, la création d’universités régionales s’inscrit en droite ligne dans la politique de déconcentration/décentralisation des services de l’Etat dans laquelle, le pays s’est engagé depuis des années. Selon lui, la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre Modibo Keita est édifiante sur l’engagement du gouvernement à faire des régions, des pôles d’attractivité en matière de développement du savoir et du savoir faire. A l’en croire, après la création de la première université régionale de Ségou, le choix des plus hautes autorités du pays s’est porté sur Sikasso, Gao et Tombouctou pour diverses raisons. D’où ces missions universitaires.

Selon Mountaga Tall, le choix porté sur Sikasso se justifie par le fait qu’elle est une région qui regorge d’énormes potentialités agro-silvio-pastorales. S’agissant des régions de Gao et Tombouctou, poursuit Me Mountaga Tall, la création d’universités dans ces régions vise à renforcer la cohésion sociale et la consolidation de la paix. Créant ainsi des creusets où le sud et le nord se côtoieront pour former une communauté de destin.

Enfin, le ministre a rappelé les missions assignées aux membres de ces missions universitaires. Il s’agit de l’identification des filières de formation des différentes universités à créer, la préparation des avants projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement des universités, l’évaluation des potentiels enseignants résidant et les besoins en recrutement du personnel enseignant, administratif et technique, l’évaluation des coûts des investissements à réaliser ainsi que le budget prévisionnel de fonctionnement des dites universités.

Modibo Dolo

PARTAGER

Comments are closed.