Rencontre sur l’alimentation scolaire : En vue d’élaborer un manuel de procédures

0

 La semaine dernière, les acteurs en charge des cantines scolaires se sont rencontrés  dans le cadre d’un atelier à l’ex DNAFLA.  Il avait pour objectif de renforcer les capacités des gestionnaires des cantines scolaires, en vue d’une bonne alimentation. L’atelier en question a été organisé par le Centre national des cantines scolaires en partenariat avec  l’Organisation  néerlandaise de développement (SNV).

En effet, la rencontre a permis  de renforcer les capacités des participants sur les mécanismes de création, d’approvisionnement et de gestion  des cantines scolaires, réfléchir sur les possibilités de faire participer les agriculteurs aux programmes d’alimentation scolaire pour l’approvisionnement des cantines scolaires en vivres ou autres denrées alimentaires produits localement, axe privilégié de présentation de l’alimentation scolaire.

Prenant en premier la parole, dans le cadre de l’ouverture de l’atelier,  la directrice du Centre national des cantines scolaires Mme Touré Zalia Maiga dira que : «  la structure est confrontée à certaines difficultés. Il s’agit des agents qui ont quitté d’autres structures pour venir servir dans l’alimentation scolaire, sans formation préalable. Avec la situation qui prévaut dans notre pays, beaucoup de cantines ont été détruites dans les régions au nord. Nous avons d’énormes difficultés de création, de réhabilitation et d’approvisionnement. Notre souci aujourd’hui est d’approvisionner nos magasins avec nos produits locaux, c’est ce qui explique la participation des agriculteurs à cet atelier ».

Pour le Conseiller Technique du ministre de l’Education nationale M. Baba Diabé Doumbia cette étape devrait permettre de doter la structure de manuel de procédures. Ceux-ci vont contribuer à améliorer  les cantines au niveau de l’espace scolaire. Une fois que ces manuels seront élaborés, ça sera le début pour une bonne appropriation de l’alimentation scolaire. Pour ce faire, le conseiller technique demande une synergie d’action pour l’ensemble des partenaires en charge de la question.

Rappelons que depuis 2009, le Mali s’est doté d’une politique nationale de l’alimentation scolaire (ALISCO). Celle-ci se fonde sur l’implantation de cantines scolaires dans toutes les écoles primaires du pays, notamment dans les zones d’insécurité alimentaire. Cette politique a pour finalité d’assurer la prise en charge de l’alimentation scolaire de façon pérenne, afin que la faim ne soit pas un obstacle à l’accès, au maintien à l’école et au développement de l’enfant. Ainsi, pour  la mise en œuvre de cette politique, le gouvernement a mis en place, en juin 2011, le Centre national des cantines scolaires avec pour missions : la création des cantines scolaires ; l’évaluation des besoins en vivres et équipements des cantines scolaires ; l’appui pour la mise en place d’un mécanisme d’acquisition des vivres ; la supervision de la distribution des vivres et produits et la coordination des activités nutritionnelles et sanitaires des écoles dotées de cantines scolaires.

Diakalia M Dembélé

 

PARTAGER