Rentrée scolaire : 209 enfants orphelins de l’armée de l’air reçoivent des kits scolaires

0

Le service social de l’armée de l’air a procédé, le vendredi, 30 septembre 2016, à la remise de kits scolaires à 209 enfants de militaires de l’armée de l’air décédés au front. C’était en présence du parrain, le général de brigade aérienne à la retraite, Mamadou Doucouré et du chef d’état major du dit corps.

Cela a été cérémonie de rencontre entre les anciens et la nouvelle génération, une cérémonie d’échange, une cérémonie de douleur mais aussi de joie. Cela fait 8 ans que les chefs hiérarchiques de l’armée de l’air et tout le personnel prennent en charge les kits scolaires et les frais de coopératives des enfants de leurs camarades morts au combat pour leur permettre le droit à l’éducation. D’un coût de 4 695 000 FCFA, cette action a concerné les enfants de la 1ère à la 7ème année ; de la 8ème à la 9ème année. Le chef d’Etat Major, de l’armée de l’air, Souleymane Bamba a, dans son discours, rappelé l’esprit de solidarité qui a toujours prévalu au sein de l’armée de l’air. Il a salué les partenaires, la jeunesse qui, selon lui, a cultivé l’esprit de solidarité en faisant parler son cœur. Aux enfants, il leur a demandé de mériter ce qui leur a été donné. Il a indiqué aux enfants, les difficultés et les embûches auxquels ils auront à faire face dans la vie. Le chef d’état major s’est réjouit du succès constaté durant l’année 2015-2016, où les enfants ont réalisé un taux de 100% de la 1ere à la 7eme année et  la  9ème année avec un taux de 50% de réussite. Le Parrain de l’événement, officier valeureux, il le fut de part son parcours, le général de Brigade aérienne, Mamadou Doucouré, a lancé un cri de cœur à tous les militaires de l’armée de l’air, mais aussi de l’ensemble de l’armée du Mali. En s’adressant aux militaires de l’armée de l’air, il dira que ce corps est une famille qui s’est toujours manifesté par sa solidarité, sa capacité et sa compétence. Il a félicité les enfants parce qu’ils arrivent tous aux classes supérieurs avec plus de 99% de réussite. Il a demandé au personnel de soutenir cet acte. Pour lui, soulager ces enfants, est un acte de solidarité, d’humanisme et d’esprit de corps. En s’adressant au personnel de l’armée de l’air, le général dira que l’outil aérien est complexe et que ceci demande de la compétence, de l’engagement, de la discipline, de la rigueur et du  professionnalisme. Il dira que l’armée malienne manque d’outil, surtout l’armée de l’air. Aux militaires, il leur a demandé  d’abandonner la facilité, de ne pas se laisser obnubiler par le galon mais de le mériter, de respecter l’ordre et la discipline. Selon lui, l’instruction, la formation est à la base de la réussite. « Si nous ne bougeons pas, le Mali est voué à l’échec » a dit le général Mamadou Doucouré. Il a demandé aux militaires de dominer la peur, de défendre la patrie même au prix de leur sang.

Fakara Faïnké

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER