Le Général Siaka Sangaré, délégué général aux élections (DGE) ; “Aujourd’hui, nous sommes dans le chronogramme et serons au rendez-vous du 29 mars 2020”

0

Dans le cadre des prochaines élections législatives, le Délégué général aux élections (Dge), le Général Siaka Sangaré, a bien voulu nous accorder une interview au cours de laquelle il a abordé les questions relatives au niveau des préparatifs desdites élections ainsi que les défis et les enjeux liés à celles-ci.

Aujourd’hui-Mali : Pouvez-vous nous parler du niveau des préparatifs des prochaines élections législatives ?

Le Général Siaka Sangaré : Je ne peux parler que du niveau des préparations des législatives au niveau de la Délégation générale aux élections (Dge). Vous savez que la Dge a pour mission l’élaboration et la gestion du fichier électoral, la confection des cartes d’électeur, le financement public des partis politiques et l’assistance à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), mais à la demande de celle-ci.

Dans le cadre de l’élaboration du fichier électoral, nous avons, suite aux opérations de révision de 2019, procédé à la mise à jour du fichier électoral. Ce qu’on ne dit pas souvent, nous avons-nous-mêmes demandé l’audit du fichier électoral. Ainsi, des dispositions ont été prises au niveau de la Ceni pour faire cet audit qui a confirmé effectivement tous les chiffres que nous avions arrêtés après la mise à jour du fichier électoral. Donc cela veut dire que nous avons un fichier fiable dont le nombre d’électeurs est estimé à 7 663 464 électeurs. Sur cette base, nous avons fait confectionner et personnaliser les cartes d’électeur qui sont actuellement en train d’être distribuées.

Au moment où je vous parle, nous sommes en train d’imprimer les documents électoraux, notamment les listes électorales qui vont être affichées dans les quartiers, dans les villages et dans les fractions nomades. Ensuite, les listes d’émargement qui seront déposées dans les bureaux de vote le jour du scrutin et également les extraits de listes qui seront affichées devant les bureaux de vote.

Nous nous attelons aussi à faire fonctionner et opérationnaliser le dispositif de consultation par SMS qui permet aux citoyens de localiser leur bureau et centre de vote afin d’aller retirer leur carte d’électeur facilement. Donc aujourd’hui, je peux dire que nous sommes dans le chronogramme et que serons au rendez-vous du 29 mars 2020.

Quelles sont les particularités de ces élections ?

Vous savez, ce sont des élections législatives donc des élections de proximité. Aussi, ce sont des élections qui doivent nous permettre de sortir de notre crise.  Donc, vous savez bien qu’on a deux fois prorogé le mandat des députés. Cette fois-ci le gouvernement a estimé qu’il fallait aller aux élections et c’est ce qui a été fait.

Je pense que la particularité est que cette élection est considérée comme une élection de sortie de crise. Il faut absolument que les citoyens sortent pour aller chercher leur carte électorale, mais également pour aller voter le jour du scrutin.

Avez-vous un appel à lancer à l’endroit de la population et des partis politiques ?

L’appel que j’ai à lancer, c’est d’abord demander aux partis politiques de mobiliser leurs militants, d’appeler les citoyens à aller chercher leur carter et de sortir massivement le 29 mars pour aller voter.

    Réalisée par Boubacar PAÏTAO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here