28ème Conseil d’administration de l’ANPE : Les administrateurs font le point de l’exercice 2014

0

L’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) a tenu, le mardi 22 décembre dernier, dans la salle de réunion de sa direction générale, la 28ème session de son conseil d’administration. Occasion pour les administrateurs de faire  le point de l’exercice 2014, avant de se fixer de nouveaux objectifs dans la dynamique du Plan Stratégique de Développement (PSD).

Malgré un contexte sécuritaire difficile, au titre de l’exercice 2014, l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) a enregistré un bilan honorable. C’est en substance, ce qui ressort du rapport d’activités présenté par le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock à l’ouverture des travaux de la 28ème session du Conseil d’Administration de l’agence. Selon lui, les activités menées par l’ANPE en 2014 s’inscrivent dans le cadre du PSD (Plan Stratégique de Développement) 2012-2020 et s’articulent autour  de plusieurs axes. Au nombre desquels : la promotion de l’emploi, la formation professionnelle continue, l’information sur le marché de l’emploi, entre autres.

Pour réaliser les différentes activités, le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a révélé que 235 agents toutes catégories confondues ont été mobilisés avec un budget de plus d’un milliard quatre cent millions  FCFA (1 438 790 478FCFA).Toute chose qui dit-il, a permis à l’ANPE de réaliser plusieurs activités en faveur de la création d’emplois et de la formation professionnelle.

Ainsi, à ses dires, dans le cadre de l’emploi salarié, 7 761 demandes d’emploi ont été enregistrées contre 3 873 offres d’emploi sur lesquels, l’ANPE a réussi à placer environ 2484 demandeurs d’emploi, soit un taux de satisfaction de  38%. Tandis que dans le cadre de l’auto-emploi, environ 110 PME/PMI ont été directement financées avec à la clé, la création de 996 emplois.

Par ailleurs, dans le cadre du programme d’amélioration des compétences aux petits métiers, (6) six sessions de formation ont été organisées en faveur de 105 bénéficiaires dans les régions de Koulikoro, Ségou, Mopti et Gao. Mais aussi, 287 auditeurs ont bénéficié de formation sanctionnée de diplôme au Centre de Perfectionnement et de Reconversion (CPR) et à l’Atelier Ecole de Kayes (AEK).

A cet effet, le DG de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a souligné qu’en 2014, son agence a exclusivement orienté la formation qualifiante vers les branches minières au sein desquelles, le Centre de Perfectionnement et de Reconversion (CPR) a inscrit 20 auditeurs dans la maintenance.

Quant à l’Ecole Atelier de Kayes(AEK), elle a encadré en 2014, 66 auditeurs du monde artisanal dont : 16 apprentis en construction métallique, 20 femmes dans la production d’oignon sur le périmètre de Kamakolé, 16 jeunes sans emploi dans la confection des panneaux solaires, 12 jeunes spécialisés dans l’électrification rurale et deux autres en teinture artisanale.

Après avoir fait le récapitulatif des activités menées en 2014, le DG de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a précisé en perspective que son agence va poursuivre l’opérationnalisation du PSD (Plan Stratégique de Développement), la mise à jour et l’exécution du plan de formation pour contribuer au développement des compétences et au renforcement des capacités de l’ANPE, la numérisation des outils de travail et la validation des outils de Gestion Axée sur les Résultats (GAR).

Le président du conseil d’Administration de l’ANPE, Moussa Kanouté, a, pour sa part, invité la direction générale et l’ensemble du personnel de l’agence a poursuivre leurs efforts de recherche d’idées et d’actions novatrices en faveur de la promotion d’emploi. Avant de féliciter le nouveau directeur Ibrahim Ag Nock, pour sa nomination.

Lassina NIANGALY

PARTAGER