Lutte contre la déforestation au Mali : Lancement officiel du Réchaud à Bioéthanol « NEEMA »

0

Le Mémorial Modibo KEITA a servi de cadre, le mercredi 22 décembre 2021, à la tenue de la cérémonie de lancement du Réchaud à Bioéthanol « NEEMA », développé par l’Entreprise Katénè Kadji, en partenariat avec l’Agence Malienne pour le Développement de l’Energie Domestique et de l’Electrification Rurale (AMADER) et l’Agence Nationale de Développement des Biocarburants (ANADEB). La cérémonie de lancement était présidée par le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou TRAORE, en présence du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme WADIDIE Founè COULIBALY, du Promoteur et Directeur Général de Katènè Kadji Sarl, Ousmane Sory SAMASSEKOU et d’autres personnalités.

 « Notre société s’est spécialisée dans la production des systèmes de cuisson propre pour tous, mais principalement pour des populations les plus exposées aux risques et menaces liés à l’alimentation et à la cuisson des repas : notamment les femmes et les enfants », a souligné Ousmane Sory SAMASSEKOU, Promoteur et Directeur Général de Katènè Kadji Sarl. Avant de signaler que le simple fait de cuisiner impacte négativement la santé humaine et l’environnement immédiat et lointain. Selon des études, dit-il, environ 3 milliards de personnes dépendent des combustibles solides pour préparer leur repas quotidien. « Lorsqu’ils sont brûlés, les combustibles comme le bois, le charbon de bois, et les bâts d’animaux créent une fumée dangereuse qui entraîne des maladies cardiaques et pulmonaires, des cancers, des cataractes, des brûlures et d’autres impacts qui font chaque année 1,7 millions de morts (dont 38 100 au Mali-OMS). Selon une estimation, 25% des émissions de carbone noir dans l’atmosphère proviennent du secteur de la cuisine. Nous devons et pourrions réduire d’impact sur nos vies et celles de nos proches », a souligné le promoteur de Katènè Kadji qui a mis sur le marché le Réchaud à Bioéthanol « NEEMA » oscillant entre 25 000 et 30 000 FCFA.

A sa suite, Sory Samassékou, Coordinateur des projets et programme de la société Katènè KADJI, a fait savoir que Katènè KADJI est un groupement d’intérêt économique créé en 1996, emploie directement 32 personnes et collabore en partenariat local avec au moins 200 PME (Petites et moyennes entreprises) de Production et 600 PME de distribution. Quant au ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou TRAORE, il a félicité la société Katènè Kadji pour cette initiative. « En tant qu’alternative au bois et au charbon de bois, la promotion du Réchaud NEEMA Ethanol, aura des retombées positives dans les domaines énergétique, environnemental, sanitaire et sécuritaire. En effet, la vulgarisation de ce Réchaud contribuera fortement à la préservation de nos forêts et au soulagement de nos braves ménagères qui sont de plus en plus confrontées aux aléas d’accès au bois et au charbon de bois », a-t-il dit.

Selon lui, le Gouvernement tout entier est disposé à soutenir le développement des bioénergies au Mali. « La technologie « Neema Bioéthanol » est une technologie réfléchie et conçue par un opérateur économique national, avec l’accompagnement des services techniques du département des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Pour permettre aux ménages d’accéder à la technologie de « Neema Bioéthanol », l’entreprise Katénè Kadji mettra sur le marché, 10 000 réchauds par an, pour une consommation annuelle de bioéthanol estimée à 2 500 000 litres. Ceci permettra d’augmenter la part des biocarburants dans le mix énergétique national et contribuer à la préservation de nos forêts », a conclu le ministre Lamine Seydou TRAORE. Après les différentes allocutions et le sketch du groupe Nyogolon, la ministre WADIDIE Founè COULIBALY a donné le premier coup de flamme du Réchaud à Bioéthanol « NEEMA ».

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here