Faits divers : le berger violeur

    0

    Le jeune homme a longtemps guetté sa proie avant que cette dernière ne tombe entre ses mains. Sous la menace d’une arme blanche, il a abusé d’elle avant de disparaître pour de bon

    K est une jeune fille qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Malgré cela, un prédateur sexuel ne l’a pas épargnée. B, son bourreau fait partie de cette catégorie d’individus qui profitent d’une défaillance physique ou intellectuelle de leurs semblables pour abuser d’eux.

    Ce garçon a été identifié plus tard comme un jeune berger qui passait plus de temps avec les animaux pour les faire paître dans la brousse. Dès que l’occasion s’est présentée à lui, il a oublié un moment ses bêtes pour s’en prendre sexuellement à la pauvre B de la façon la plus sordide. Ces faits se sont passés, il y a quelques jours à Bafoulabé, un cercle de la Région de Kayes.

    S’il faut croire nos sources, le jeune berger semblait avoir des yeux pour sa victime depuis un moment. Durant ce temps d’attente, la moindre occasion ne s’est présentée à lui pour qu’il puisse jouir de celle qu’il a longtemps guetté sans lui mettre la main dessus. Comme par malheur, le jour où les faits se sont passés, la jeune déficiente mentale a osé errer dans les environs de la brousse où le berger passait le plus claire de son temps en compagnie de ses animaux.

    Dès qu’il l’a aperçue ce jour-là, B n’a pas laissé cette occasion lui échapper. Dans un premier temps, il a approché sa future victime, en essayant de passer par la méthode douce. Malheureusement pour lui, cette stratégie n’a pas fonctionné. La jeune fille a très vite compris les intensions malveillantes de son futur bourreau.

    Puis, sans réfléchir par deux fois, elle a catégoriquement rejeté les avances de celui-ci. Visiblement, le jeune berger avait commencé à perdre la maîtrise de sa pulsion sexuelle. Frustré d’avoir été rejeté, il a aussitôt changé de stratégie pour atteindre son but. Dans sa tête, c’était désormais « ça passe ou ça casse ».

    C’est ainsi qu’il a usé de la force pour saisir la jeune fille par les mains. Cette dernière a tenté de résister en se débattant de toutes ses forces pour échapper à son bourreau. Complètement aveuglé par le désir ardent d’entretenir une relation sexuelle avec la déficiente mentale, le jeune berger n’a pas hésité à lui assener un coup de canif qu’il portait sur lui.

    Histoire de ramollir sa victime qui, à la vue du sang, n’a plus eu le courage de se débattre. Puis, il l’a entraînée de force jusque dans les fins fonds des broussailles. Là, sans la moindre défense, la pauvre était désormais à la portée de son bourreau. Et durant plusieurs minutes, le jeune berger a abusé de la déficiente mentale de 16 ans jusqu’à satisfaction.

    Ensuite, il a disparu dans la nature laissant sa victime dans le sang. Cette dernière n’a eu la vie sauve que grâce à un villageois qui était de passage dans les environs de l’endroit où le viol a eu lieu. Le passant ayant compris qu’elle venait d’être victime d’une agression, l’a transportée vers le centre de santé le plus proche pour y recevoir des soins. Quant à l’agresseur, selon nos sources, il est resté introuvable.

    Tamba CAMARA

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here