Résultats du concours de la Fonction publique 2017 : Le ministre Diarra Racki Talla fait le point

0
La ministre Diarra Racky Talla en recevant hier une délégation des personnes handicapées exigeant leur recrutement à la fonction publique
Diarra Racky Talla en pourparler avec les manifestants

Par devoir de crédibilité et de transparence, Madame le ministre de la Fonction publique n’a pas dérogé cette année à la règle. Celle consistant à faire le point, avec la presse, des résultats du concours de recrutement des agents dans la Fonction publique de l’Etat. C’était le mercredi 24 janvier dernier à son département, entourée des membres de son cabinet et du Directeur du centre des concours de la Fonction publique.

Il ressort des explications du ministre qu’au titre de l’année budgétaire 2017, 814 emplois à pourvoir avaient été mis en compétition et repartis entre les différents cadres concernant toutes les catégories à savoir: A, B2, B1 et C.

Il y a eu au total 23 413 candidats inscrits, dont 12 643 femmes et 127 en situation de handicap qui ont pris part aux concours qui se sont déroulés les 4, 5, 11 et 12 novembre 2017 dans les centres de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et Bamako a t-elle expliqué. Sur les 814 postes à pourvoir, 805 ont été pourvus. L’on retient 733 candidats déclarés définitivement admis, dont 227 femmes (30,96 %) et six candidats en situation de handicap (0,84 %). S’y ajoutent 72 candidats dispensés de concours pour les corps où le nombre de candidats était inférieur au nombre de postes à pourvoir. A en croire le ministre, le nouveau contingent de fonctionnaires va faire une incidence en masse salariale annuelle de 1 309 413 642 FCFA. Cet effort, selon elle, s’inscrit en droite ligne avec la volonté politique du président IBK de créer 200 000 emplois durant son premier quinquennat, avant d’ajouter que le gouvernement a consenti de gros efforts pour rehausser le montant de l’enveloppe destinée au recrutement de nouveaux agents dans la Fonction publique d’État.

En ce qui concerne les concours professionnels d’avancement de catégorie, il y avait 250 emplois à pouvoir répartis entre les différents cadres : Administration générale ; Construction civile ; Industrie et Mines ; Douanes, Finances, Impôts, Trésor, Services économiques, Santé, Travail et Sécurité sociale. Ils ciblaient uniquement les catégories  de C à B1 (135) et de B1 à B2 (115).

Par ailleurs, Madame le ministre s’est prononcé sur les cas des faux diplômes décelés lors des dépouillements des dossiers. Elle a promis que les auteurs de falsification de diplômes décelés dans les dossiers de candidature seront traduits en justice. L’on relève, notamment huit cas de falsification de diplôme dans les corps des administrateurs de l’action sociale (spécialité psychologie), des techniciens de l’industrie et des mines (spécialité hydraulique) ; quatre cas dans le corps des agents techniques de l’élevage et deux cas pour le corps des adjoints des services économiques.

DK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER