Droits Humains : Médias et surveillants de prison à l’école du CapDH

0

Le Centre d’assistance et de promotion des droits humains (CapDH) organise du 25 au 26 juillet 2019 deux  ateliers de formation  à l’intention des journalistes et des surveillants pénitentiaires à l’AGETIC.  

Maliweb.net – Cet atelier de deux jours vise à renforcer les capacités des journalistes sur les droits de l’homme et les modes de saisine des juridictions afin de favoriser la promotion et la protection des droits de l’homme, l’accès à la justice au Mali.

Organisée par le CapDH, une association de droit malien apolitique créée en mars 2008 à Bamako avec pour objectif de promouvoir et défendre les droits humains et inculquer l’éducation à la culture de la paix et de la citoyenneté, cette formation des médias  se tient simultanément  avec celle des surveillants des surveillants pénitentiaires en vue de renforcer leurs capacités en matière de droits humains.

En outillant les professionnels des médias, le CapDh cherche à corriger la méconnaissance des populations en matière de  droits humains et les engagements du Mali  dans la matière au niveau régional et international. Une fois mieux informées les populations auront ainsi une meilleure connaissance de leurs droits et devoirs de citoyen,  et surtout elles pourront avoir la bonne maîtrise des procédures de saisine des juridictions pénales.

Financée par l’ Ambassade Royale de Danemark au Mali à travers le Fonds d’appui aux moteurs du changement (FAMOC), l’ association CapDh a à son actif une série de formations à savoir : 8 ateliers de formation sur les instruments juridiques de protection des droits humains et les modes de saisines des juridictions pénales nationales à l’ adresse de 422 jeunes et femmes des régions de koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Bamako , formations tenues en 2008. En plus ladite association a formé 79 parajuristes et organisé 4 journées d’échanges entre les jeunes et les acteurs de la chaîne pénale. Et la tenue de cette formation des journalistes rentre en droite ligne avec les précédentes c’est-à-dire promouvoir les droits humains et renforcer la démocratie au Mali.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here