Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau : Le renforcement des comités locaux de l’eau au centre des débats

0

Les acteurs impliqués dans le programme conjoint d’Appui à la gestion intégrée des ressources en eau (PCA-GIRE) étaient en conclave le mercredi 16 décembre 2020 à l’Escalade Gourmande à l’ACI 2000 pour la validation des rapports provisoires des études en vue de l’élaboration et l’adoption d’une stratégie de consolidation des ‘CLE’ (Comité local de l’eau) existants et de création des CLE futurs plus renforcés.

Le Directeur national de l’hydraulique du Mali Monsieur Yaya Boubacar, a procédé à l’ouverture de l’atelier  en présence de son adjoint, de  la coordinatrice du Programme d’Appui Conjoint à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PCA-GIRE)  Mme Cissé Niuma Coulibaly et différents acteurs impliqués au GIRE (société civile, des collectivités et de l’administration).

Cette rencontre est opportune pour les acteurs de la GIRE de capitaliser les acquis en matière de développement des CLE, et d’autre part de se pencher sur des stratégies de consolidation des CLE existants et des ceux à mettre en place.

En effet pour une gestion efficiente des ressources de l’eau, la GIRE à l’échelle locale a initié à partir de 2006 à la mise en place de comités locaux de l’eau ( 33 au total) ont été mise en place  dans les  régions  de Sikasso, Koulikoro, Ségou et Mopti.   Et le processus de développement des CLE s’est poursuivi avec  les appuis techniques et financiers mobilisés de la sous-composante GIRE de l’Appui Dano-Suédois  qui ont  été  par ailleurs chaleureusement remercié par le directeur national de l’Hydraulique.

En 2014, les ambassades du Royaume des Pays-Bas et de la Suède en partenariat avec le gouvernement du Mali, ont formulé le PCA-GIRE avec comme objectif de renforcer la mise en œuvre de la GIRE au niveau local, national et international en appuyant les acteurs concernés par la mise en œuvre de la politique nationale de l’eau.  Et c’est dans ce cadre  que le PCA-GIRE a fait recours  à l’ONG nationale pour redynamiser les 10 CLE pilotes ; un partenariat  établi entre elle et  la direction nationale de l’hydraulique sur la GIRE depuis 3 ans.

Aussi en phase de fin de mission,  de par cette rencontre, il est présenté à l’ensemble des acteurs impliqués au GIRE  les rapports provisoires des études en vue : d’élaboration et d’adoption d’une stratégie de consolidation des CLE existants et de création des CLE futurs ; et de l’appui aux CLE par G-FORCE.

Et selon le président de l’Ong G-Force,  le bilan est assez satisfaisant vue la structuration des CLE et leur connaissance  de la GIRE, un renforcement visible à travers leur application et l’implication  dans l’exercice de leur fonction selon ses dires. Cependant  Monsieur Diarra  déplore la  faible mobilisation des ressources nécessaires au bon  fonctionnement des comités. Mais comme indiqué par Monsieur  Yaya Boubacar ces recommandations de l’atelier vont servir à améliorer la dynamique du département en charge de l’eau.

Khadydiatou Sanogo/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here