Arrêtés à Zégoua dans le cadre de la lutte anti-terroriste : Les 20 présumés terroristes relâchés faute de preuve

4
Un groupe de Dawa (photo à titre illustratif)
Un groupe de Dawa (photo à titre illustratif)

Les enquêtes effectuées auprès des pays d’origine de certains suspects n’ont pas permis de déceler un passé de jihadiste pour ces personnes encore moins d’établir une connexion avec des terroristes sévissant au Mali ou dans le Sahel.

Les  20 présumés terroristes qui avaient été arrêtés à Zégoua  ont été relâchés par les services de renseignement maliens faute de preuves. On se rappelle que ces personnes avaient été arrêtées au poste de contrôle de Zégoua  alors qu’elles revenaient d’Abidjan  où elles avaient, dit-on, pris part à une cérémonie religieuse organisée par la secte Dawa. Plusieurs nationalités en faisaient partie notamment des Français (5) des Mauritaniens (13), des Maliens. Après leur arrestation, ces personnes avaient été transférées à Bamako sous une très forte escorte sécuritaire. Les divers services de renseignement de notre pays sont rentrés en contact avec leur pays d’origine  en vue d’établir un quelconque lien pouvant exister avec des  cellules terroristes. Il nous revient que les enquêtes effectuées en France et en Mauritanie n’ont pas permis de déceler une quelconque activité terroriste des personnes suspectées. On nous précise que seulement  l’un d’entre eux de nationalité française avait été arrêté par le passé dans son pays pour ” délinquance “.

Selon une source sécuritaire, les services de renseignement seront constamment sur le qui-vive et continueront à suivre les moindres faits et gestes de ces sympathisants de la secte Dawa.

On nous signale que la délégation mauritanienne à peine relâchée a pris le chemin du retour. S’agissant des ressortissants français dont beaucoup de binationaux, ils ne sont pas encore tous rentrés.

  Abdoulaye DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. L armée Malienne en voulant prendre tout ce qui bouge pour énémi finira par tirer sur ses pieds . où sont passé les gendarmes ? qui sont un peu rusés qui distinguent leurs jambes des reptiles .
    Il faut de l intelligence en voulant tout voir on finira par ne rien voir .et c est la fin de lepisode .

  2. Nous sommes très heureux du fait que ces gens de la Daawa n’aient aucun lien avec les terroristes.
    Et nous nous réitérons notre appel aux plus responsable de la Daawa pour une sortie publique visant à expliquer la Daawa dans ce contexte de fortes soupçons surtout du fait que beaucoup de djihadistes surtout des chefs sont connus comme étant fervents membre de la Daawa.

    Nous appelons nos valeureux journalistes à entrer en contact avec les responsables de la Daawa pour édifier tout le monde.

Comments are closed.