Attaque de Koulongo : Déjà des suspects arrêtés !

0
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à son arrivée à Koulongon

L’information vient du briefing hebdomadaire du gouvernement. Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta,  porte-parole du Gouvernement a animé avant-hier samedi au Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA) le 1er point de presse du Gouvernement de l’année 2019. Selon le ministre Koïta, suite à l’atrocité commise dans le cercle de Bankass, le Procureur de la région de Mopti, après avoir ouvert les enquêtes a déjà procédé  à l’arrestation de certains suspects.

Compte rendu du dernier conseil des Ministres  tenu le mercredi 9 janvier, l’attaque terroriste  du 1er janvier 2019 à Koulongo  et d’autres  questions d’intérêt national. Tels sont entre autres sujets abordés par le ministre porte-parole au cours de cette conférence de presse.

L’actualité oblige, le ministre Koïta a de prime abord condamné au nom du Gouvernement  l’attaque perpétrée le 1er janvier,  dans le village de Kolongo cercle de Bankass au centre du pays, ayant causé  la perte de 37 civils.  « C’est le peuple qui a été endeuillé par cet acte » s’est-il indigné, tout en soulignant que les terroristes cherchent par cet acte à réduire au néant ce que le peuple malien a de plus cher en commun, le vivre ensemble et la cohésion.

Selon lui, particulièrement touché par cet incident, le président IBK s’est déplacé en personne sur les lieux pour présenter ses condoléances, celles de l’ensemble des Maliens aux parents des victimes. Cela sans manquer de  souhaiter prompt rétablissement aux blessés. Selon toujours le porte-parole du Gouvernement, le président de la République a   également instruit que des mesures soient prises pour davantage sécuriser le centre du Mali.  « Le Gouvernement du Mali prendra toutes les   dispositions nécessaires avec l’appui de ses partenaires  pour pacifier le centre du Mali » a-t-il promis.

Dans cette dynamique, il a souligné que les multiples  déplacements du Premier Ministre dans les régions du centre sous l’instruction du  président de la République s’inscrivent  dans la dynamique de désarmer  toutes les milices et les porteurs d’arme.

Avant de clore  ce chapitre, il a annoncé  que le Procureur  de la République de la région de Mopti après ouverture des enquêtes a procédé à l’arrestation de certains suspects.

Abordant,  la grève de 72 heures de la centrale syndicale de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), le ministre Koïta déclara : « Le Gouvernement  travaille à apaiser  le climat social ». C’est pourquoi, dit-il, il sera initié un forum social afin de définir les bases d’un consensus sur un compromis entre le gouvernement, le patronat et les syndicats.

Par ailleurs,  faisant le compte rendu du Conseil  des Ministres du mercredi 9 janvier, il dira que le conseil a examiné et adopté 12 projets de textes et décrets, dont 5 projets de décret   au titre du ministère de l’Economie et des Finances, 3 projets de décret   au titre du ministère du Plan et de l’Aménagement du Territoire, 1 projet de texte  au titre du ministère  de la Défense et des Anciens Combattants,  1 projet de texte au titre du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, 1 projet de décret  au titre du ministère de la Culture et  1 projet de décret  au titre du ministère du Développement Industriel et de la Promotion des Investissements.

Par Jean Joseph Konaté   

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here