IBK s’adressant aux jeunes de SOBANE-DA : «L’Etat procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement les armes…»

2

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est rendu dans le village de Sobane-Da. Face au drame et sur les tombes des disparus, IBK a tenu un langage de compassion et en même temps de fermeté singulièrement aux jeunes. « L’Etat procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement les armes et celui qui refusera de rendre son arme sera sanctionné sévèrement par la loi », a annoncé le Président Kéita.

Le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita s’est rendu hier, 13 juin 2019 à Sobane Da, dans la Région de Mopti, qui a fait l’objet d’une attaque barbare lundi dernier, ayant causé la mort de 35 personnes et plusieurs blessés.

Le Président Kéita était accompagné d’une forte délégation composée du Cardinal Son Eminence Jean Zerbo, le Pasteur Marc GOITA, le ministre de de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamalla Sidibé, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Malick Coulibaly, le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré, le ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Hamadoun Konaté, le ministre de l’Environnement et de l’assainissement et du Développement durable, le ministre de la Défense et Des Anciens Combattants .

A son arrivée dans le village sinistré, le Chef de l’Etat s’est d’abord recueilli sur les tombes des 11 adultes et 24 enfants disparus. IBK a ensuite visité les lieux des massacres pour constater la gravité de la barbarie, notamment le bétail et des équins calcinés, maisons, cars et greniers de stockages de réserves alimentaires incendiés, des objets privés consumés par le feu.
Sous les arbres à Sobane Da avec les familles des victimes du massacre de la nuit du dimanche 9 au lundi 10 juin 2019, le Président de la République a présenté ses condoléances aux familles des disparus, sa compassion et son réconfort aux blessés.
Hameau à populations à majorité de confession chrétienne, le Cardinal Jean Zerbo a prié sur les tombes des disparus pour le repos éternel de leur âme.

« En nous retrouvant ici avec le Président de la République et toute la délégation qui l’accompagne, en nous trouvant ici entre ceux qui sont touchés directement par ce conflit, nous voulons bien simplement encore te demander pardon Seigneur, pardonne-nous Seigneur. Ceux qui s’adonnent à ce comportement, nous te prions Seigneur, touche leur cœur », a imploré le Cardinal Jean Zerbo.
Après la prière sur les tombes, le Chef de l’Etat a longuement échangé avec les populations. En effet, IBK a écourté sa visite de travail à Genève afin d’être présent auprès des populations dans la douleur.

Dans un message empreint d’émotion, le Président Kéita sonne la fin de la récréation. « L’Etat procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement les armes et celui qui refusera de rendre son arme sera sanctionné sévèrement par la loi », a-t-il annoncé face aux jeunes de la localité.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Non IBK, Aucun dogon n’a tué de peulh et aucun peulh n’a tué de dogon. CE SONT DES MERCENAIRES DÉGUISÉS QUI TUENT POUR CRÉER UN TAMPON AU CENTRE AFIN Qu’ON OUBLIE LE NORD.
    CE QU’IL FAUT C’EST:
    – INFORMER ET SENSIBILISER LES POPULATIONS DU CENTRE.
    – ORGANISER ET FAIRE TRAVAILLER LES GROUPES ARMÉS DANS LES PATROUILLES MIXTES AVEC LES FAMA JUSQU’À LA STABILISATION COMPLÈTE.
    – ATTAQUER TOUT AVION SUSPECT

  2. Un vulgaire personnage ce président qui , après avoir volé l’élection présidentielle n’éprouve aucune gêne à faire étalage de son incompétence et de mentir

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here