L’ONU décrète des sanctions contre le groupe islamiste malien Mujao

12

NEW YORK (Nations unies) – Le Conseil de sécurité des Nations unies a décrété mercredi des sanctions contre le groupe islamiste Mujao (Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest), un des groupes qui contrôlent le nord du Mali.

Mujao a été ajouté à la liste noire du Comité des sanctions de l’ONU en tant que groupe lié à Al-Qaïda. Les pays membres de l’ONU ont l’obligation d’imposer aux entités et individus placés sur cette liste un gel des avoirs, un embargo sur les armes et une interdiction de voyager.

Le Conseil de sécurité avait menacé ces groupes de sanctions ciblées s’ils ne se dissociaient pas du terrorisme. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dont Mujao est issu, figure déjà sur la liste noire de l’ONU.

Deux autres groupes armés actifs dans le nord du Mali, les islamistes de Ansar Dine et le mouvement sécessionniste touareg MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), ont entamé mardi à Ouagadougou des premières négociations directes avec le gouvernement malien.

Le Conseil de sécurité doit se prononcer prochainement sur une opération internationale pour chasser les islamistes du Nord-Mali, sur la base d’une résolution préparée par la France, à la demande de Bamako et de la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest).

Le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest est devenu l’un des maîtres du nord du Mali et s’est illustré par des prises d’otages. Il a notamment revendiqué fin novembre le rapt d’un Français dans l’ouest du Mali. Cet enlèvement a porté à treize le nombre d’otages étrangers détenus par Aqmi et le Mujao, dont sept Français.

Fondé par le Mauritanien Hamada Ould Mohamed Kheirou, alias Abou Ghoum-Ghoum, Mujao s’est emparé il y a huit mois de la partie nord du Mali aux côtés d’Aqmi et d’Ansar Dine, adeptes d’une application rigoriste de la charia (loi islamique) dans tout le Mali.

Depuis lors, sa place forte est la grande ville de Gao (nord-est), dont il s’est rendu totalement maître en évinçant le MNLA à l’issue de violents combats fin juin.

(©AFP / 06 décembre 2012 01h42)

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Ça sert à rien ces sanctions contre des villageois qui ne savent même pas compter jusqu’à 3…il n’ont pas d’avoir dans les banques, il ne voyage pas? l’onu ne comprend rien !

  2. Première sanction de l’ONU : ils ne vont plus parachuter des tapis de prières au MUJAO 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • tout ce que tu dis, c’est: blabla je n’ia pas de vie… blabla je suis un minable blanc…. blabla ki ne vit ke par maliweb… blabla ma femme malienne m’a fuit … alros j’ai la haine des maliens… blabla… j’ai une pathétique triste vie…

  3. La diplomatie malienne devra travailler à ce que l’ONU sanctionne le MNLA et Ansardine, comme l’Algérie vient de l’obtenir pour le MUJAO. Mas ici on mange, on dort et on attend que le président du Mali Blaise Compaoré nous demande de lever le doigt! Quelle honte!

  4. pourquoi mnla et ansardine ne sont pas sur la liste noire de l’ONU ? C’est bien la-bas qu’ils ont leur place car ils sont les mêmes vraiment. Mais comme nous sommes pauvres, on nous oblige à négocier avec eux sous la grande pression de la toute puissante Algérie qui pleut du petrole et du gaz sur l’europe
    Notre dignité doit compter pour refuser ce dialogue

  5. C’est juste une polique de ce machin (ONU) afin d’inciter le Mali à augmenter sa contribution dans la cotisation.Chaque peuple à ses terroristes, nous somme prêts à cotoyer le MUJAO que le Mnla et Ansardine !

  6. Nous avons trop parlé, il faut maintenant agir.

    • euh… tu parle de ton existance… oui je confirme! 😉
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.