Lutte contre le terrorisme : Le « Rambo malien » va-t-il imiter le défunt Idriss Deby ?

10

Mort avec arme à la main et au front pour libérer son pays des jougs des terroristes, cela malgré son statut de président de la République et de Maréchal de l’Armée Tchadienne .Il s’agit du défunt président du Tchad fraichement réélu Idriss Deby Itno, un patriote convaincu et un guerrier intrépide. Mais, l’on s’interroge sur le cas de nos gouvernants actuels, ces officiers de l’armée malienne qui ont abandonné le théâtre des opérations au profit des bureaux climatisés. Alors le vice-président de la transition Colonel Assimi Goita chargé de la défense et de la sécurité va-t-il imiter Deby ? Cela faisant, il ouvrira la voie au déploiement des officiers au front. Quand on sait que notre pays regorge d’énormes officiers (généraux, colonels ….) mais qui fuient allègrement le terrain. La patrie ou la mort, la devise de notre armée est désormais une vieille leçon.

Lors de l’occupation de Farabougou le vice-président de la transition Colonel Assimi Goita  avait effectué une visite médiatisée de quelques heures en mode « Rambo » avant de revenir dans la capitale .Et, après rien ! Pourtant lui, était commandant des forces spéciales et  du centre  d’aguerrissement avant le Coup d’Etat du 18 Août 2020 ayant renversé le régime IBK.

L’heure n’est-elle pas arrivée de prouver son patriotisme et son devoir de reconnaissance envers le Mali, qui nous a tout donné. Avec l’acquisition de nouveaux équipements pour renforcer les capacités des FaMa, il est aussi impérieux pour les officiers d’aller  au charbon pour mettre fin à cette crise.

Le Hic est que tous ces soldats qui tombent au front  ne sont que des hommes de rangs. Les officiers (Généraux, Colonels ….) eux, ayant pris d’assaut les bureaux climatisés et salons feutrés. Ce sont les subalternes qui sont envoyés au front. En tout cas n’est pas Idriss Deby qui le veut !

Il est clair que les Officiers doivent aller au front. Eux ayant acquis les techniques et connaissances nécessaires en matière de guerre. Mais le comble est que personne ne veut aller au charbon au nom d’un quelconque patriotisme. Les Colonels actuellement aux commandes  continuent d’assurer leur autopromotion, l’administration publique se militarise chaque jour un peu plus dans un pays en guerre … Quel gâchis ! Alors les autorités de la transition sont interpellées sur la question. Elles qui continuent toujours avec des nominations d’officiers dans les institutions pendant que le pays est plongé dans une crise sécuritaire sans précédent. L’histoire retiendra !

Massassi

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Il titre de cet article en dit long sur le niveau de professionnalisme de l’auteur.

    Franchement c’est de la provocation cet article.

    On a l’impression que certains s auteurs se croient sur Facebook en écrivant de tels articles.

    La présence du colonel Assimi au front n’est pas la condition sinequanone pour la réussite des opérations militaires.
    La colonne vertébrale d’une armée ne repose pas sur seul homme mais sur des milliers d’hommes et de femme.

    • Hassimi représente des milliers de personnes, raison pour laquelle il est nommément cité ici. Tu ne t’es jamais posé la question de savoir pourquoi on ne parle pas de toi mais plutôt de Hassimi dans le fait d’aller au front?

  2. A ma connaissance le maréchal du Tchad est mort en combattant les rebelles, et non pour « libérer son pays des jougs des terroristes ».
    Le maréchal est certainement mort vaillamment, mais pas intelligemment. Il est mort à la façon d’un guerrier du 11e siècle.
    Imaginer si à chaque fois que Churchill se mettait en colère, se hasardait à aller lui-même affronter les Nazi, les Britanniques seraient probablement en train de parler le German aujourd’hui.
    Les chefs de guerre du temps moderne se distinguent par leurs capacités stratégiques à conduire les troupes à la victoire avec moins de dégâts. Et le plus grand dégât qui puisse arriver à une armée est de perdre son cerveau en pleine guerre.
    Au Mali, le constat est que nous avons peu de guerriers et de stratèges.

  3. To begin greatest of detail fighting in war especially war like war ongoing in Sahel is usually led by battle harden sergeants. Of course higher ranking officers should be present being their total circumstance perception is needed plus make sergeants detail perception battle actions more effective.
    Where officers are not in battle area or in preparation to go to battle area it is no crime for them to timely have comfort of air conditions or lounges but all duties should timely be carried out.
    Article is written as if it have intent to damage Malian military morale. Let us not do that in way it do not come with possible morale boost by way of change in some condition or entity we see as being wrong as it exist.
    Way article make points imply Malians officers are cowards who conspire to reach higher rank so that they may fulfill their cowardly desires while proclaiming themselves hardcore essential warriors.
    That condition deserve great scrutiny.
    President Idriss Deby of Chad presence at front as general seem to show seriousness of battle capability of terrorists confronting Chad not to mention their coordination of battle efforts with other terrorists groups throughout Sahel nations. It also make clear well trained plus battle hardened terrorists network with satellite communications operate throughout Sahel attacking highly vulnerable positions with intent of stretching our securities forces unto they are highly vulnerable.
    We must continue military buildup plus acquire real time satellite assistance.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. tout se passe sous nos yeux, l’histoire est un témoignage. Nous autres maliens, il ne nous reste qu’à nous plaindre au bon dieu.

  5. MASSASSI?
    NON!!!
    CE JOURNALISTE EST KAYACHI!

    NOUS AVONS AUSSI DE VRAIS JOURNALISTES AU FRONT, N EST CE PAS? QUE FAIT L AUTEUR KAYACHI A BAMAKO?

    I:) DRISS DEBI OU IDRISS DEBIL? 🙂

  6. Monsieur le journaliste tu oublie un fait de taille.
    Rambo c’est dans les films, les images, les balles en caoutchouc
    Idriss Deby Itno c’etait des faits reels, les champs de bataille, les balles reelles où on cotoie la mort, la vraie.
    Que Assimi Goita reste lui meme mais qu’il agit en bon officier superieur patriote.Qu’il donne le bon exemple.

    • TOUT MALIEN PEUT MENER SON COMBAT POUR LE MALI< MEME AVEC UN COUTEAU, UN BATON, OU BIEN?

      le mec est venu du front pour faire partir nos civils-choubakaw dont beaucoup ici font partie!
      TOUT MALIEN A LE MEME DROIT QUE ASSIMI< ALLER SE BATTRE POUR LE MALI!

      🙂 VOUS AVEZ PEUR DE ASSIMI A LA MAISON NON? IL Y RESTERA POUR BOTER LES FESSES AUX POLITICIENS CIVILS SANGSUES< VOLEURS< ENEMIS DU MALI 🙂

      • “TOUT MALIEN A LE MEME DROIT QUE ASSIMI< ALLER SE BATTRE POUR LE MALI!" T'as même pas honte de raconter de telles veuleries? Quand il y avait la paix, est-ce qu'on a demandé aux civils d'aller prendre le salaire que percevaient les militaires comme Hassimi? Maintenant que la guerre est à nos portes, on ne va pas se lasser de leur demander d'aller faire ce pour quoi ils prenaient leurs salaires, c'est à dire nous protéger à tout prix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here