Mali: un soldat nigérien tué et deux français blessés dans la zone des «trois frontières»

1

Un soldat nigérien a été tué mardi 15 juin lors de combats survenus dans la zone des « trois frontières » au MaliTrois autres militaires ont été blessés : un autre soldat nigérien et deux militaires français de la force Barkhane.

Cet accrochage s’est produit mardi 15 juin dans le secteur d’In Araban au Mali, au sud-ouest de Ménaka, dans le Liptako, à quelques kilomètres de la frontière nigérienne. Un soldat nigérien de la 114e compagnie de sécurité intérieure a été tué au cours des combats, un autre a été blessé.

Ces soldats nigériens étaient épaulés par des groupes commandos de la force Barkhane, dont deux soldats ont également été blessés. Leur état est stable et leur pronostic vital n’est pas engagé.

Une dizaine de terroristes « neutralisés »

Cette opération combinée des forces nigériennes et françaises, souligne l’état-major des armées, était une opération normale et planifiée le long de la frontière malienne contre des éléments du groupe terroriste État islamique au grand Sahara (EIGS).

Les soldats au sol ont reçu le soutien des Mirage 2000 et d’hélicoptères. L’état-major précise qu’une dizaine de terroristes ont donc été « neutralisés », soit tués, soit faits prisonniers. Sans préciser si parmi eux se trouvent des chefs de l’EIGS.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Félicitations à Barkhane et à l’armée nigérienne. Les terroristes ne comprennent que le langage des armes. Paix au soldat nigérien et prompt rétablissement aux blessés français et nigériens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here