Me Kassim Tapo à propos de la situation sécuritaire à Mopti : « La solution ne viendra pas de l’armée malienne ni des forces étrangères, mais des enfants du terroir »

8

 Le  Bâtonnier Kassoum Tapo était face à la presse, hier, à Bamako pour annoncer  la tenue prochaine d’un forum sur la situation sécuritaire dans la région de Mopti.  Ces assises se tiendront, selon lui, après un diagnostic sans complaisance   pour comprendre  les causes des massacres des populations civiles par les fils du terroir de Mopti.

-Maliweb.net- Pour réussir son initiative, l’ancien  député de Mopti, puis ministre, Me Kassoum Tapo s’était fait accompagner  lors de cette conférence par le président du Haut Conseil Islamique, Chérif Ousmane Madani Haïdara, le Cardinal Jean Zerbo, le Révérend Yattabaré et secrétaire général de la coalition des ressortissants de Mopti, par ailleurs président de Ginna Dogon, Mamadou Togo.

D’emblée,  le conférencier a indiqué que la région de Mopti qui était un lieu prospère est devenue un îlot de misère, où  la mort, l’insécurité, les enlèvements et  la famine  sont devenus le quotidien des populations. D’après Kassim Tapo, la rencontre réunira toutes les personnalités de Mopti, le collectif des députés, les associations culturelles Ginna Dogon et Tabital Pulaaku, voire l’ancien Président Amadou Toumani Touré. «  Nous n’allons plus rester comptable à ces tueries macabre à Mopti. Je lance un appel à tous les fils du terroir à laisser leurs égos à côté  et se remettre ensemble pour définir ce qu’on devrait faire pour mettre fin aux tueries », a déclaré le Bâtonnier. Ajoutant que « la solution à la crise dans la région de Mopti viendra des enfants du terroir et non de l’armée malienne ni des forces étrangères ».  Le conférencier d’informer qu’une délégation de tous les cercles et les arrondissements pour faire le diagnostic des causes du conflit.

Il a adressé un second appel à la communauté internationale à prévenir la catastrophe humanitaire  qui plane sur la région de Mopti.

Le Président du Haut conseil islamique, Cherif Ousmane Madani Haidara de poursuivre, ‘’ tous les patriotes sont émus par la tragédie qui est entrain de se produire au centre du Mali. La situation interpelle tout le monde à s’impliquer pour trouver une solution malienne. Une réconciliation entre les communautés Peuls et Dogon ne suffira pas  à résoudre le conflit.  Il faut plutôt chercher à comprendre les causes du conflit ‘’.  Pour lui, ce sont les ennemis du Mali et de la paix qui cherchent à mettre dos à dos les deux communautés et les différentes confessions religieuse sinon il n’y a jamais eu de conflit intercommunautaire.

 « Des sentinelles de la République »

Le cardinal Jean Zerbo et le Révérend Yattaré  ont tous réaffirmé leur soutien à l’appel de Me Kassoum Tapo ajoutant qu’ils sont des sentinelles  de la République qui continueront à prier pour le Mali.

Le secrétaire général de la Coalition des ressortissants de Mopti (CAREM), par ailleurs président de Ginna Dogon, Mamadou Togo dira que les Maliens doivent cesser de pleurer les morts pour sauver les vivants. « Cela veut dire qu’il est temps d’arrêter les tueries, de nous donner la main, de converger les idées et de fédérer les efforts pour bouter les ennemis hors du pays. Si nous ne faisons pas cela, nous risquerons de disparaître », a déclaré ce dignitaire de la communauté Dogon, qui invite l’Etat à endiguer la famine. « La région de Mopti représente pour le reste du Mali une digue, si elle cède, l’eau va inonder le reste du pays », a-t-il conclu.

Pour rappel, depuis les massacres des civils  dans les villages d’Ogossagou dans le cercle de Koro, Sobane-Da à Bandjangara et de Yoro dans la frontière du Burkina Faso, les ressortissants de Mopti multiplient les initiatives d’interpellations aux personnalités influentes  de la Venise malienne  pour mettre fin à cette tragédie.  Des voix s’élèvent pour contester la présence des forces étrangères et privilégier une solution malienne de la crise.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Ce Tapo est un opportuniste de grande envergure don’t il faut se mefier car il est le piroman arseniste et il veut etre le pompier aussi. Aucune credibite!

  2. Mr. Tapo; vous êtes un des auteurs du crime que le pays subit actuellement. Vous avec l’ADEMA ont pille ce pays pendant des décennies. Cette pauvreté et manque de perspective contribuent au cycle de violence avec son lot de victime, de déplacés, de traumatisme. Vous trouverez Dieu devant vous.

  3. …IL FAUT MEME PAR ANTICIPATION CREER DES MILICES D AUTODEFENCE PARTOUT DANS CHAQUE VILLAGE ET LES FORMER AU MANIEMENT DES ARMES ET A LA RECONNAISSANCES….

    LE MALI DOIT ETRE DEFENDU PAR SES FILS ET NON PAR SEULEMENT L ARMEE GOUVERNEMENTALE

  4. …..MONSIEUR TAPO A RAISON. L ARMEE PEUT SE LIMITER A ENCADRER LES MILICES COMMUNAUTAIRES ET LOCALES POUR QU ELLES ELIMINENT LES ELEMENTS DE DESORDRES ET AVERTISSENT LES FAMILLES ENTIERES DES CONSEQUENCES D AVOIR DES BANDITS EN FAMILLE!…..

    SEULES LES MILICES ENCADREES PAR LE GOUVERNEMENT DONC L ARMEE AMENERONT LA PAIX AU MALI, QUE LES HOMMES ET FEMMES DEFENDENT LA OU ILS VIVENT ET MEURENT!….

    IL FAUT TRAVAILLER A FAIRE ACCEPTER AUX HOMMES ET FWMMES LE SENS DE LA VIE ET L INEVITABILITY DE LA MORT, ET SURTOUT DEMINER LES ESPRITS DES ENFERS ET PARADIS ABRAHAMIQUES , CONCEPTES QUI PARALISENT LA CERVELLE HUMAINE SURTOUT AFRICAINE!!!!…..

  5. Maitre Tapo a raison. C’est a nous les Maliens et surtout ceux qui vivent et vienent de la region de Mopti de s’unir et de trouver une solution a ce phenomene horrible qui nous frappe. Mopti est la plus belle region du Mali. Nous Mopticiens sont fier de notre “ mulingpot”. C’est dans la region de Mopti que tu trouves tout les resortisants de l’afrique de l’ouest. Nous avons grandi avec des amis Haoussa et Yoroba a Mopti. Nous ne pouvons pas continuer a accuser les uns et les autres. Personne ne viendra nous aider ou construire le Mali pout nous. Nous devrons nous assumer et faire face a nos problems. Kassim a fait un grand pas, c’est a tout le monde de suivr et . le gouvernement. C’est tout les Maliens. Arretons de tender la main vers les occidentaux. Ils ne voient que leur interret. Aucun resortissant de Mopti ne croira a la bataille entre Dogon et Peul.

  6. Que les communautés se mobilisent pour leur région est la preuve palpable qu’ au sommet de L’ÉTAT la responsabilité n’est pas assumée.
    On parle même de digue comme pour dire qu’ ils ne peuvent plus compter sur le pouvoir en place ,que si leur région est envahie Bamako aussi le sera,que le pouvoir a intérêt à trouver une solution
    Cette mobilisation montre clairement que BOUA DESSERA.
    UN ÉTAT FORT ÉVITE L’IMMIXTION DES COMMUNAUTÉS DANS SES PRÉROGATIVES.
    Après six ans d’exercice du pouvoir IBK a été incapable de relever l’ÉTAT,a fortiori le renforcer.
    On est comme à l’apogée de l’empire du MALI où les communautés en sont arrivées à prendre leurs indépendances pour sauvegarder leurs intérêts avec la création des différents empires :SONGHOI,PEULH DU MACINA…
    IBK DOIT PARTIR POUR QU’ ON SAUVE L’UNITÉ DU MALI.
    S’il reste chaque communauté va s’occuper de sa région faisant le jeu de l’ impérialisme France facilitant l’autonomie des régions du Nord
    IBK est l’obstacle pour un Mali uni.
    Il doit partir pour sauvegarder l’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DU MALI .
    Le soutenir c’est l’aider à diviser le maliens
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. C’est vraiment paradoxale de voir le voleur crié au voleur, c’est vous en tant qu’ADEMA-PASJ sous la mandature d’Alpha Oumar KONARE que des bêtises se sont accumulées pour aboutir à ce qu’on voit aujourd’hui comme résultat de ces bêtises. C’est vous cadres de ADEMA-PASJ qui avez détruit notre armée en mettant à la retraite tous les grands militaires de l’époque par peur de coup-état parce que vous agissiez mal et très mal. Vous avez réorienté les ressources destinées à notre armée en confiant la sécurité des régions Nord à Ibrahim Ag BAHAGA ce bandit de grand chemin et en refusant de payer des équipements, des armes et la formation pour l’armée malienne, vous avez réduit notre armée à un groupe de fillettes incapables de se battre et exhibant leur garde dans les grands salons feutrés de ce pays, quelle honte pour ce groupe? Quelle indignité? Quel comportement éhonté? Quelle ignominie?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here