Paix : le Mali appelé à tenter de dialoguer avec les jihadistes

12

Face au cycle de violences meurtrières dans le centre du Mali et sans perspective de solution militaire, le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG) recommande dans un rapport publié mardi de tenter d‘établir un dialogue avec les jihadistes et leurs partisans.

L’ICG préconise, non pas un arrêt des opérations contre le groupe du prédicateur radical peul Amadou Koufa, apparu en 2015 dans cette région, mais “un changement de cap”, combinant pression militaire, dialogue et désarmement pour amener ses chefs à la table des négociations.

De précédents contacts, engagés par la société civile, des organisations humanitaires ou des religieux musulmans “ont révélé un certain degré de pragmatisme” au sein du groupe de Koufa, selon le rapport.

L’ICG suggère donc aux autorités maliennes de “mandater des chefs religieux” pour tenter d’entrer en communication avec les dirigeants du groupe, tout en recherchant “un dialogue plus large avec les Maliens du centre, y compris ceux favorables à la rébellion”.

L’idée même de discuter avec les jihadistes risque de se heurter à de nombreux obstacles, comme le rejet de certaines élites maliennes et des puissances étrangères présentes militairement, comme la France, au nom du caractère laïc de l’Etat ou pour ne pas légitimer un groupe “ayant du sang sur le mains”, reconnaît-il.

Afin de réduire les oppositions à cette initiative proposée, dont le succès n’est en rien garanti, les auteurs du rapport proposent notamment de poser comme condition à tout accord avec ce groupe sa renonciation à ses connexions avec des organisations jihadistes transnationales, comme Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

“Au moins 488 morts” depuis janvier 2018

La conférence d’entente nationale organisée en 2017 au Mali avait notamment appelé à l’ouverture de négociations avec le chef radical touareg malien Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa. Mais cette résolution avait été rejetée par les gouvernements malien et français.

Amadou Koufa a rejoint dès sa création en mars 2017 le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, principale alliance jihadiste du Sahel liée à Al-Qaïda, dirigée par Iyad Ag Ghaly.

Depuis l’apparition du groupe de Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs, les affrontements se multiplient dans le centre du Mali entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs “groupes d’autodéfense”.

Ces violences ont culminé le 23 mars avec le massacre à Ogossagou, près de la frontière burkinabè, de quelque 160 villageois peuls par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons.

La Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a annoncé le 16 mai avoir recensé “au moins 488 morts” depuis janvier 2018 dans des attaques de “chasseurs traditionnels contre des membres civils de la population peule” dans les régions de Mopti et Ségou (centre).

Dans le même temps, les groupes armés peuls ont “causé 63 morts” parmi les civils de la région de Mopti, selon la Minusma.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Les terroristes ont du mal à passer. Ils peuvent être vaincus. Ils sont en train d’utiliser des subterfuges avec les ONG qui ont allumé le feu pour humilier encore l’Etat du Mali. Les peulhs qui sont le paravent entre l’Armée et les terroristes doivent se désengager.

    Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa sont le malheur du Mali. Au lieu d’imposer la négociation avec le Mali, nous demandons à la France qui a tous les moyens d’éliminer ces deux hydres.

  2. @LE ROI BITON DE SEGOU,
    Je n’étais pas encore né il y a quarante ans, et Maliweb non plus. Merci tout de même pour l’intérêt que vous accordez à notre pays depuis aussi longtemps!
    Je voudrais néanmoins vous rassurer que le départ de la france nous donnera la chance unique de reprendre enfin notre destin en main. Nous allons ainsi nouer des nouveaux partenariats beaucoup plus respectueux de nos institutions et de nos peuples. Et je dois ajouter que ces types de partenaires attendent à la porte que nous nous débarrassons définitivement de la france.
    Vous pouvez me croire sur parole, si nous continuons comme ça avec la france, la situation sécuritaire va se dégrader de jour en jour et dans les années à venir il y aura des bases militaires françaises à Sikasso, à Bamako, à Kayes…

  3. Sangare’, est-ce que vous avez la meme definition de paix que les djihadistes avec lesquels vous voulez negocier? N’avez-vous jamais pense’ que leur definition de paix pour eux, signifie un califat ou’ la charia est applique’e a’ la lettre? J’espere que tu n’as pas oublie’ les mains et les pieds coupe’s pendant les 9 mois d’occupation du nord par les djihadistes! Sachez egalement que ces gens n’accepte pas la democratie. Pour eux ce sont les VOUKHAHA, LES OULEMA ET LES AYATOLLAH QUI DOIVENT DECIDER A’ LA PLACE DU PEUPLE. ILS IMAGINENT MAL QUE LE VOTE D’UN CITOYEN ORDINAIRE ET CELUI D’UN DIRIGEANT RELIGIEUX SOIT AU MEME PIED D’EGALITE’!
    Je suis musulman et j’en suis fier ET JE N’AI RIEN CONTRE MA RELIGION mais je suis convaincu que la vision djihadiste extremiste n’est pas compatible avec les realite’s du monde d’aujourd’hui!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!

  4. Mali-chez nous, oui j’ai suivi la situation politique de tres pres au Mali, en Maauritanie, au Senegal, au Maroc et en Algerie… etc. depuis pres de 40 ans. Je veux bien croire que j’ai une connaissance acceptable de la crise politique de notre faso.
    J’ai ecrit et je le crois jusqu’a’ present qu’il n’ y a aucune difference entre CMA et MNLA!
    KATIBA DU MACINA TRAVAILLE SOUS IYAD AG GHALI QUI EST LUI MEME CONTROLE’ PAR LES DES SERVICES DES RENSEIGNEMENTS ALGERIENS ET AL QUAIDA!!!
    Sangare’, les terroristes “nationaux” dont vous parlez, ont signe’ un accord avec le diable (le mouvement terroriste mondial)!!!!! LEUR FIDELITE’ EST POUR LE MOUVEMENT DJIHADISTE INTERNATIONAL QUI VEUT ETABLIR UN CALIFAT MONDIAL ET NON POUR LE… MALI!!!!!
    AW KANA AW YERE’ NEGUEN!!!!! SI JAMAIS LE REGIME MALIEN NEGOCIE AVEC LES DJIHADISTES SANS LA BENEDICTION DE LA FRANCE, DES USA, DU G5 ET DE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE ENGAGE’E AU MALI, IL SERA TRAITE’ AU MEME PIED D’EGALITE’ QUE LES DJIHADISTES.
    AW BE’ KA SABALI!!!!
    J’ai peur pour notre faso parce que les emotions empechent ses intellectuels de voir correctement la situation et penser aux solutions qu’il faut!!!!
    RAMADAN MOUBARAK!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN ANI MOUGNOU ANI SABALI LA!!!!

  5. LE ROI BITON DE SEGOU
    Qu’est qu’ on va négocier avec les jihadistes?
    Cette question semble te préoccuper.
    ON VA NÉGOCIER LA PAIX.
    Il faut d’abord dissocier les jihadistes maliens de ceux étrangers.
    Les spécialistes de la négociation savent comment trouver les mots pour convaincre nos compatriotes jihadistes à regagner la patrie.
    Il s’agit de les chercher et de les donner toute l’autorité nécessaire à négocier avec NOS PARENTS.
    EMPÊCHER LES PAYS QUI FONT FACE AUX TERRORISMES À NÉGOCIER AVEC LEURS COMPATRIOTES JIHADISTES EST UNE FORME DE NÉOCOLONIALISME.
    Quand les INTÉRÊTS des puissances occidentales sont en jeu,ils n’hésitent pas à engager les négociations avec les fous de DIEU.
    Pourquoi la France ne refuse t’ elle pas de négocier avec les jihadistes pour libérer ses otages?
    Est on sûr que si c’était les villages français qui étaient constamment harcelés par les jihadistes français associés avec les étrangers,elle ne va pas négocier avec ses compatriotes pour ramener la paix?
    L’ ÉTAT français n’a jamais considéré les vies des citoyens africains.
    De l’indépendance à aujourd’hui ,il n’a pas hésité à provoquer les guerres civiles pour sauvegarder ses intérêts.
    LE K.O AU MALI FAIT SON AFFAIRE.
    Ça lui permet de faciliter la division du Mali.
    On a une occasion de nous RÉVOLTER contre la méthode impérialiste,avec le rapport de ICG et autres,qu’ ils n’appliqueront jamais chez eux.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. @LE ROI BITON DE SEGOU,
    There is no reason to say/believe that it could be worst. I completely disagree with that!
    Avez-vous réellement suivi ce conflit depuis le début ? Je vous pose cette question parce que je peine à comprendre certains de vos arguments. La CMA dont nous parlions hier (histoire de hymne national) est une version recyclée et labellisée “islamistes modestes” par la france des djihadistes que vous citez dans vos arguments. Le MUJAO avait presque complètement anéanti ce groupe avant le début de l’intervention française. C’est l’arrivée des forces françaises qui a changé le rapport de force sur terrain à la faveur de ce groupe et a permis de cantonner puis de chasser l’armée Malienne de Kidal.
    Vous dites que la france est au Mali pour contrer le terrorisme et empêcher à ce qu’il soit importé chez eux. Ce argument ne tient pas du tout…Si cet argument était vrai, il devrait alors s’appliquer similairement à la Lybie qui brûle présentement.

  7. Bamake’, il y a certes eu plusieurs morts recemment mais comme on dit en anglais, IT COULD HAVE BEEN WORST! La presence des forces Franco-Onusiennes pour epauler les FAMAs a eu des effets positifs. Sans leur presence, la situation aurait ete’ beacoup plus catastrophique.
    Vous avez fait une remarque que j’ai aborde’e dans le passe’. Je vous prie de mediter sur la philosophie du…. si nous pouvons aller les combattre ailleurs, nous n’aurons pas a’ les combattre dans nos propres pays! Un soldat francais qui combat le terrorisme au Mali, le fait pour le Mali et pour …. la France!
    Je demande a’ ceux qui disent de negocier avec les terroristes de me dire CE QU’ON VA NEGOCIER!!!!
    LE CALIFAT DU MACINA? LE CALIFAT DU MALI? LE CALIFAT DE KIDAL? LE CALIFAT DE TOMBOUCTOU? LE CALIFAT DE GAO? LE CALIFAT DE MOPTI? LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DU MALI? ALLEZ-VOUS ABANDONNER LA LAICITE’ DE LA REPUBLIQUE ET LE DROIT MODERNE POUR APPLIQUER LA CHARIA SACHANT QU’IL Y A DES MALIENNES ET DES MALIENS QUI NE SONT PAS MUSULMANS?
    Mes amis, soyez tres sages et tres prudents! La FRANCE A VERSE’ LE SANG DE SES SOLDATS ET INVESTI DES MILLIARDS D’EUROS POUR VENIR AU SECOURS DU MALI DONT LES 2/3 ETAIENT OCCUPE’S PAR DES DJIHADISTES. JE NE VOIS RIEN A’ NEGOCIER POUR LE MOMENT. SI VOUS VOYEZ CE QUE JE NE VOIS PAS ET VOUS VOULEZ ALLER AUX NEGOCIATIONS, JE VOUS CONSEILLE VIVEMENT DE NE PAS FRANCHIR LE PAS SANS LA BENEDICTION DE LA FRANCE, DES USA, DU G5 ET DE L’ONU! AI-JE BESOIN DE VOUS DIRE LES RAISONS?
    Bamake’, put on cynical lenses and put aside the emotions to see clearly what is at stake!!!!!! Mali alone cannot solve the crisis that it is facing!!!!!!!
    RAMADAN MOUBARAK!!!!!
    ALLAH KA HAKILI GNOUMAN DI BE’ MA!!!!!!!

  8. Nous demandons au président de la République et au gouvernement de notre pays de ne pas faire quoi que ce soit pour négocier avec qui que ce soit, la seule chose que nous demandons à notre gouvernement c’est de mettre en place notre propre arrimée nationale et déploie celle-ci sur l’ensemble de notre territoire national, prépare un plan en urgence pour le départ de tous les forces étrangères de notre pays, c’est la seule voie qui mettra fin à la crise de notre Pays.
    Et si vous ne pouvez pas préparer un plan de leur départ de notre pays, nous (la population) le ferons.
    Elle a d’ailleurs commencé dors et déjà à manifester pour le départ de ces forces étrangères qui ne sont d’autre que de fournisseurs de toutes sortes d’armes et moyens de mobilités aux différents groupe contre notre pays.
    La population malienne doit organiser une manifestation tout le samedi d’une façon continue jusqu’à ce que la Minusma et Barkan quittent dans notre pays car c’est eux le cerveau 🧠 de la crise de notre pays.

  9. @LE ROI BITON DE SEGOU,
    Merci mon frère pour vos commentaires!
    Je dois peut-être vous rappeler que le MALI est beaucoup moins sécuritaire aujourd’hui qu’en 2012, avant l’arrivée des toutes ces forces étrangères. On parle ici de plus de 500 civils tués depuis le début de cette année…. sans compter les victimes des 5 années précédentes. Pendant cette même période, il y a eu plus d’attaques terroristes en france que dans tout autre pays dit développé au monde. En supposant que la france (se substituant à la communauté internationale chez nous), veuille sincèrement combattre le terrorisme comme vous le mentionnez, qu’est ce que prouve qu’elle en est capable sur une superficie 3 fois plus grande que la leur ? Nous voulons des partenaires qui ont fait leur preuve dans la lutte contre le terrorisme. Et la france n’en est pas un. Elle est juste là pour nous exproprier de nos richesses…

  10. Bamake’, SABALI!!!!!
    Le terrorisme est un phenomene reel et il y a un plan international de lutte contre ledit phenomene! Apres tous ces investissements de la communaute’ internationale pour lutter contre le terrorisme au Mali; il ne serait absolument pas sage de tenter de tourner le dos aux partenaires de notre faso en pensant que vous pouvez resoudre ce probleme sans l’aide des autres! SI JAMAIS ON SE HASARDE A’ PRENDRE UN TEL CHEMIN, NOTRE FASO RISQUE DE CONNAITRE UNE SITUATION PIRE QUE CELLE QUI EXISTAIT AVANT KONA!!!!!!! CROYEZ-VOUS VRAIMENT QUE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE VA PERMETTRE AUX TERRORISTES DE S’INSTALLER CONFORTABLEMENT DANS UN GRAND PAYS COMME LE MALI QUI FAIT FRONTIERES AVEC PLUSIEURS ETATS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST! LE PROBLEME DEPASSE LE CADRE MALIEN!!! RESTONS PRUDENTS ET SAGES!
    POUVEZ-VOUS NOUS DIRE CE QUE NOTRE FASO VA NEGOCIER ET AVEC QUI IL NEGOCIERA?
    IYAD GHALI ET KOUFA SONT SUR LA LISTE DES PERSONNES A’ ABATTRE POUR DES RAISONS EVIDENTES! PENSEZ-VOUS VRAIMENT QUE LE REGIME MALIEN PEUT NEGOCIER AVEC CES GENS SANS LA BENEDICTION DE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE ET…. SURVIVRE? AN KANA AN YERE’ NEGUEN!

  11. Le MALI doit revenir aux MALIENS.
    Tout le monde sait que le MALI, un pays continental et sous développé, ne fabrique ni armes de guerre ni munitions utilisées par ces amateurs djihadistes. Ces gens sont des gamins manipulés et entretenus par la france. Ma preuve est que l’armée française n’a jamais été directement ciblée par ces gens en six ans de présence sur le terrain. Et ce, pendant que la MINUSMA et les FAMAs ne comptent plus leurs morts.
    Les MALIENS vont décider d’eux-mêmes à l’issue du dialogue national inclusif en cours s’ils doivent discuter ou pas avec un quelconque groupe. Personne n’a à insinuer ou à nous dicter ce qu’il faut faire de notre pays.

  12. J’ai lu le document en anglais. J’ ai les deux questions suivantes:
    1- Qu’allons-nous negocier avec les djihadistes?
    2- Discuter des frontieres? WHY????????????????????????????
    Le conseil que j’ai pour les autorite’s du Mali est de ne pas s’engager dans cette fois dans cette voie du dialogue avec les terroristes sans la benediction de la FRANCE, des USA et des organisations internationales!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here