Terrorisme : Des complices d’Amadou Kouffa repérés à Bamako

6
Plusieurs manifestations sont prévues dans les rues de Bamako ce lundi 20 novembre. © Thomas Imo/Photothek via Getty
Plusieurs manifestations sont prévues dans les rues de Bamako ce lundi 20 novembre. © Thomas Imo/Photothek via Getty

Avec la découverte le vendredi 6 avril d’une quantité importante d’explosifs dans un domicile privé à Magnambougou, on est désormais sur le point de démanteler des complices du jihadiste malien, Amadou Kouffa, à Bamako.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces explosifs, initialement destinés à un site minier, étaient en réalité destinés à de présumés jihadistes. Des révélations qui ont été faites par un détenteur des explosifs.

Le vendredi 6 avril dans l’après-midi, les populations et les passants ont été alertés par  une détonation entendue dans une maison à Magnambougou. Alertés, les policiers ont vite encerclé les lieux et rapidement découvert  une importante quantité d’explosifs avant de procéder à l’arrestation d’un suspect.

Très rapidement, l’enquête a progressé et permis de découvrir qu’à l’origine, ces explosifs étaient destinés à être utilisés sur des sites miniers. Mais après des investigations plus poussées, selon une source sécuritaire locale, un lien a été fait entre cette découverte et les groupes armés radicaux qui prônent un extrémisme violent. “Des indices montrent que le Front de libération du Macina (FLM) du prédicateur radical Amadou Koufa était en lien avec un des détenteurs du matériel”, a expliqué une source à nos confrères de RFI.

Nos confrères rapportent aussi qu’un autre suspect terroriste, arrêté dans le cadre d’une autre affaire, aurait déjà donné des informations pour faire évoluer l’enquête ouverte après la découverte des explosifs. Il aurait souligné la présence de nombreux complices à Bamako du chef  du FLM qui a fait allégeance à Iyad Ag Ghali, un chef jihadiste du Nord en lien direct avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

M. D.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. “Des indices montrent que le Front de libération du Macina (FLM) du prédicateur radical Amadou Koufa était en lien avec un des détenteurs du matériel”, a expliqué une source à nos confrères de RFI.
    😂🐷QUE FERRIEZ VOUS SANS LA BETE FRANCAISE RFI MACHINE DE DESINFORMATION, INSTRUMENT DE GENOCIDE, APPAREIL A IDIOTISER DES CONS QUI SE DISENT FRANCOPHONES! LA FRANCE VEUT UN PROBLEME PEULH AU MALI COMME ELLE L A CREE EN GUINEE SOEUR! 🐷😂
    👤👥👥👤👮CHAQUE MALIEN EST PEULH CHAQUE PEULH EST MALIEN OU QU IL SOIT D OU QU IL VIENNE, NOUS PEULHS SOMMES LE SANG ET L AME DE TOUT MALIEN ET VERSA! QUE LA FRANCE AILLE SE FAIRE ENQULER AILLEURS! LA FRANCE EST DEJA ENTRAIN DE FAIRE UN GENOCIDE AU MALI👮👤👥👥👤

  2. Et quel est l’intérêt de faire savoir que des complices de Amadou kouffa sont à bamako et que la police les recherche que de prévenir ces terroristes? L’auteur de cet article n’est qu’un des complices des terroristes. Il doit être arrêté dans le cadre des enquêtes.

  3. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons et INSISTONS

    *NOUS SOMMES DANS UNE GUERRE ASYMÉTRIQUE ET NON DANS UNE GUERRE CONVENTIONNELLE

    *DANS UNE GUERRE CONVENTIONNELLE LES SOLDATS ENNEMIS CAPTURÉS SONT GARDÉS DANS DES PRISONS EN RESPECTANT LA CONVENTION DE GENÈVE DU 27 JUILLET 1929

    *LA GUERRE ASYMÉTRIQUE EST UNE GUERRE BASÉE SUR L’APOLOGIE DE LA TERREUR ELLE CONSISTE Á TERRIFIER L’ADVERSAIRE EN USANT DE TOUS LES PROCÉDÉS ET TECHNIQUES DE TERREUR

    2)Nous disons et rappelons et INSISTONS

    * DANS UN GUERRE ASYMÉTRIQUE C’EST LA CONVENTION DE GENÈVE DU 27 JUILLET 1929 ASYMÉTRIQUE ET LA CHARIA ASYMÉTRIQUE

    QUI DOIVENT ÊTRE RESERVÉES AUX VOYOUS DE FAMEUX TERRORISTES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES ET LEURS COMPLICES CAPTURÉS MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS DE SATAN POUR L’AVÈNEMENT DE LEUR NOUVEL ORDRE MONDIAL SATANIQUE SELON LEURS MAITRES ET COMMANDITAIRES

    *Á SAVOIR LES COMBATTANTS ET LEURS COMPLICES CAPTURÉS SONT VITE INTERROGÉS

    ET ENSUITE DANS LES 12 HEURES LES FAIRE PASSER DE VIE Á TRÉPAS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

    AUX FINS QU’ILS NE S’ÉVADENT OU QUE LEURS COMPAGNONS NE TENTENT DE LES LIBÉRER OU QUE LEURS COMMANDITAIRES ET MAITRES NE TENTENT DE LES ÉCHANGER CONTRE DE SOIT DISANT OTAGES OU QU’ON NE LES NOURISSE AUX FRAIS DES CITOYENS ET CITOYENNES QU’ILS TUENT AUSSI SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

    *ET POUR FAIRE PASSER DE VIE Á TRÉPAS UN COMPLICE UN COMBATTANT PRISONNIER DE LA GUERRE ASYMÉTRIQUE

    ON L’AMÈNE SUR UN CHAMP DE TIR ET ON LUI INTRODUIT DES GRENADES DANS SA BOUCHE ET DANS SON ANUS OU ON LUI ATTACHE SUR SA TÊTE ET ENTRE SES JAMBES DES EXPLOSIFS ET ON DÉCLANCHE LEUR MISE Á FEU

    ET COMME ILS AIMENT BIEN SE FAIRE EXPLOSER AINSI ILS REJOINDRONT LE PLUS RAPIDEMENT L’ENFER LEUR HABITAT NATUREL QUI EST LEUR PARADIS

    OU ON LUI COUPE LES DEUX BRAS AU NIVEAU DES COUDES ET LES DEUX JAMBES AU NIVEAU DES GENOUX ET ON LE LAISSE EN PLEIN RAZ-CAMPAGNE

    3)Nous disons et rappelons et insistons

    *POUR ÉVITER LEUR ÉVASION OU L’ATTAQUE DES PRISONS OU QU’ILS NE SOIENT ÉCHANGÉS CONTRE DES SOIT DISANT OTAGES OU QU’ILS SOIENT LOGÉS NOURIS AUX FRAIS DES PAUVRES CITOYENS LAMBDA MALIENS ET MALIENNES QU’ILS TUENT SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

    *IL CONVIENT DE LEUR APPLIQUER RAPIDEMENT DANS LES 12 HEURES APRÈS INTERROGATOIRE LA CONVENTION DE GENÈVE DU 27 JUILLET 1929 ET LA CHARIA ASYMÉTRIQUES SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here