Destitution de Donald Trump: les Républicains du Wyoming se déchirent

1

Le procès en destitution de Donald Trump s’ouvre ce mardi 9 février devant le Sénat à Washington. Un procès qui déchire le Parti républicain. Exemple au Wyoming, l’État le plus républicain des États-Unis, qui a voté à 70 % pour le président sortant le 3 novembre. Dans cet État rural et minier, la ferveur pour le milliardaire battu par Joe Biden est encore intacte, au point qu’une guerre fratricide se joue actuellement au sein du parti. D’un côté l’aile trumpiste radicale et majoritaire et de l’autre, les modérés plus traditionnels qui souhaitent tourner la page du trumpisme. Ce weekend, le parti républicain a voté une motion de censure contre sa députée Liz Cheney parce qu’elle fait partie des élus qui ont voté l’impeachment de Donald Trump à la Chambre des représentants.

Dans la ville de Gillette, 82 % des électeurs ont voté Donald Trump. Alors ici, le vote de Liz Cheney à la Chambre en faveur de son impeachment ne passe pas. Il est tout simplement vécu comme une trahison. Et pourtant, Liz Cheney n’a rien d’une gauchiste. Pendant quatre ans, elle a voté et approuvé avec fidélité plus de 90 % des décisions de Trump. Liz Cheney, ce n’est pas non plus n’importe quelle élue. Dans l’ordre protocolaire de la Chambre, elle est le troisième personnage le plus important. Enfin, ici au Wyoming, le nom de Cheney résonne tout particulièrement. Liz est en effet la fille de Dick Cheney, l’ancien vice-président de George W. Bush.

Cependant, tout cela n’a pas empêché son parti de voter contre elle une motion de censure, l’accusant de ne pas avoir défendu Trump et d’être une fausse républicaine, une « républicaine de papier ».

« Elle ne sera pas réélue »

Sheley Horn a voté pour Liz Cheney en novembre dernier. Mais trois mois plus tard, elle ne lui a pas pardonné son vote contre Trump. Alors sur internet, elle a lancé une pétition pour demander sa révocation. Sa pétition a déjà recueilli plus de 60 000 signatures.

« Quand elle a annoncé qu’elle allait voté contre Trump, qu’elle allait voté son impeachment, j’ai d’abord trouvé ça complètement ridicule, confie Shelley Horn. Pourquoi destituer un président qui avait terminé son mandat de toute façon ? Elle a déchiré le parti. C’est elle qui déchire le parti. Elle est complètement déconnectée. C’est une fausse républicaine. Je pense que sa carrière est foutue. J’en suis sûre. Les électeurs vont voter contre elle. C’est sûr. Il y a encore une petite minorité qui la soutient toujours mais pour la majorité de la base, elle est déjà partie. Elle ne sera pas réélue. »

Ces propos se confirment dans les sondages : Liz Cheney dévisse. Un candidat farouchement trumpiste est déjà en campagne contre elle ici pour les prochaines élections dans deux ans. Une situation qui sonne comme un avertissement pour les sénateurs républicains qui seraient eux aussi tenté de voter la destitution de Donald Trump.

Procès contre-productif

Liz Cheney compte encore des soutiens dans son État du Wyoming. Ces élus se revendiquent d’un Parti républicain traditionnel, celui de Reagan, de George Bush. Ils veulent tourner la page des années Trump. Conscients d’être aujourd’hui minoritaires, ils accusent l’ex-président d’avoir permis à la frange la plus extrême de prendre le contrôle du parti républicain. Pourtant, beaucoup comme Mark Christensen, ancien élu local proche de Liz Cheney, craignent que le procès soit tout simplement contre-productif.

« Pour le parti républicain, soit le procès ne sera pas une bonne chose parce que Trump en sortira plus fort, soit le parti arrive à se rassembler pour le juger coupable, juge Mark Christensen. Cela présentera l’avantage de l’empêcher de se présenter à nouveau. Cela permettrait au Parti républicain de tourner la page Trump. Mais je pense que cela n’arrivera pas. Je pense que la plupart des sénateurs et des élus au Congrès sont comme moi : ils n’aiment pas Trump. Peut-être même qu’ils le détestent. Mais ils ont peur de ne pas pouvoir être élus sans sa base de partisans. »

SOURCE: RFI.FR

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. CE VOTE D’IMPEACHMENT EST UN ECHEC AVANT MEME LA FIN DU PROCES. TRUMP REVIENDRA 4 ANS SI LES REPUBLICAINS NE RESTE NT PAS UNIS. EN RESTANT UNIS ILS PEUVENT A TRAVERS DES PRIMAIRES LE DISQUALIFIER, MAIS S’ILS VEULENT LE DEFIER ET LE FAIRE TOMBER ILS MARCHERA SUR EUX.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here