Le point sur l’invasion russe de l’Ukraine

5

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les conditions britanniques à une levée des sanctions

Les sanctions britanniques décidées contre la Russie après son invasion de l’Ukraine pourraient être levées si Moscou s’engageait à respecter un cessez-le-feu total et retirait ses troupes, a déclaré samedi la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss.

Ces déclarations font écho à celles du secrétaire d’État américain Antony Blinken indiquant que les sanctions contre la Russie “n’ont pas été conçues pour être permanentes” et qu’elles pouvaient disparaître si Moscou changeait d’attitude.

Avions de combat polonais : pas d’objection américaine, selon Kiev

Les États-Unis ont assuré à Kiev qu’ils n’avaient “pas d’objection” au transfert d’avions de combat polonais à l’Ukraine, a affirmé samedi soir le ministre des Affaires étrangères ukrainien dans un message écrit transmis à l’AFP.

“La balle est maintenant dans le camp de la Pologne”, a ajouté Dmytro Kouleba, qui a rencontré le président américain Joe Biden samedi, lors de sa visite de deux jours en Pologne.

Sur le terrain militaire

Sur le front militaire, l’armée ukrainienne assure, dans le dernier bulletin de son état-major publié dimanche à l’aube, que dans le Donbass, dans les zones de Donetsk et Lougansk, “sept attaques ennemies ont été repoussées” et huit tanks russes détruits.

La Russie a, elle, affirmé que des roquettes de type Kalibr ont détruit un dépôt d’armes et de munitions dans la région de Jytomyr, à l’ouest de Kiev, le 25 mars. Un dépôt de carburant a également été touché près de la ville portuaire de Mykolaïv (sud), selon la même source.

Les frappes russes de samedi après-midi sur Lviv, grande ville de l’ouest de l’Ukraine relativement épargnée par les combats jusqu’ici, ont touché un dépôt de carburants et un site militaire stratégiques et fait cinq blessés, selon les autorités locales.

Inquiétudes de l’AIEA sur la maintenance de Tchernobyl

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a réitéré son inquiétude à propos de la centrale nucléaire de Tchernobyl, prise par l’armée russe le 24 février, au premier jour de l’invasion de l’Ukraine.

L’armée russe a désormais aussi pris le contrôle de la ville de Slavoutitch, où réside le personnel de la centrale de Tchernobyl, et “il n’y a pas eu de rotation des employés depuis près d’une semaine”, soit le 20 mars, sur le site, précise le communiqué de l’AIEA.

L’agence s’inquiète de la capacité des employés qui gèrent les opérations quotidiennes sur le site de déchets radioactifs de rentrer chez eux se reposer.

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. 😊MERCI BIEN À NIVID TULAS ET À KINGUIRANKE AINSI QU À TOUS LES AFRICAINS CONSCIENTS SUTOUT LES NON ISLAMISÉS ET NON FRANCISÉS!😊

  2. 😊POILS À LAVER ÀPRES UNE DIARRHÉE ABONDANTE!😊

    “IL FAUT OUVRIR LES YEUX ET ETRE VIGILANT pour ne pas être berné”

    😊
    ETRE BERNÉS PAR LA FRANCE VAUDRAIT MIEUX QUE L ÊTRE PAR LA RUSSIE?
    QUELS DÉMAGOGUES ET HYPOCRIQUES QUE CRIMINELS, CES GENS LÀ! VOUS VOUS GRATEZ LE PU-BIS PLEIN DE POUX DEPUIS DES SIÈCLES, NOUS VOUS OBSERVONS DEPUIS TANT, ET VOUS NE CESSEREZ D ÊTRES DES CRAPULEUX!😊

  3. L’ ÉFFONDREMENT….!!! :

    L’annonce récente de Vladimir Poutine au sujet du paiement en roubles des ressources russes annonce la fin du dollar en même temps qu’un processus en cours.

    L’Allemagne a beau “s’insurger” contre une “rupture de contrat”, le rouleau compresseur de l’Histoire est en marche, et l’ occident est du mauvais côté.

    « Le 1er avril, la Chine et l’Union économique eurasienne – Russie, Arménie, Biélorussie, Kazakhstan et Kirghizistan – dévoileront un système monétaire et financier international indépendant.

    Il sera basé sur une nouvelle monnaie internationale, calculée à partir d’un indice des monnaies nationales des pays participants et des prix internationaux des matières premières, SORTE DE “DTS”.

    ET MAINTENANT?.. :
    La question qui reste est : Quelle forme va prendre l’effondrement ?

    SEULS deux scénarios extrêmes EXISTENT :

    – Un effondrement économique extrêmement brutal aux États-Unis qui provoquera une guerre civile. Un grand procès de Nuremberg N°2 pour juger les crimes commis au nom de la démocratie et des droits de l’Homme depuis au moins trente ans.

    – Une reddition sans condition des pays occidentaux, à commencer par ceux de l’UE, le Japon, la Corée du sud et l’Australie amenant à un atterrissage sans trop de douleur.

    Entre ces deux scénarios extrêmes, toutes les spéculations sont possibles.

    Ce qui est certain, c’est que nous allons nous régaler à observer les retournements de veste en cascade et le bal des cons:

    1 – Le président américain Joe Biden a attaqué son homologue russe Vladimir Poutine samedi lors de sa visite à Varsovie, le qualifiant de « boucher » et jugeant qu’il ne pouvait « pas rester au pouvoir » après son invasion de l’Ukraine. La Maison Blanche a immédiatement essayé de tempérer sa déclaration affirmant que Joe Biden n’appelait pas à un « changement de régime » en Russie.

    2 – Emmanuel Macron déclare qu’il « n’utiliserait pas » les propos de Joe Biden, qui traite Vladimir Poutine de « boucher », en estimant qu’il ne fallait pas être « dans l’escalade ni des mots ni des actions » dans la guerre en Ukraine.

  4. Nous disons bravo a Poutine pour avoir mis lÍmperialisme Europeen et le Capitalisme de lÓuest a genoux, nous sommes avec toi pour un nouvel ordre mondial pas ceux des exploiteurs et colonisateurs!

  5. Il faut saluer la diffusion des infos sur la guerre en Ukraine par Maliweb.

    Des étudiants Européens qui se trouvaient en Russie quand la guerre a éclatée ont donné des infos sur le climat qui y règne .
    Beaucoup de Russes savent mais ils n’en parle pas par prudence ( des journalistes sont morts), les rares qui ont donné leur avis disent leur haine de Poutine.. Mais la peur est partout
    Il faut dire que 2 personnages POUTINE et MEDVEDEF ont réussi à mettre au pas un pays de 140 millions de citoyens par la force des services de renseignements et les assassinats de journalistes exactement comme le faisait l’URSS ..
    On sait que les Bolchevicks ont renversé le TSAR pour mettre en place un système favorable aux classes laborieuses en 1917..
    Cette mise en place a été laborieuse et beaucoup on ont souffert comme les paysans qui ne voulaient pas ceder leur fermes ..Puisque la propriété individuelle n’existait plus..
    L’Etat soviétique possédait tout.
    Un siècle après effondrement de l’URSS , POUTINE arrive et propose à ses amis la gestion des secteurs économiques très rentables .Ces amis sont nommés OLIGARQUES car ils sont peu nombreux
    La classe laborieuse est oubliée. .Les COPAINS deviennent vite très, très riches , la plus part ne vivent plus en Russie
    Ces OLIGARQUES renvoient l’ascenseurs à leur copain Vladimir qui discrètement devient supra RICHE
    Non seulement la classe ouvrière souffre mais vit dans le système “Proletarka”
    Le Mali a accepté semble t-il avec enthousiasme La Transition militaire pour éradiquer la corruption
    Mais le Mali semble conquis par un gentil ami comme POUTINE qui bénéficie d’un système bien plus cynique car il est connu du monde entier et le niveau de spoliation du pays est COLOSSAL !!!
    IL FAUT OUVRIR LES YEUX ET ETRE VIGILANT pour ne pas être berné

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here