Les mauvais calculs de l’Occident

3

Qu’ils soient d’ordre militaire, politique, diplomatique ou économique, les calculs précipités des pays occidentaux, mobilisés sous les bannières étoilées des Etats-Unis d’Amérique et de l’OTAN, depuis le début de l’offensive militaire préventive russe, en Ukraine, du 24 février 2022, s’avèrent, selon les experts les plus avertis, de plus en plus catastrophiques pour l’Occident, visiblement dépassé d’une bonne longueur, sur le plan stratégique, par Moscou qui assure la direction des opérations sur le terrain militaire.

Les autorités ukrainiennes et leurs alliés occidentaux, qui les fourvoient dans une impasse militaire suicidaire, dans le but d’enfoncer la Russie dans le bourbier ukrainien, ne font que réagir aux offensives militaires russes, qui permettent à Moscou d’atteindre les objectifs stratégiques fixés. Ce n’est certainement pas l’agitation, tous azimuts, de l’Amérique d’un Joe Biden visiblement fatigué et de dirigeants européens en difficultés dans leurs pays respectifs ou éjectés, les uns après les autres, de leurs postes par leurs peuples inquiets pour l’avenir de leurs pays, qui pourront constituer une quelconque menace sérieuse pour la Russie, qui consolide de plus en plus, sa position au sein de ses alliés des BRICS et dans des fora de différentes régions du monde, dont les pays membres sont exaspérés par le comportement néo-colonial voire impérial des pays occidentaux. En s’en tenant au principe de non-alignement positif, qui a toujours prévalu dans ses relations avec les pays de l’Est et de l’Ouest, ou socialistes et libéraux, et en respectant ses accords stratégiques avec la Russie, notre pays fait sans aucun doute partie du camp des vainqueurs du bras de fer qui a lieu aujourd’hui en Ukraine entre les pays occidentaux et la Russie et ses alliés, à l’issue duquel un nouvel ordre mondial va certainement émerger au détriment des intérêts gigantesques et de l’appétit insatiable d’un Occident dominateur et arrogant et ses alliés encore grisés par la chute du bloc soviétique, au début des années 1990.

Par Rabah Toubal*

*Diplomate retraité et écrivain

SOurce: http://www.lequotidien-oran.com/

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. IL EST DÉJÁ CLAIR QUE LA SOMME, VOIRE LE PRODUIT, DES QUOTIENTS INTELLECTUELS DE TOUS LES DIRIGEANTS OCCIDENTAUX N’ AITTEINT PAS LE 1% DE CELUI DE V. V. POUTINE.

    REQUIEM Á L’ OTAN-UE-USA…!

  2. Zanga, n’essayons meme pas d’expliquer la situation car si Macron ne sait pas que c’est la France qui a allume le feu pour brûler le Sahel en utilisant l’OTAN le satan pour détruire la Libye c’est qu’il est un fils d’animaux sans cerveau et d’hypocrites, mais ses reactions ne m’étonnent pas car la Macronie comme le regime de Sarkozy-Juppe est un regime neo-colonialiste sans vision qui est en train de conduire la maudite France vers sa fin, sa decadence totale. Hier c’est Macron qui disait que le Prince Ben Salma d’Arabie Saoudite est un grand criminel qui a tue le journaliste Khashoggi et aujourd’hui il le reçoit ce meme prince au palais de l’Élysée avec tous les honneurs!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here