Somalie: des islamistes shebab prennent d’assaut un camp de la force de l’UA

0
Somalie: des islamistes shebab prennent d'assaut un camp de la force de l'UA
AFP/AU-UN IST PHOTO/AFP/Archives - Des soldats de l'UA dans la région de Gedo, le 14 mars 2014 en Somalie

Les islamistes somaliens shebab ont pris d’assaut vendredi un camp du sud de la Somalie hĂ©bergeant des soldats kĂ©nyans de l’Amisom, la Force de l’Union africaine (UA) en Somalie, et somaliens, faisant de nombreux tuĂ©s, a annoncĂ© Ă  l’AFP un responsable militaire somalien.

Les shebab “ont lancĂ© une offensive contre une base militaire Ă  El-Adde”, dans la rĂ©gion mĂ©ridionale de Gedo, frontalière du Kenya et de l’Ethiopie, “les intenses combats ont causĂ© des pertes, mais nous n’avons pas d’autres dĂ©tails”, a dĂ©clarĂ© le colonel Idris Ahmed.

Un kamikaze s’est fait exploser avant que les islamistes ne lancent l’assaut, a-t-il indiquĂ©. “Il semble qu’ils aient pĂ©nĂ©trĂ© dans la base”, oĂą Ă©taient stationnĂ©s des troupes somaliennes et kĂ©nyanes, a-t-il ajoutĂ©.

Les shebab ont affirmé avoir tué 63 soldats kényans et pris le contrôle de la position, un bilan impossible à vérifier de manière indépendante.

“Les moudjahidines ont menĂ© une opĂ©ration rĂ©ussie ce matin sur une base militaire d’El-Adde et ont tuĂ© beaucoup de soldats chrĂ©tiens du Kenya. Nous avons comptĂ© 63 corps Ă©parpillĂ©s Ă  travers la base”, a affirmĂ© un de leurs porte-parole Cheikh Abdulaziz Abu Musab.

Le porte-parole de l’armĂ©e kĂ©nyane, le colonel David Obonyo, a de son cĂ´tĂ© affirmĂ© que l’installation attaquĂ©e, vers 04H00 (01H00 GMT) Ă©tait un camp de l’ArmĂ©e nationale somalienne (SNA) proche de celui des troupes kĂ©nyanes de l’Amisom.

“Le camp de la SNA a Ă©tĂ© envahi et les troupes kĂ©nyanes ont contre-attaquĂ© pour soutenir la SNA. Les combats se poursuivent (…) et le bilan des pertes de chaque cĂ´tĂ© est inconnu”, a-t-il indiquĂ© dans un communiquĂ© publiĂ© vers 07H30 GMT.

Selon Hussein Adam, un chef traditionnel d’un village proche, “il y a eu une forte explosion, suivi instantanĂ©ment par des Ă©changes de tirs. Cela a continuĂ© avec intensitĂ© durant environ 45 minutes avant que les combattants shebab ne s’emparent du camp des soldats kĂ©nyans”.

“Nous ne savons pas quels sont les pertes mais les gens qui se sont rendus sur place ont vu de nombreux cadavres”, a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP, qui l’a joint par tĂ©lĂ©phone depuis Mogadiscio.

C’est la troisième attaque d’ampleur menĂ©e contre une base de l’Amisom dans le sud somalien depuis six mois. Les shebab avaient attaquĂ© fin juin une base burundaise Ă  Lego, puis un camp ougandais Ă  Janale. Selon de nombreux tĂ©moignages les shebab Ă©taient parvenus Ă  chaque fois Ă  s’emparer temporairement des positions de l’Amisom.

La force africaine avait reconnu des pertes dans ses rangs, sans donner de bilan précis. Les shebab avaient affirmé avoir tué une cinquantaine de soldats à chaque fois.

PARTAGER