37 C
Bamako
ven 16 Avr 2021 - 13:47
Accueil Monde

Troubles au Sénégal: le médiateur de la République appelle Macky Sall à «écouter la jeunesse»

1
Le climat est toujours très tendu au Sénégal, secoué depuis mercredi par des manifestations qui ont fait au moins 5 morts confirmés, avec le décès d’un jeune homme dans la région de Kolda samedi, confirmé par la gendarmerie. Des troubles qui font suite à l’arrestation d’Ousmane Sonko pour « troubles à l’ordre public ». L’opposant est accusé de viol dans une première procédure.

Ces derniers jours, les protestataires sont descendus dans la rue, dans différentes régions du pays pour exiger la libération d’Ousmane Sonko. La mobilisation va désormais au-delà de l’affaire politique, avec des revendications sociales et économiques. Dans ce contexte, le médiateur de la République a appelé le président Macky Sall à s’exprimer. Alioune Badara Cissé, membre du parti au pouvoir mais personnalité réputée indépendante, met en garde face à une escalade. Pour lui, « il faut écouter la jeunesse »

« J’ai vu une jeunesse sans espoir, jeunesse qui ne sait plus à quel saint se vouer et si nous n’y prenons garde, le couvercle va sauter éminemment. On ne nous a pas confié ce pays pour que nous nous croisions les bras. On nous l’a confié pour que nous puissions proposer des méthodes alternatives de gestion, que nous puissions répondre à ceux-là qui, il y a douze ans bientôt, nous ont confié leur sort. Mais je dois avouer avec vous que nous nous sommes écartés de ces objectifs. Cette jeunesse est rappelée à notre souvenir. »

« Nous avons le devoir de marquer une pause et de les écouter. Arrêtez de les menacer et de les terroriser. Ça ne passe pas. La pandémie est passée par là. Cela va dans tous les sens et nous sommes au bord de l’apocalypse. Excellence monsieur le président de la République, nous sommes à votre disposition pour vous écouter et tendre votre parole mais c’est la vôtre que le peuple veut entendre. Faites-le avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré Alioune Badara Cissé, médiateur de la République, devant la presse, ce dimanche 7 mars.

Source: rfi.fr

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Une affaire de viole c’est une affaire très sérieuse, il faut de témoigner plus la femme doit passer la visite médicale Pour connaitre qu’elle était violer ou non, donc il faut du temps, ne pas un mois qu’on juger la personne que a été accuser .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here