Gaoussou Kalilou Berthé dit professeur LALABY : L’Homme qui fait des miracles

1

Le Professeur Gaoussou Kalilou Berthé dit Lalaby est synonyme du savoir et des connaissances en géomancie. Très connu dans le monde entier, Lalaby fait des miracles en soignant des maladies comme l’obésité. Nous avons rencontré le Professeur dans sa salle de consultations, à Sotuba.

L’OBSERVATOIRE : Qui êtes-vous ?         

Professeur Lalaby : Je m’appelle Gaoussou Kalilou Berthé. Tout le monde m’appelle Professeur Lalaby. Mon surnom est le nom de ma mère Lalla Aby ; d’où la contraction Lalaby. Originaire de Niamina, je suis né dans une localité située à 45 Km de Koutiala. Je suis le fils de l’Imam Kalilou Berthé.

Depuis quand avez-vous commencé ce métier ?

J’ai commencé à étudier le Coran chez mon père qui était un Imam. Après, mon père m’a confié à un maître coranique pour la poursuite de mes études. J’ai été dans beaucoup de pays comme la Gambie, le Burkina Faso, le Benin pour apprendre la Géomancie. C’est en 1998 que j’ai commencé à pratiquer la Géomancie et faire des consultations pour des gens. En décembre 2014, j’ai ouvert un centre de formation pour l’apprentissage du «Tourabie» nommé Kalan Blon. Dans ce centre, les adeptes apprennent le Coran, le Tourabie et les secrets des racines d’arbres pour guérir des malades.

Professeur, quelles sont les maladies que vous pouvez guérir ?

Je peux  guérir toutes sortes de maladies. Je fais des miracles pour les cas les plus désespérants. Mais je ne peux rien contre la volonté du Bon Dieu.

Travaillez-vous avec la médecine moderne ?

 Pour le moment, je ne travaille pas avec la médecine moderne. Car, nos Médecins africains font plus confiance aux médicaments modernes que nos écorces, racines et tiges. Mais quand la maladie avance et devant leur incapacité, ils font recours à la médecine traditionnelle. Au Mali, il n’ y a pas des Médecins modernes avec qui je collabore pour l’instant. Cependant, à l’étranger, j’ai guéri beaucoup de Blancs.

Parlez nous de vos traitements miraculeux ?

 C’est un domaine que je maitrise beaucoup dont le système consiste à enlever la maladie d’une personne pour le transmettre à un animal et/ou le transférer à un arbre.

Votre maison est toujours prise d’assaut par tout un monde de patients. Parlez-nous un peu du processus ?

 Chez moi, quand une personne vient, elle s’inscrit à 5505 FCFA et prend la carte de membre à 1000 FCFA. Dans ce fait, si tu veux apprendre le Tourabite, tu reçois les cours gratuitement ou si tu viens pour la consultation pour résoudre des problèmes personnels ou pour une guérison, je suis à ta disposition.

Avez-vous effectué des voyages à l’étranger ? Si oui, avez-vous des adeptes dans ces pays ?

 Oui, je fais les cinq continents. En Europe, par exemple, j’ai été en France, en Allemagne, en Angleterre, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Espagne pour ne citer que ceux-ci.

Par ailleurs, je me prépare à la fin du mois pour une tournée en Amérique, au Mexique, en Egypte et au Canada. J’ai des disciples et amis dans tous ces pays.   Pour le cas de l’Amérique, ma présence c’est pour l’inauguration d’un centre de lutte contre l’obésité ; car, j’ai pu traiter deux cas dans ce pays grâce aux racines d’arbres. L’obésité est une maladie rependue.

Avez nous de partenariat ?

 Je n’aime pas me déplacer beaucoup. Mais ce sont les Blancs qui me sollicitent. Donc,  j’y vais sur invitation puisque nous avons fait des essais pour le traitement de l’obésité avec les racines d’arbres et çà réussit ! Je travaille avec des associations là-bas. Et nous parvenons à soulager de gens de ce mal.

Pouvez-vous nous parler de votre confrérie ?

 Je suis musulman, je prie, je jeûne et je crois en Dieu et à son Prophète Mahomet (PSL). Mais, je ne suis ni Wahhabite ni d’Ançardine, ni de la secte Tidjania.

Parlez-nous des cours que vous dispensez dans votre centre kalan blon…

Dans le centre, on étudie le nom de Dieu, les Tourabies, l’arbre le Yiriyara (sorte d’écriture), les Douaou (bénédictions). Ce sont des notions de bon comportement et de la connaissance des arbres avec leurs vertus dans les domaines de la médecine traditionnelle.

Vous avez beaucoup de disciples. Connaissez-vous le nombre ? 

 J’ai des milliers des disciples, je ne connais pas le nombre ; car, j’ai des centres un peu partout au Mali et à l’extérieur. Mais le centre du Maroc est ma préférence et j’en remercie le Bon Dieu. Pour votre information, les techniques d’apprentissage de la Géomancie sont identiques partout où se trouvent les centres : les maîtres viennent se former chez moi et aller enseigner les cours aux disciples.

Votre appel à la population….

 J’appelle la population à la recherche du savoir pour acquérir des connaissances sur la Géomancie. Que les gens viennent dans le centre pour se former ainsi pour pouvoir régler certains problèmes personnels.

Votre mot de la fin…

Je salue les journalistes qui sélectionnent les bons Géomanciens pour diffuser leur savoir à l’intention des populations destinataires potentiels de cet immense savoir. Egalement, je remercie tous les Religieux et Géomanciens de ce pays.

Réalisée par Aïda Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. ”C’est un domaine que je maitrise beaucoup dont le système consiste à enlever la maladie d’une personne pour le transmettre à un animal et/ou le transférer à un arbre”
    Si seulement c’est possible ça sera une première dans l’histoire de l’humanité, avant lui tous ceux qui se sont aventurés sur ce terrain, leur supercherie a fini par être éventée. Etant donné que l’arbre ne parle pas, en tout cas il sera difficile de prouver que la maladie a quitté sa victime pour l’arbre…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here