Interview du coordinateur du RJP du G5 Sahel : Fédérer toutes les forces des jeunes, de financer et de soutenir les initiatives des jeunes du G5

0

En marge du sommet du G5 Sahel, nous avions tendu notre micro au coordinateur du Réseau des Jeunes des Pays du G5 Sahel, Sidi Ali Ould BAGNA. C’était lors de la cérémonie d’ouverture du sommet extraordinaire des Chefs d’Etats et de gouvernement des pays du G5 sahel au Centre International des Conférences de Bamako (CICB). Il lève les voiles sur les rôles et les missions du réseau des jeunes du G5 sahel. 

Le Zénith-Balé : Bonjour monsieur le coordinateur, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Sidi Ali Ould BAGNA : Je m’appelle Sidi Ali Ould BAGNA, je suis le coordinateur du réseau des jeunes des pays du G5 sahel.

Le Zénith-Balé : Quel est le rôle et la mission du réseau des jeunes des pays du G5 sahel ?

Sidi Ali Ould BAGNA : Le réseau des jeunes du G5 sahel a été créé dans le cadre de fédérer toutes les forces des jeunes, de financer et de soutenir les initiatives des jeunes au niveau de tous les pays du G5 sahel. Il a les mêmes objectifs que le G5 sahel. Afin que la jeunesse quitte aujourd’hui dans ce carcan de ce qu’on appelle le chômage chronique des jeunes, l’extrémisme violent et la radicalisation des jeunes. C’est dire que les jeunes ont un rôle à jouer dans cet élan sous régional. Dans tous les pays du G5 nous avons à peu près les mêmes problèmes. Donc, c’était de nous mettre ensemble pour combattre tous ces fléaux et soutenir le G5 sahel

Z.B. : Aujourd’hui, quelles sont vos attentes par rapport à ce sommet extraordinaire des pays du G5 sahel ?

Sidi Ali Ould BAGNA : Nos attentes du sommet, aujourd’hui, c’est de dire aux Chefs d’Etats et de gouvernement qu’il faut prendre des décisions claires et de très grandes initiatives. Parce que depuis sa création en 2014, à aujourd’hui, le G5 sahel est resté un peu inactif. Ce que nous attendons, c’est la relance politique de l’instrument G5 sahel. De se donner les moyens nécessaires d’atteindre les objectifs assignés. Ce jour, nous avons entendu des discours très flatteurs et qui promettent certainement des lendemains meilleurs. Aussi, nous pouvons dire que nos Chefs d’Etats sont engagés à relancer et à soutenir le G5 sahel dans notre second virement.

Z.B. : Pour ce sommet, au nom de la jeunesse, est-ce que vous avez soumis des requêtes aux Chefs d’Etats du G5 ?

Sidi Ali Ould BAGNA : On n’a pas d’une manière directe donné nos préoccupations aux Chefs d’Etats. Je crois qu’au niveau de la conception du document par le secrétariat permanant du G5 sahel, le volet jeune a donné sa vision. A savoir, comment il faut lutter contre tous les maux qui minent et rongent la jeunesse de cet espace.

Z.B. : enfin, quelle adresse à la jeunesse du G5 sahel?

Sidi Ali Ould BAGNA : D’abord, je dis que nous avons une jeunesse capable et nous avons une jeunesse qui est à la hauteur. Mais, il nous faut juste une jeunesse entreprenante et proactive pour que nous puissions réussir à combattre tout ce que nous sommes en train de connaitre. Et de dire qu’on est fier de notre jeunesse. Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de m’adresser à la jeunesse à travers votre journal !

Sory Ibrahim TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER