…L’Honorable Haidara Aichata Cissé dite Chato : “Ma réélection dès le 1er tour à Bourem n’est pas une surprise. Je dédie cette victoire à toute la population”

0

“Je suis sûre qu’Epm aura la majorité à l’Assemblée nationale”

Quelques jours seulement après sa réélection à Bourem dès le 1er tour pour un nouveau mandat à l’Assemblée nationale, Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato nous livre ses impressions dans cet entretien exclusif qu’elle nous a accordé. Elle reste convaincue que la plateforme Ensemble Pour le Mali (Epm) aura la majorité à la prochaine Assemblée nationale.

Aujourd’hui-Mali : Votre alliance UM-Rda-Rpm a été plébiscitée dès le 1er tour des législatives à Bourem, quelles sont vos impressions après cette victoire ?

Haïdara Aïchata Cissé dite Chato : Effectivement, notre liste a été plébiscitée à Bourem dès le 1er tour des élections législatives du 29 mars.

Mon impression est que les populations ont été très reconnaissantes par rapport au fait que nous allons régulièrement à Bourem, en moyenne tous les 3 ou 4 mois, pour leur rendre compte des lois votées malgré l’insécurité. Je profite de chaque restitution pour faire des dons aux couches vulnérables, notamment les personnes âgées, les femmes, les jeunes et les enfants. Aussi nous veillons au contrôle de l’action gouvernementale.

Je n’ai pas été surprise par cette victoire, mais heureuse de l’engouement suscité par cette élection.

Les jeunes, les vieux, tout le monde tenait à accomplir son devoir civique en votant. La preuve, nous sommes une des rares circonscriptions à avoir fait 66% de taux de participation, malgré la chaleur et l’insécurité.

A qui dédiez-vous cette victoire ?

Je dédie cette victoire à toute la population de Bourem et particulièrement aux femmes et aux jeunes qui travaillent inlassablement pour que notre cercle retrouve la cohésion sociale dont elle a toujours fait montre. Je la dédie surtout au personnel de santé pendant ces périodes difficiles pour nous avec le Coronavirus qui continue de faire des ravages dans notre pays.

On peut dire aujourd’hui que Chato reste toujours imbattable à Bourem ?

Oui, sans fausse modestie, on peut dire que les populations de Bourem ont dit beaucoup de biens de nous durant toute la campagne et ont reconnu que je mène beaucoup d’actions positives dans le cadre du développement et du bien-être pour ne pas voter pour moi.

Et quel est votre secret en matière d’élection ?

Mon secret en matière d’élection est que je suis toujours restée moi-même, je veux dire un enfant du terroir. La vie des grandes villes ne m’a pas changée. Quand je suis avec mes parents à Bourem, je mange par terre dans le grand plat, avec eux. Je m’habille comme eux, je joue avec eux au clair de lune comme à ma tendre enfance, je fais le tam-tam.

Je tisse les nattes, bref, je continue à faire tout ce qu’on faisait à mon jeune âge. Je crois que cela a beaucoup joué et ils le disent d’ailleurs. Avec les gens qui n’ont pas eu la même chance que toi et qui sont restés au bercail, il ne faut pas avoir la grosse tête.

Comment les élections législatives se sont-elles déroulées dans le cercle de Bourem ?

Je pense que les élections législatives se sont très bien passées dans le cercle de Bourem, surtout dans le calme, la sérénité et le respect des autres candidats. Jamais nous n’avons parlé d’eux en mal. Au contraire, nous avons tenu à les remercier pour avoir fait triompher la démocratie.

Des rumeurs faisaient état de l’enlèvement de votre colistier Mohamed Ould Mataly et des matériels électoraux le jour des élections à Tarkint. Qu’en dites-vous ? 

Les rumeurs d’enlèvement de mon colistier se sont avérées fausses. Dès 10 heures, le préfet nous a mis en confiance en disant que le vote se déroulait régulièrement et qu’aucun incident n’était signalé à Tarkint. C’étaient des rumeurs véhiculées par le camp adversaire.

Quelles sont vos ambitions pour la nouvelle Assemblée nationale ?

Mes ambitions pour la nouvelle Assemblée nationale est que les femmes occupent des places de choix. Notre pays a besoin de cela car les femmes peuvent jouer un rôle très important pour que la paix revienne au Mali.

Je profite pour faire un clin d’oeil à mon collègue et frère Soumaïla Cissé. Je souhaite qu’il nous revienne très vite et en très bonne santé. Il y ‘aura un goût d’inachevé s’il ne nous revient pas avant la rentrée à l’Assemblée Nationale.

Nous avons appris que vous intervenez généralement dans le domaine du social à Bourem. Cet appui envers la population porte sur quoi ?

Effectivement, mais je ne peux pas tout citer. Je peux vous dire que j’interviens dans tous les domaines. Entre autres, j’ai mis en place une banque de céréales dans chaque commune. J’ai électrifié toutes les mosquées à travers les communes : une centaine, ainsi que les Cescom.

J’avais installé plus de 100 moulins dans les villages pour que les femmes puissent être soulagées. J’ai aussi clôturé le grand cimetière et construit le local où on doit laver les corps, plus la maison du gardien et le matériel. J’ai aussi appuyé régulièrement les mosquées et réhabilité des madersas ainsi que les écoles. J’appuie également les jardins d’enfant et j’ai réhabilité celui qui porte le nom de Chato à Taboye. Des équipements de maraichage aux associations féminines ainsi que qu’un appui financier allant de 50 à 100 000 Fcfa par regroupement pour leur permettre d’avoir des revenus.

Avec l’accompagnement de l’Ambassade du Japon, j’ai pu réaliser 27 puits et forages à travers le Cercle dont deux dans la Commune de Taboye, sur fonds propres. J’ai mis à la disposition de l’Amader un groupe électrogène de 135 KV.

J’ai récemment construit la maison des aînées pour permettre aux personnes âgées de se retrouver tous les jours pour parler de la vie du Cercle. Cela leur a permis également de donner régulièrement des conseils à ceux qui le désirent.

J’ai aussi offert une dizaine de motos ambulances aux centres de santé communautaires. Je viens de livrer une ambulance de dernière génération à la commune de Bourem, trois autres sont arrivées au Port de Lomé. Chaque commune doit recevoir une ambulance.

J’ai aussi offert plusieurs machines à coudre aux tailleurs et aux filles qui ont la formation à travers la promotion de la femme. Sans compter des motos-pompes et motoculteurs.

Des filets et sèche-poissons aux pêcheurs des vaccins et aliments bétails aux éleveurs. Voilà quelques réalisations que j’ai faites.

Comment voyez- vous le 2ème tour des législatives du 19 avril prochain ?

Pour le 2ème tour des législatives, je suis convaincue que la plateforme Ensemble Pour le Mali (Epm) aura la majorité à la prochaine Assemblée nationale.

Mon souhait est que ces élections se tiennent à date, notamment le 19 avril prochain, pour sortir de cette situation.

En tant que membre de la majorité présidentielle, quel est votre objectif ?

En tant que membre de la majorité présidentielle, mon objectif est que les députés de la majorité animent l’Assemblée nationale positivement, en faisant en sorte que les lois proposées soient analysées et votées dans l’intérêt suprême du peuple malien et que le contrôle de l’action gouvernementale soit une règle absolue et systématique afin de jouer le rôle qui est le nôtre. C’est aussi de cette façon que nous pourrons contribuer à la réussite de notre majorité. Nous devons veiller à ce que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, finisse son mandat en beauté pour le bonheur du peuple malien.

Réalisé par El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here