Présidentielle au Mali – Moussa Mara : « Je suis prêt à m’effacer et à soutenir un autre candidat »

26
Moussa Mara
Moussa Mara

L’ancien Premier ministre d’Ibrahim Boubacar Keïta fait partie de ses challengers déclarés à la présidentielle du 29 juillet. Membre de la « Convention des bâtisseurs », une coalition d’opposants, il se dit aujourd’hui prêt à se ranger derrière un autre candidat pour assurer une qualification au second tour.

Il est présenté comme un des plus sérieux prétendants à la succession d’IBK. Après une première candidature en 2013, où il avait récolté 1,5 % des voix, Moussa Mara, ex-Premier ministre du président sortant d’avril 2014 à janvier 2015, a annoncé son intention de se présenter à l’élection présidentielle du 29 juillet.

À moins que l’ambitieux expert-comptable de 43 ans ne s’efface au profit d’un autre candidat de la « Convention des bâtisseurs », la coalition d’opposition dont il fait partie. Dans l’entretien accordé à Jeune Afrique dans son bureau de Bamako, il lance notamment un appel à Cheick Modibo Diarra, l’ancien Premier ministre de la transition, dont il se dit proche.

Jeune Afrique : C’est la deuxième fois que vous vous présentez à l’élection présidentielle. Qu’avez-vous de plus à proposer aux Maliens qu’en 2013 ?

Moussa Mara : Il y a cinq ans, il s’agissait d’une candidature de témoignage et de découverte. Nous savions que nous partions de très loin pour prétendre gagner. En 2013, j’avais présenté une candidature unique, pour découvrir le pays, présenter mes idées aux Maliens, me distinguer, me faire connaître et prendre date pour le futur.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. J’ai été ministre puis Premier ministre. Nous avons aussi obtenu des députés à l’Assemblée nationale, ce qui nous a permis d’implanter davantage notre parti Yelema (le changement, en bambara) et de nous préparer pour 2018. Cette fois, nous nous présentons pour gagner, seul ou en groupe.

SI NOUS NOUS METTONS D’ACCORD SUR UN CANDIDAT QUI NÉCESSITE QUE JE M’EFFACE, JE M’EFFACERAI

Ces mêmes détracteurs vous décrivent comme un jeune ambitieux guidé par ses objectifs personnels…

Mais comment peut-on concevoir la vie sans ambition ? Après avoir été maire, ministre, Premier ministre, je ne vois pas en quoi vouloir devenir président serait illégitime. Et je vous l’ai dit : nous sommes en train de discuter au sein de la « Convention des bâtisseurs ». Si nous nous mettons d’accord sur un candidat qui nécessite que je m’efface, je m’effacerai. Beaucoup de procès d’intention sur ma soi-disant ambition démesurée tomberaient alors à l’eau. Certains seront surpris.

Êtes-vous satisfait de l’organisation de l’élection présidentielle ?

Pour l’instant, cela ne se passe pas mal. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas bien compris la récente marche organisée par l’opposition. Cela dit, la marche est un exercice démocratique et le gouvernement n’a pas eu raison de l’interdire la première fois.

Partagez-vous les inquiétudes de certains sur des risques de fraudes ?

Je n’ai pas de preuves indiquant qu’une fraude est en préparation. En travaillant avec le gouvernement sur les détails du scrutin – identification des électeurs, accueil dans les bureaux de vote, inviolabilité des bulletins, comptage des voix et intégrité du système de comptage, conservation des bulletins… -, nous arriverons à améliorer le processus électoral.

Au début de l’année, l’opposition, la majorité et l’administration ont constitué une équipe d’experts qui se réunissait toutes les semaines. Cette équipe a rédigé la loi électorale, a travaillé sur la question des cartes d’électeurs, a organisé l’audit du fichier électoral… Il faut aller dans ce sens.

Le pays n’a pas besoin de rapports de force ni de tensions plus ou moins suscitées. Nous avons tous intérêt à ce que ce scrutin soit apaisé. Quel que soit le vainqueur, il aura besoin d’un cadre serein. Il ne faut pas de troubles, sinon c’est tout le Mali qui sera perdant.

CHEICK MODIBO DIARRA POURRAIT ÊTRE NOTRE CANDIDAT, CAR IL EST INSTALLÉ DANS LA TÊTE DE NOS COMPATRIOTES COMME QUELQU’UN DE CRÉDIBLE

Vous êtes une des figures de la « Convention des bâtisseurs », une plateforme qui regroupe plusieurs candidats de l’opposition ? Où en sont vos discussions ? Allez-vous présenter un candidat unique dès le premier tour ? 

Mon objectif est que le prochain président de la République sorte de ce groupe. Nous sommes plusieurs à en faire partie : Modibo Sidibé, Housseini Amion Guindo, Mountaga Tall, Moussa Sinko Coulibaly, Clément Dembélé, Hamadoun Touré, Modibo Koné… Pour l’instant, aucun consensus ne se dégage pour une candidature unique dès le premier tour.

Personnellement, je souhaiterais que Cheick Modibo Diarra, l’ancien Premier ministre de la transition, adhère à cette convention. Je suis en train de travailler pour qu’il soit membre des « bâtisseurs ». Il pourrait être notre candidat, car il est installé dans la tête de nos compatriotes comme quelqu’un de crédible sur lequel on peut compter. Il illustre aussi le changement auquel nous aspirons : il est « neuf », non issu du sérail politique, et il a un corpus idéologique proche du notre, notamment en matière de lutte contre la corruption.

Cela signifie que vous accepteriez de retirer votre candidature à la présidentielle à son profit ou au profit d’un autre membre de cette « Convention des bâtisseurs » ?

Tout à fait. Comme nous l’avons dit en novembre à l’issue du congrès ordinaire de Yelema, le changement auquel nous aspirons ne peut pas être porté par un seul parti. Il nécessite que des personnalités se regroupent et choisissent l’une d’entre elles pour incarner ce changement. Nous avons toujours dit que nous étions prêts à la soutenir, même si elle n’est pas issue de nos rangs.

… suite de l’article sur Jeune Afrique

Commentaires via Facebook :

26 COMMENTAIRES

  1. @Une Malienne: vous voulez dire Mountage Tall et Modibo Sidibe comme Presidents de la Republique du Mali, quelle catastrophe? Si les batisseurs sont serieux ils vont mettre un sang neuf devant pas Moussa Joseph, Modibo Sidibe ou Mountage Tall car tous trois font partie du passé non glorieux du Mali. A bon entendeur, salut!

  2. Děpuis que Mara a singé Macronni, alors il a décrété sa propre disqualification pour la course à la présidence du Mali.
    Tout n’est pas perdu pour lui. Il est jeune et peut se ressaisir pour les présidentiels de 2023. Il a beaucoup de talents et de qualités, mais il doit murir en politique. Il manque cruellement d’expérience et de faculté d’analyse et de jugement politique.

  3. Ce petit Mara n’est pas conséquent un CMD sans personnalité président de ce pays ( une catastrophe nationale ) . Le Mieux indiqué pour les bâtisseurs c’est Modibo Sidibe l’homme des dossiers et l’incorruptible renseignez vous a la santé.

  4. comrades if I had Mr. Moussa Mara before me I would confront him with following information. Mr. Mara if you are now or have ever been devoted servant to IBK for sake of Mali answer to higher calling of best interest of people of Mali plus upgrade for all living in Mali to Perpetual World Class Modern Living. Thereto are riches to be found for those who will timely work hard plus smart. But even greater existence is that there will be humane modern living available to all thus making living in Mali joyous occasion for all. That requires of Mr. Mara to support candidate best able under total circumstance to lead Mali.
    This all will begin with Moussa Coulibaly being elected as president of Mali. It is not disloyal to IBK for you to align yourself plus support candidate that act in people of Mali best interest. IBK despite his love for Mali is incompetent due to IBK methods are outdated plus not sufficiently effective. Moreover, IBK energy level is low thus IBK is unable to give conditions in Mali attention they require from president in order to get plus keep them on passage that is thrift in cost plus correct actions for total circumstance. However, youthful, wary plus mature Moussa Coulibaly is capable of leading Mali as it may be best led under total circumstance. When Ubuntu people were at their best they did not follow incompetent leadership. I know very much like everyone else that one of Ubuntu contemporary greatest errors have been to unite under leadership of incompetent leaders. If we desire to escape poverty plus undue misery supporting incompetent leadership causes we must now cease to support such leaders plus immediately obligate them to leave their office of leadership. Where incompetent leaders love their nation as much as they profess to do so they will remove themselves from leadership where they have proven to be incompetent (Honor is not issue where undue poverty exist). However, if they are incompetent plus will not immediately or/plus timely remove themselves from office of leadership their actions justify citizens timely removing those leaders from office by any means necessary.
    In Mali we should thank ourselves for having instiledl withal in individuals such as Moussa Coulibaly to lead nation as president.

    VOTE MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI JULY 29, 2018
    PATRIOTIC MOVEMENT PLATFORM FOR CHANGE

    VERY MUCH SINCERE,
    Henry Author (people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  5. “Présidentielle au Mali – Moussa Mara : « Je suis prêt à m’effacer…”
    Ça tombe bien!!!😆😆😆😆😆😆

    Parce que dans la mesure où TOUT LE MONDE t’a vu honteusement mentir au peuple pour tenter de couvrir les magouilles de ton “employeur” du moment, et que TOUT LE MONDE t’a egalement vu provoquer et déclencher par TA SEULE stupidité le drame catastrophique de Kidal, l’électorat Malien est LUI-MÊME PRÊT À T’EFFACER!!!😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    Conclusion: “t’effacer” de toi-même t’évitera l’humiliation DE TE FAIRE BALAYER !😎

  6. Une MALIENNE
    Une petite formation peut elle avoir les relais sur toute l’étendue du territoire?
    Peut elle avoir les moyens pour battre campagne à la dimension de ses concurrents présents sur tout le territoire?
    Une grande formation politique est celle qui a des relais solides sur tout le territoire.
    Une addition des partis politiques régionalistes peut former une grande formation politique.Beaucoup ont rejoint l’URD faisant de ce parti une grande formation politique.
    Un candidat issu de ce parti a le soutient de ces relais bien implantés dans leurs localités.
    Des hommes expérimentés,mais qui ont fait leurs preuves dans les structures occupées.
    La précision “ont fait leurs preuves dans les structures occupées “est de taille.
    IBK a t’il fait ses preuves?
    Quel malien n’était pas au courant que l’homme est le premier à quitter son bureau et le dernier à rejoindre son bureau?
    Quel malien ne savait pas qu’ il aimait plus la fête que la souffrance dans le travail?
    C’est pour cela il a basé sa politique à se victimiser,à se prendre pour un grand musulman qu’ à dévoiler son BILAN de premier ministre.
    Pourquoi l’élection de 1997 a échoué?
    C’est parce que le chef de l’administration (IBK) n’avait pas le temps de suivre les dossiers.
    Le bilan D’ALPHA OUMAR KONARE a été sauvé par des hommes comme MODIBO SIDIBE ,SOUMAILA CISSE ,Ousmane sy et sa femme Mme sy KADIATOU SOW .
    N’est ce pour cela ces hommes ne se sont jamais entendus avec IBK?
    Les hommes braves peuvent ils s’attendre avec des fainéants?
    Les MALIENS ont fait le choix d’un fainéant.
    Même MOUSSA MARA le confirme ici.
    Aucun dossier n’est urgent pour lui car c’est un fainéant.
    LE RETARD DU MALI EST AUSSI DE METTRE LES HOMMES MÉRITANTS DANS LE MÊME SAC QUE LES FAINÉANTS CONNUS DE CE PAYS.
    Pire les dénigrer même.
    Il faut insister sur le travail effectué par les hommes expérimentés dans les différents ministères occupés.
    SOUMAILA CISSE a indéniablement effectué un travail connu et reconnu au ministère des finances et à l’ UEMOA.
    Ne pas le reconnaître c’est refuser de voir l’évidence.
    MODIBO SIDIBE est toujours regretté au ministère de la santé et au ministère des affaires étrangères.
    Si les maliens avaient pris la peine de regarder le travail effectué par les différentes personnalités,on aurait jamais élu IBK comme président encore moins AMADOU TOUMANI TOURÉ.
    Il faut préciser aussi que ces personnalités ont besoin d’une grande formation politique pour remporter.
    Emmanuel MACRON a bénéficié des relais des deux grandes formations en crise.
    Son ministre de l’intérieur qui est son bras droit est un poids lourds du parti socialiste à LION.
    Il ne pouvait en aucun remporter sans ses relais du parti socialiste et du parti républicain notamment à Nice et à Marseille et dans plusieurs grandes villes de la France.
    Sinon comment expliquer la déroute d’un grand parti politique comme le parti socialiste?

    • En fait je vais essayer de ramener le debat sur le fond (à mon sens et que j’ai relevé ) de notre echange de depart et de l”interview de Mara dont il est question en l’espèce. Parceque vraiment Ibk ne m’intéresse pas encore moins Soumaila, chaque partisan défend son candidat et dénigre l’autre et ca pfff, trop peu pour moi!!!
      Je vous cite s’agissant de la convention des bâtisseurs: “Dans ce regroupement,le leader du parti le plus implanté est le candidat naturel car si on fait l’élection entre eux, il va de soit qu’ il sortira gagnant.” Vous reconnaissez donc qu’il ya au moins un parti qui est plus implanté que les autres… (faut pas oublier le Cnid qui est un vieux parti qui a encore quelques restes…)
      Vous souligniez egalement que c’est un regroupement (et non une petite formation politique) et trouviez que Modibo Sidibe était candidat naturel parce que son parti serait plus implanté…
      Donc pour repondre à votre question, je dis que s’agissant d’un regroupement, s’ils s’accordent sur une candidature unique, tous les partis de la convention pourraient effectivement constituer des relais crédibles pour ce candidat unique.
      Voilà

      • Vous voulez dire Mountage Tall et Modibo Sidibe comme Presidents du Mali, quelle catastrophe? Si les batisseurs soint serieux ils vont mettre un sang neuf devant pas Moussa Joseph ou Modibo Sidibe ou Mountage Tall, tous font partie du passé non glorieux du Mali. A bone entendeur, salut!

  7. MODIBO diarra président ,Moussa Mara premier ministre voila le Mali enfin sauvé sans équivoque.
    Tout autre choix serait illisoire.

  8. kinguiranke’, je n’insulterai pas ton pere. NKO E DE’ KA IDJOUTA KABO ANDALA, ANKA NANAKILI!!!!
    IKA BILAKORO FORO TA KA TA MISSIRI LA pour prier. C’est la fete!!!!!! PAS DE TEMPS POUR LES BILAKOROW COMME TOI!!!!

    • Bilakoro den, it ta kuluchi don, tu as fui la nationalite de ton pere et de ta mere, digne fils de wuruwayes le roi de la Honte.

  9. marasme, l’homme dont les menaces les plus dangereuses pour son afrique à lui sont la jeunesse et les femmes qui font des enfants , maramse tu ne seras pas président!!!

    marasme est une pure déception!!!

    • marasme voulait parler comme le petit toubabou Macron qui ne sait pas c’est quoi un enfant ou une femme! Alors il tout foutu en l’air.

  10. Une MALIENNE
    Une personne sans base électorale est difficilement élue.
    Emmanuel MACRON en avait :le mouvement en marche.
    En parlant de grandes formations politiques,il s’agit,en réalité,des relais qui composent ces formations sur toute l’étendu du territoire et les moyens y afférents.
    Emmanuel MACRON a bénéficié d’une circonstance exceptionnelle basée sur une crise installée dans les deux grandes parties qui ont,très longtemps,dominé la politique française .
    La politique n’est pas un jeu mécanique servant à utiliser les cadres qu’ on veut au moment qu’ on souhaite.
    Elle est un processus de mise en œuvre des procédés visant à accéder au pouvoir.
    Son renouvellement est,en général,à l’intérieur des grandes structures qui ont dominé la scène politique malienne.
    Renouvellement ne veut pas dire nécessairement changement d’hommes,mais de méthodes et de gouvernance.
    Deux grandes personnalités ont dominé la cinquième république française:le général DEGAUL et François Mitterrand.
    Ils sont cités en exemple par toute la classe politique française,toutes générations confondues .
    Le général DEGAUL a été ministre de la défense du maréchal Pétain qui a favorisé la prise de la France par les nazis en 1939.
    DEGAUL avait 40 ans quand il a été nommé ministre.Il a assisté à l’ envahissement de la France avant de fuir se réfugier en Angleterre.
    Revenu au pouvoir en 1958,après avoir été rejeté par la classe politique après la guerre,il est l’artisan de la modernisation de l’économie et sa place dans le monde.
    Mitterrand a été le ministre du gouvernement qui a écarté DEGAUL après la guerre,avant d’être président en 1981.
    Il est l’artisan de la révolution et du rayonnement de la culture française .
    CES DEUX PERSONNALITÉS ONT ÉTÉ ÉLU PRÉSIDENT APRÈS LEURS 70 ANS.
    Ces deux personnes peuvent être comparées aux hommes politiques qui ont marqué les deux décennies de la démocratie qu’ on veut rejeter sous prétexte qu’ ils ont servi les présidents élus pendant ce temps.
    L’exemple français cité montre qu’ on peut servir un président sans être comptable de sa politique,que si on était à la place de ces présidents,on aurait pas fait comme eux.
    Un ministre met en oeuvre une politique.Il n’est pas le titulaire de cette politique.
    S’il est élu,il pourra à son tour marquer sa différence.
    C’est ce qu’ a fait DEGAUL et Mitterrand,pourtant ministre des gouvernements qui ont échoué.
    CHOISISSONS NOS ÉLUS PAR LE TRAVAIL FAIT À TRAVERS LES STRUCTURES OCCUPÉES,AU LIEU DE LES JUGER SOUS LE REGARD DE LA PRÉSIDENCE D’AUTRES PERSONNES..
    Si nous avions jugé IBK à travers les structures occupées,au lieu de le croire par ses déclarations opportunistes,on aurai évité de faire l’erreur sur sa personne.C’est exactement à travers ses déclarations qu’ Hitler a été élu par les allemands.
    IBK a été un premier ministre nul et un président de l’ assemblée nationale borné.
    Aucun acte posé à travers ses structures si ce n’est sa marque d’autorité au tout début de sa primature qui a marqué les esprits.
    SOUMAILA CISSE ,ZOUMANA SACHO ,MODIBO SIDIBE ont posé des ACTES vérifiés et vérifiables,mais masqués par la présidence chaotique D’AMADOU TOUMANI TOURÉ car ce dernier est assimilé au mouvement démocratique .
    Son échec est considéré comme celui du mouvement démocratique par des hommes politiques opportunistes.
    Un DEGAUL,un Mitterrand sont parmi ces hommes politiques qui ont servi les deux décennies passées.
    Le MALI a besoin d’hommes politiques expérimentés pour traverser la situation d’insécurité actuelle.
    Surtout pas de jeunes inexpérimentés pressés comme MOUSSA MARA .

    • Donc en résumé, et contrairement à ce que vous avez affirmé dans votre précédent commentaire: une personnalité peut bel et bien avoir des chances d’être élue même si elle n’est pas candidat d’une grande formation politique. Autrement dit, ce n’est pas uniquement les formations politiques qui ont une base électorale.
      En revanche il faut effectivement des relais pour organiser la campagne, pour matérialiser cette base électorale.
      Dans le cas de Macron, le mouvement en marche a été mis en place en très peu de temps, avec énormément de déçus des deux grands partis politiques, du centre et des sans étiquettes. D’ailleurs, avant les élections, beaucoup de commentateurs politiques s’accordaient à dire que sa plus grande faiblesse était qu’il n’avait pas une grande formation derrière lui et qu’il n’était pas expérimenté. Tiens tiens ça me dit quelque chose…, les faits leur ont donné tort après.
      Maintenant la France c’est pas le Mali mais comme vous aviez parlé des “grandes démocraties”, j’ai pris cet exemple…
      Dans le cas de la “Convention des bâtisseurs”, à mon avis Modibo Sidibé ne serait pas plus leader naturel que Cheick Modibo Diarra (s’il y adhère). En effet les deux sont des personnalités de ce pays et je trouve même que Cheick Modibo a l’avantage de n’avoir pas été dans les affaires pendant toutes ces années de “l’ère démocratique” au Mali. Ça pourrait jouer en sa faveur pour les déçus de la classe politique actuelle, les partisans du changement de système…
      On verra bien, en tout cas pour le moment, seule cette convention POURRAIT avoir ma voix!!!

      PS: Je vous cite: “Le MALI a besoin d’hommes politiques expérimentés pour traverser la situation d’insécurité actuelle”.
      N’avons-nous pas entendu la même chose en 2013? Et effectivement on a élu celui qui avait le plus d’expérience, le plus gros palmarès dans la sphère étatique malienne (ambassadeur, premier ministre, président de l’AN). Résultat?

  11. Enfin les maliens commencent à ouvrir les yeux. Moussa Mara est jeune qui a certes des idées mais qui me paraît jusqu’ici manquer de la stature requise pour pouvoir diriger le Mali. C’est un type qui ne connaît pas suffisamment le Mali et surtout les véritables réalités du pays. Aussi, quoiqu’on dise, il est comptable ne serait ce que partiellement du bilan sombre du grand voleur.
    Pour ces différentes raisons, sa candidature me paraît fantaisiste.
    Il remonte cependant dans mon estime avec sa présente proposition relativement à Cheik Modibo Diarra.
    Depuis l’avènement de la démocratie au Mali, le pays est dirigé par une bande d’apatrides qui ont érigé aujourd’hui le vol, la corruption et le népotisme comme système de gouvernance.
    Cheick Modibo n’est pas parfait. Mais il a l’avantage de se départir de ce système mafieux et véreux.
    Il a prouvé pendant la transition que le Mali n’est pas misérable et que le changement est bien possible.
    En tous les cas, personnellement je le voterai. Surtout tâchons de ne pas commettre une autre erreur comme en 2013 pour ne pas conduire le pays dans l’abîme. À cet égard, le choix des hommes est capital.
    Vive Cheick Modibo Diarra pour un Mali nouveau !

  12. Je souhaite qu’il soit proscrit du regroupement les accointances de proximité familiales.
    Je souhaite pour le Mali que ce regroupement ne tombe dans le culte de personnalité.
    Seules les valeurs et la méthodologie devant présider la gouvernance doivent compter au départ
    Par conséquent le groupement doit définir et fixer un cap capable d’éradiquer la mauvaise gouvernance et patrimoniale de notre cher Mali depuis 50 ans ;
    Ensuite identifier les hommes et la méthode d’épauler le plus qualifié pour ce boulot
    Modibo Sidibé son parcours ; son comportement, son éthique ; sa longue et riche expérience plaident pour qu’il soit le leader de ce groupement

    • 20 ans ministre de la transition en 1991. comme secretaire general a la presidence avec rang de ministre au poste de premier ministre,il n” a rien vu venir.Quel cinema !

  13. La décision de soutenir un candidat est elle basée sur l’assise politique ou plutôt sur la personnalité de l’homme?
    Des personnalités politiques se regroupent pour avoir plus de forces à concurrencer d’autres forces politiques.Il serait mieux qu’ on tienne compte du travail abattu par chacun sur le terrain afin de créer un leadership démocratique.
    Ce leader est la tête de liste naturelle qui va amener les autres à la victoire.
    Si cheick MODIBO Diarra veut être le candidat de ces personnalités qu’ il prouve qu’ il est plus populaire que les autres.
    On est pas à l’intérieur d’un parti politique pour désigner la personnalité la plus crédible car chacun aura contribué à mettre le parti au niveau qu’ il a.
    Dans ce regroupement,le leader du parti le plus implanté est le candidat naturel car si on fait l’élection entre eux,il va de soit qu’ il sortira gagnant.
    Par contre une personnalité sans assise politique a un passif très lourd à rattraper face à des personnalités aussi fortes plus assises électoralement.
    Une élection présidentielle est une course de fond qu’ on doit préparer plusieurs années avant avec un appareil politique plus implanté favorisé par des relais aussi populaires dans leurs localités.
    Dans les grandes démocraties le vainqueur est naturellement le candidat des grandes formations politiques.
    En dehors,on a aucune chance quelque soit sa personnalité.
    Les bâtisseurs ont un leader naturel.
    Il s’agit de MODIBO SIDIBE .

    • “Dans les grandes démocraties le vainqueur est naturellement le candidat des grandes formations politiques.
      En dehors,on a aucune chance quelque soit sa personnalité”
      J’aurai pu être d’accord avec vous s’il n’y avait pas eu le cas Macron et même quelque part le cas ATT car officiellement il était candidat indépendant (je ne dis pas que notre pays est u e grande démocratie. ..).
      Vraiment perso pour ces élections, j’aimerai autre chose que du Ibk, Soumaila et consorts, vraiment stop ca suffit pour moi.
      Je me laisserai volontiers séduire par quelqu’un qui n’a pas forcément une grande base électorale mais qui a vraie vision, un vrai projet de société crédible pour le Mali. Je garde donc vraiment un œil sur cette “convention des bâtisseurs”

      • Maybe you are the candidate that you want to see. Why don’t you enter the race? Pourquoi une seule femme (Hawa Traore) candidate et tous les autres candidats sont des hommes? POURTANT IL Y A PLUS DE FEMMES QUE D’HOMMES AU MALI!!!!!
        Une Malienne , meme si IBK va vous battre et vous battrez SOUMAILA ET LES AUTRES, vous aurez l’opportunite’ de mettre les problemes de la femme malienne au centre du debat!!!!
        Je sais qu’IBK gagnera mais j’aimerais voir des CANDIDATES POURQU’ON PARLE DES PROBLEMES LIE’S A’ LA FEMME MALIENNE!!! Nous sommes fatigue’s d’ententendre Mountaga Tall et Soumaila Cisse’. Ce sont les memes discours qu’ils repetent Depuis 10 000 ans! OUTE’ GAGNER, OUTINA GAGNER, ANTA AN YERE’ SORO!!!!!
        KADIATOU SOW EST MILLE FOIS PLUS CREDIBLE ET 1000 FOIS PLUS INTELLIGENTE QUE SOUMAILA CISSE. ON CACHE LA PAUVRE ET ON MET SOUMAILA A’ LA SURFACE SACHANT QU’IL VA ECHOUER ENCORE LE 29 JUILLET!!!!!
        FEMMES MALIENNES, NE PENSEZ PAS QUE CES CORROMPUS LUTTERONT POUR VOUS!!!! ILS NE LUTTERONT JAMAIS POUR VOUS! SEULS L’ARGENT, LA BONNE VIE ET VOS VAGINS LES INTERESSENT. ILS VOIENT EN VOUS DES OBJETS SEXUELS POUR SATISFAIRE LEURS DESIRS SEXUELS AND NOTHING ELSE!!!! LUTTEZ POUR VOUS MEMES!!!!! SOYEZ CANDIDATES POUR QU’ON PARLE OUVERTEMENT DES PROBLEMES QUI VOUS CONCERNENT!!!

    • Digne fils de wuruwaye, tu n’es meme pas un Malien, tu as fui la nationalite de ton pere et de ta mere, meles-toi de ce qui te regarde. IBK est un echec total et complet. Moussa Joseph est un echec total et complet, alors deux mediocres meme s’ils se mettent ensmble ne peuvent pas reussir et tu le sais ca, espece de cancre!

      • Kinguiranke’, tu as dechire’ ton passport malien et tu as ecrit ici sur maliweb que tu n’es plus malien! IDOUN TE’ IDJOUTA KABO ANDALA!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here