Mali : Le nouveau chef des Casques bleus appelle à accélérer la mise en œuvre de l’Accord de paix

8
ONU: les dossiers africains du nouveau chef des opérations de maintien de la paix
Jean-Pierre Lacroix arrive à son poste dans un contexte de crise du maintien de la paix et avec de nombreux dossiers africains sensibles. © Wikimedia Commons/Frankie Fouganthin

Le nouveau Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a insisté jeudi 06 avril 2017 devant le Conseil de sécurité sur la nécessité pour le Mali d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de paix et de lutter contre l’insécurité et le fléau croissant de la criminalité transnationale organisée.

Tout en reconnaissant les progrès enregistrés ces derniers mois dans la mise en œuvre de l’Accord de paix, le nouveau patron des Casques bleus a souligné les retards importants enregistrés et la fragilité des gains réalisés.

«Dans l’ensemble, la mise en œuvre de l’Accord demeure lente. La stratégie nationale sur la réforme du secteur de la sécurité n’est pas finalisée. Les critères d’intégration des combattants issus des groupes signataires n’ont pas été encore déterminés et les huit sites de cantonnement construit par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) demeurent vides», a déclaré le Secrétaire général adjoint dans son exposé devant les membres du Conseil.

M. Lacroix a préconisé l’adoption de réformes à plus long terme sur le plan institutionnel et sécuritaire, notamment concernant le futur de l’armée nationale reconstituée. Il a fait valoir que l’absence de clarté sur le cadre institutionnel entrave les efforts sur le terrain et ne contribue pas à instaurer un climat de confiance entre les parties.

Rappelant qu’il avait eu l’opportunité, il y a environ deux semaines, de se rendre au Mali, avec son prédécesseur, Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint a indiqué qu’après Gao, Kidal et Ménaka, le Comité de suivi de l’Accord a annoncé mercredi l’installation des autorités intérimaires à Taoudenni et à Tombouctou avant le 13 avril. Selon lui, ces avancées illustrent le retour graduel de l’autorité de l’Etat dans le nord du Mali dans le cadre des arrangements intérimaires et la MINUSMA, notamment à travers l’usage actif de ses bons offices, met tout en œuvre pour aider les parties à obtenir des résultats concrets sur le terrain.

En ce sens, Jean-Pierre Lacroix a fait valoir que la Conférence d’entente nationale qui s’est conclue ce dimanche 2 avril a été une occasion unique de rassembler les différents segments de la population malienne ainsi que les parties signataires. Il a souhaité que les avancées réalisées durant ces cinq jours servent de socle à l’élaboration d’une Charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale et enrichissent le processus de révision constitutionnelle, conformément aux dispositions fixés dans l’Accord de paix.

Par ailleurs, le Secrétaire général adjoint s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire, précisant que les attaques des groupes terroristes continuent et sont de plus en plus sophistiquées. Il a confirmé qu’une nouvelle alliance, regroupant les groupes terroristes les plus actifs au Mali s’est créée sous la bannière d’Al Qaïda et la direction d’Iyad ag Ghali (chef d’Ansar Edine). Le groupe Daech, quant à lui, fait lentement son apparition dans la bande sahélienne.

Selon M. Lacroix, cette convergence de menaces est particulièrement préoccupante car elle survient dans un contexte où souvent la présence de l’Etat est faible ou parfois inexistante, et où la mise en œuvre de l’Accord de paix doit encore se traduire par des résultats tangibles sur le terrain.

Il s’est aussi inquiété du fait que le centre du pays demeure le théâtre de vives tensions intercommunautaires, elles-mêmes attisées par des groupes extrémistes qui, défiant l’autorité de l’Etat, procèdent à des assassinats ciblés et forcent à la fermeture des écoles dans certaines localités, privant les enfants d’une éducation.

 

Source : https://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39269

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. D’abord , je mets la croix en rouge sur quelques points .
    Nous savons quand même que la quasi totalité des groupes armés a connu sa période d’incubation , avant d’éclore . Ce caractère prolifique , tendancieux des groupes armés a de façon délétère heurté la dynamique . A cette entrave s’ajoute le comportement réfractaire des mouvements signataires qui n’ont de cesse à se rebiffer à chaque tentative d’avancée du processus . Et cela sous le regard passif ou contemplatif de la représentation des forces onusiennes qui pourtant avait dit , prendre des sanctions contre tout ceux qui feront entorse au processus .
    Les critères d’intégration restent les mêmes comme à l’accoutumé . Chercher des assouplissements ou de la légèreté à ce niveau , c’est vivre dans les contes de fée .
    C’est une insinuation de dire qu’il y a une absence de clarté sur le cadre institutionnel entravant les efforts sur le terrain .
    Il y a inversion de cadre . Il n’ y a pas lieu de conformer la charte pendant son élaboration aux dispositions fixées dans l’Accord mais ajuster et transposer certaines dispositions de l’Accord à la charte .

  2. Ce type a la tête d’un vrai agent secret type CIA et autres , au secours!!!! ils nous envahissent ses espions😀😀😀

  3. Que l’homme blanc n’a pas d’amis mais des intérêts, au nom de ses intérêts on peut marcher sur des cadavres et dans une rivière de sang sans gêne😥😥😥😥😥 c’ est le cas entre l’Afrique et ses partenaires du nord.

  4. ON a pas besoin de casques bleus, le MALI n’est pas en guerre civile rentrez chez vous .

    • Il a la tête d’un agent de services secret types CIA et autres😂😂😂😂 actuellement il n’y a que ca au sahel, des informateurs sur nous contre nous. Dans six moi il ca se dire spécialiste du mali ou du sahel😂😂😂😂

      • Dans six mois il va se dire spécialiste du mali avec un rapport bidon😂😂😂😂

      • Lol
        Si ces vampires veulent reellement. Ils pouvaient stopper tous des le debut et une plus grande implication de la minusma dans l’offensive.
        C’est bien beau de dire des conneries d’accelerer la mise en application de l’accord. Oui oui Oui quel accord? Alors que tout est deja bippé.

  5. comrades it is absolutely amazing how those who have shown greatest incompetence conjure ideas of what incompetent act we should do next. Is France using Mali as a training ground for all its incompetent generals? Transnational gangs all appear to include France who continuously play both ends in Mali. We should not ever forget this most undesireable mess stupid sycophants of government of Mali got us into. They knew when they did it that France being highly dependent of Arab money plus possessing many Arab citizens would support Arab effort despite fact Arab masters in this matter are not from Mali instead they are opportunist who see cracks in leadership of Mali that could lead to them conquering Mali. Thus they continuously use information plus assistance from France to expertly deploy Iyad plus his evil murderers for commission of evil violent acts. All of Africa is taking not plus there is a growing dislike for France presence in Africa. In fact it is likely all of Africa will act in unison to get France out of all African nations. We are tired of ways of mediocrity which is all France know. Very much sincere, Henry Price aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

Comments are closed.