Mise en œuvre de l’accord pour la paix au Mali : Un nouveau comité présidé par le premier ministre Modibo Keïta

80

En plus du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) mis en place le lendemain de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger le 20 juin 2015, un nouveau comité pour la mise en œuvre dudit accord vient d’être créer le vendredi 15 janvier 2015 par le gouvernement malien. Il est présidé par le premier ministre, Modibo Keïta.

Deux entités pour un même but à savoir la mise en œuvre de l’accord de paix au Mali. La première entité est le Comité de Suivi de l’Accord (CSA) présidé par la médiation internationale (Algérie) et la deuxième entité est celle qui vient d’être porter sur les fonds baptismaux le vendredi dernier. Il s’agit du comité national de coordination de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale présidé par le premier ministre, Modibo Keïta. Selon le secrétaire permanent de cette deuxième entité, Lassine Bouaré, l’objectif du comité national de coordination est de fixer les objectifs à atteindre dans la mise en œuvre de l’accord, de valider le plan d’action de mise en œuvre que le gouvernement va élaborer, mais aussi et surtout d’évaluer périodiquement les actions réalisées pour faire les ajustements nécessaires. Avant d’ajouter que la structure a trois instances qui sont les membres permanents (départements), les membres associés (forces vives) et le secrétariat permanent. Au cours de son allocution, il a mis l’accent sur beaucoup de points inscrits dans l’accord dont la conférence d’entente nationale, les organes transitoires, la création d’une seconde chambre, le redéploiement des forces armées sur toute l’étendue du territoire national du Mali, le processus de DDR (Désarmement, démobilisation et réinsertion) et bien d’autres. En outre, il a rappelé que le collectif budgétaire de 2015 adopté par le parlement consacre 11 milliards de FCFA pour la mise en œuvre de l’accord. Quand au président du comité national de coordination de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, le premier ministre, Modibo Keïta a fait savoir que ce comité de coordination est inclusif. « Le Mali doit être accompagné mais il faut éviter qu’il soit l’accompagnateur », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’il est nécessaire d’avoir un comité de coordination. Par ailleurs, le PM, Modibo Keïta reconnait les difficultés auxquels le comité de suivi de l’accord est confronté.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

80 COMMENTAIRES

  1. Les maliens doivent prendre leurs mal en patience, tout finira par être résolu. Par contre, nous devons comprendre que ce n’est pas du jour au lendemain que les choses pourront voir le jour.

  2. C’est vrai que deux ans est insuffisant pour un pays bousculer par le coup de d’Etat de se remettre. Par contre, le chef de l’Etat aussi est prié de fournir plus d’efforts en surveillant de près son entourage.

  3. Cette prise de conscience doit demeurer intact chez nos dirigeants, les maliens ont assez souffert. Même si nous savons que l’accession d’IBK à la tête du pouvoir a coïncidé avec beaucoup de problème. Mais il est quand même temps pour lui d’agir en faveur de son peuple celui-là même qui doit l’élire en 2018.

  4. Même si tous les textes de l’accord de paix et de réconciliation n’arrange pas les maliens. Il faut reconnaitre que cet accord permettra de mettre fin aux hostilités et d’enterrer mes armes à jamais. Donc, soutenons le gouvernement.

  5. Même si tous les textes de l’accord de paix et de réconciliation n’arrange pas les maliens. Il faut reconnaitre que cet accord permettra de mettre fin aux hostilités et d’enterrer mes armes à jamais. Donc, soutenons le gouvernement.

  6. Je souhaite de tout cœur que ce comité soit une porte de sortie pour le processus de l’accord de paix et de réconciliation. Nous savons tous ce que le Mali pourra gagner à appliquant cet accord.

  7. 😉 😉 Pour la mise en œuvre le comité de suivi est certes lente mais avance surement, le nouveau comité apportera son pierre à l’édifice. Le plus important est la mise en pratique d’une manière effectif et durable, la population malienne ne demande que la paix et le gouvernement est déterminé à lui rendre ce droit. 😉 😉

  8. Nous comptons sur le chef de l’Etat et son équipe, les deux années restants doivent apporter une nouvelle ère dans le Mali. Ils peuvent encore donner plus donner plus, les maliens les soutiennent.

  9. Ravis d’entendre une nouvelle pareille, puisque nous avons tant attendu et rien n’a été fait jusqu’à présent. Il était temps que le gouvernement prenne ses responsabilités en main.

  10. La signature de cet accord est favorable pourvu que la paix revienne au Mali. Le gouvernement est actif pour la mise en œuvre effective de cet accord. Cet accord de paix est très favorable pour notre pays car la paix, sécurité, l’intégrité territoriale et la constitution reste toujours à préserver.

  11. Vive la paix. ➡
    Vive la réconciliation. 😛
    Vive le nouveau comité mis en place par le PM Modibo Keïta. 😀
    Vive le comité de suivie de l’accord de paix. 😉

  12. IBK et son gouvernement sont à féliciter de leur détermination, pour le retour de la paix et la réconciliation au Mali. La n’est pas un vain mot mais un comportement.

  13. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables. Ce nouveau comité est salutaire.

  14. Pour la paix et la réconciliation le régime d’IBK est vraiment près à tout. Ce nouveau comité tombe à pique, il apportera du sang neuf dans à la marche vers la paix. Le régime d’IBK est en train de tout mettre en pour que la paix puisse revenir sur le sol malien.

  15. Ce nouveau comité épaulera le CSA pour la mise en œuvre effectif, durable et satisfaisante vis-à-vis à des exigence de l’accord de paix et de réconciliation. La population malienne salut cette initiative et encourage le PM et ce nouveau comité à jouer pleinement leur rôle.

  16. La population malienne doit rester confiante car le gouvernement met tout en place pour instaurer une paix et une stabilité durable et maintenir la véracité et la crédibilité de l’accord de paix.

  17. C’est bien que le Premier Ministre Modibo Keita ait mise en place un nouveau comité pour renforcer les travaux du processus de l’accord d’Alger. Nous voulons voir cet accord appliqué enfin que les armes puissent rester à jamais dans la caserne.

  18. La population malienne souhaite bon vent à nouveau comité dans son travail. Tout effort pour la paix n’est pas vaine car la paix reste au déçu de tout. Le PM Modibo Keïta à très bien fait de mettre un comité dans le cadre de la bonne marche vers la paix.

  19. Le comité de suivi doit tout mettre en œuvre pour le respect scrupuleux de l’accord du 20 juin par tous les belligérants. L’accord du 20 juin est accord favorable à tous, alors je félicite gouvernement d'avoir en place ce nouveau comité et la CSA travailleront en collaborartion afin de sortie le pays de crise au septentrion malien.

  20. L’accord pour la paix et la réconciliation dois être de nous, on doit faire la paix seulement avec nous…

  21. La paix fait notre volonté à nous tous, le premier ministre est un cerveau nécessaire pour ce pays. La création de ce nouveau comité sera certainement une porte de sortie.
    Nous devons pour la bonne accomplissement de sa tâche supporté ce comité qui agi pour le bien de la nation.

  22. Merci au PM pour cette nouvelle réflexion envers un Mali libre…
    😉 😉 😉

  23. Vu les difficultés rencontrés dans l’application des accords déchus sur la même rébellion. Cet accord ne sera pas comme les autres. Il sera un vrai accord, et apportera la solution définitive à notre vieil problème. Les journalistes jaloux vont maigrir. Le gouvernement s’est assumé et continuera de la faire jusqu’à ce que cet accord soit appliqué. Nous soutenons Modibo Keïta et son gouvernement et nous veillerons à ce que ce comité soit un vrai comité et réussisse sa mission.

  24. Si les maliens se donnent les mains, les uns et les autres, pour la bonne mise en œuvre de l’accord signé, nous pourront faire en sorte que ce pays soit un exemple de pays où il y a la tranquillité comme il l’était avant la crise de 2012.

  25. La paix et la réconciliation sont aujourd’hui les attentes primordiales des citoyens maliens. Depuis que l’accord de paix issu du processus d’Alger a été signé jusqu’à l’heure actuelle, rien ne rassure. Donc pour que la paix ne reste pas une chose inaccessible pour ce pays, nous dévons faire recours à la conférence d’entente nationale, comme prévue par l’accord, et la période intérimaire. Cela ne sera plus une chose difficile avec deux comités à objectif commun.

    • Tu as tout dit “julia”, les maliens doives ensuite comprendre que cette paix ne pourra être possible que quand il décideront de faire de cette paix leurs comportement de tous les jours et de tout les lieux.
      Que Dieu bénis le Mali…

  26. Tous les maliens, sans exception, sont soucieux du devenir de cette nation. La paix est à la porte il ne reste plus que de l’accueillir et cela en recourant à la conférence d’entente nationale pour d’avantage éclairer les citoyens sur certaines dispositions de l’accord. Nous sommes contents de la mise en place de ce deuxième comité pour l’application de l’accord de paix qui peine à apporter la paix dans notre pays.

  27. L’accord pour la paix et la réconciliation nationale stipule dans son dispositif qu’une conférence d’entente nationale sera organisée pour expliquer certaines parties de l’accord, telle que l’appellation « Azawad » qui fait polémique. Raison pour laquelle, pour cela, le gouvernement a jugé nécessaire de mettre en place et ce comité. C’est une bonne chose.

  28. La paix au Mali est impossible tant que les partis politiques, la société civile, en somme tous les acteurs de la paix ne s’impliquent pas dans sa mise en œuvre intégrale. Pour se faire ont doit privilégier le recours à la période intérimaire et faire en sorte que la conférence d’entente nationale prévue par l’accord voit le jour. Et le nom le comité national de coordination de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale fait de cette conférence l’un de ses objectifs.

  29. Depuis les signatures du 15 mai et du 20 juin 2015, les autorités maliennes ne ménagent aucun effort pour amener toutes les parties à respecter les engagements pris. Dieu merci cela a permis aux groupes armés de la Cma et de la Plate-forme d’enterrer la hache de guerre entre eux. Ce comité présidé par le PM aidera beaucoup le comité de suivi pour la mise en œuvre intégrale et rapide de l’accord d’Alger.

  30. Pour sauver le Mali nous devons tous agir ensemble. Ce nouveau comité qui a pour nom le comité national de coordination de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale est salutaire pour la paix et la réconciliation nationale. Le plus important est que c’est le premier ministre qui préside le comité en question.

  31. Vu la situation actuelle du pays, je crois que notre seule chance de tourner, si non déchirer cette page est de se pardonner et faire recours à la conférence d’entente nation dans la période intérimaire. Bonne chance au nouveau comité pour la bonne mise en œuvre de l’accord de paix.

  32. Les maliens doivent faire appel à la conférence d’entente nationale et de la période intérimaire. Ces deux choses sont des dispositions de l’accord qui fait débats. Le nouveau comité qui vient d’être mise en place a pour objectifs de fixer les objectifs à atteindre dans la mise en œuvre de l’accord, de valider le plan d’action de mise en œuvre que le gouvernement va élaborer, mais aussi et surtout d’évaluer périodiquement les actions réalisées pour faire les ajustements nécessaires.

  33. Ce nouveau comité et le comité de suivi pour la mise en oeuvre de l'accord d'Alger vont collaborer ensemble pour la mise en oeuvre du même accord de paix. Ce qui est important en ce nouveu comité est le fait qu'il est présidé par le premier ministre en personne, un homme de fer et de gloire.

  34. Pour la paix,tous les sacrifices sont nécessaires.
    C’est pour cette raison que je pense que cette autre structure est la bienvenue pour appuyer celle qui existait déjà pour plus d’efficacité.
    Et avec le PM à sa tête,les choses ne seront que plus facile car il maitrise bien ce dossier.
    Vive la paix au Mali.

  35. Nous souhaitons la bienvenue et bon vent à cette nouvelle structure dans sa mission.
    Nous espérons que ses efforts plus ceux de l’ancienne structure nous permettront d’aller à la paix le plus rapidement possible pour le bonheur des maliens.
    Vive la paix au Mali.

  36. Le PM Modibo Kéïta a déjà fait ses preuves concernant le dossier de la crise malienne.
    Il a en effet mené avec maestria les négociations qui ont abouti aux accords.
    Il était judicieux alors de lui confier la destinée de cette nouvelle structure pour son suivi.
    Nous avons confiance en lui et savons qu’il nous conduira à la paix le plus rapidement possible.

  37. Le premier ministre Modibo a été à toutes le étapes qui ont about à cet accord.
    Je pense que lui donner l’occasion de présider cette nouvelle structure qui doit veiller à son application est une excellente chose car il sait comment procéder pour y parvenir
    Bonne chance à cette structure pour que vive la paix ai Mali

  38. Je pense que cette nouvelle structure es le bienvenue.
    Et le fait qu’elle soit dirigée par le premier ministre lui donne beaucoup d’espoir car c’est fin connaisseur du dossier de la crise malienne.Il a donc tous les arguments nécessaires pour réussir cette mission.

  39. Le comité national de suivi de l’accord d’Alger II est vraiment la bienvenue car il faut que le gouvernement pose des actions pour que la mise en œuvre de l’accord puisse connaitre sa vitesse de croisière. L’accord est menacé par différents problèmes et l’objectif fixé par ce comité permettra d’éponger les problèmes au fur et à mesure afin que le cantonnement, le désarmement et la constitution de l’armée nouvelle puisse être effective pour que le pays puisse être sécurisé et que la paix puisse revenir de façon définitive.

  40. Vivement que ce nouveau comité de suivi de l’accord puisse déterminer les conditions pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse être redéployé et sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles les terroristes rentrent pour commettre leurs crimes.
    Comme le premier ministre; président de ce comité l’a dit, nous devons être les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix avant de prétendre à une quelconque aide de l’extérieur. Nous devons donc tous nous engager pour la paix dans notre pays.

  41. Pour la paix ,le gouvernement a préféré le dialogue que de voir ces populations sous la peur et la mort. Je pense que la rentrée en vigueur de cet accord ne doit pas être un souci pour les maliens.Nous remercions le Pm qui travaille toujours au côté de IBK pour la mise en oeuvre de l’accord de paix .

  42. A travers la création de ce nouveau comité de coordination et de suivi de l’accord, moi, je retiens une chose. Et cette chose n’est rien d’autre que nos autorités et la plate forme ont compris que la mise en oeuvre de l’accord est la seule issue favorable de sortie de crise. Je me réjouis qu’ils aient compris cela car personne ne viendra faire la paix à notre place.
    VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE ! ❗ ❗ ❗ ❗

  43. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais nous devons être sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord en soutenant les actions du comité national qui a été mis sur pieds il y a deux jours.
    La paix au Mali passera que par les Maliens d’abord!

  44. la crise traversé par notre pays pendant ces trois années demeure dorénavant dans la légende. Le train de la paix a démarré, tous les vrais patriotes doivent se trouver à bord pour suivre le Pm qui soutient IBK dans l’exercice de ses fonctions

  45. Je pense que le choix de MODIBO à la tête de ce nouveau comité de coordination et de suivi est très salutaire car il fut l’élément déclencheur de la conclusion de cet accord. Je sais qu’il saura donner une nouvelle dynamique dans la mise en oeuvre de cet accord préalable d’un retour de la paix.

  46. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  47. Sans le président IBK et son équipe, cette guerre allait finir par envahir tout le territoire malien. Une nouvelle ère s’installera dans peu de temps.Alors Nous encourageons ces projet de paix qui renforcerons la cohésion .
    VIVE LE MALI

  48. L’accord de paix connait des difficultés certes mais si le gouvernement et les populations pour commencent à se l’approprier la lueur d’espoir demeure toujours ; les deux personnes qui tiennent l’exécutif de notre pays sont des hommes de paix et de vision; c’est pourquoi le comité qu’ils viennent de mettre sur pieds pour faciliter la mise en œuvre de l’accord de paix est à saluer. La bonne foi des uns et des autres est déjà un bon point pour qu’on atteigne cet objectif.

  49. Le Pm malien connaît sur le bout des doigts le dossier du Nord puisqu’il était, avant sa nomination à la primature, Haut représentant du chef de l’Etat malien aux négociations.

  50. L’accord de paix n’a pas été du tout facile à décrocher. Mais grâce la volonté des deux parties belligérantes a fait taire les armes au profit d’un dialogue, nous y sommes parvenus. Pour la mise en place de cet accord, les deux parties viennent de créer un nouveau comité de suivi plus inclusif en vue du retour de la paix gage d’un développement. C’est une preuve que tous sommes tournés la paix sans la quelle pas de développement.

  51. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix, la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et je crois que ce nouveau comité en est une preuve matérielle.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sûr qu’elles le tiendront.

  52. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  53. Les maliens veulent la paix et les différents projets de paix à la mise en oeuvre de l’accord de paix sont toujours salutaires .Allons encourageons le Pm dans cette lancée

  54. « Le Mali doit être accompagné mais il faut éviter qu’il soit l’accompagnateur » 😛 😛 😛 😛 😛 😛
    Cette prise de responsabilité de nos leaders doit nous réjouir car comme l’adage qui trouve sa justification ici le dit: avant de demander qu’on te lave le dos; il faut que tu te laves le ventre.
    Juste pour dire qu’avant de bénéficier des apports et soutien extérieur il faut que nous prenions des initiatives au plan local. C’est pourquoi je salue la création de ce comité et souhaite qu’il se mette le plus tôt possible à la tâche pour unifier notre pays.0
    VIVE LA PAIX AU MALIBA!

  55. Depuis le parachèvement de l’accord de paix, nos autorités surtout le président ont toujours montré leur bonne volonté pour la mise en oeuvre dudit accord. La création d’un nouveau comité de suivi et de coordination, nous montre une fois de plus cette volonté incessante. J’en appelle à toutes les parties signataires notamment celle de la CMA à emboîter le pas à nos autorités pour une sortie de crise réussie pour le bien de tous.

  56. L’accord d’Alger connait vraiment beaucoup de difficultés dans sa mise en application. Mais le gouvernement et la CMA démontrent de plus en plus leur volonté à le mettre en application à travers différentes actions. Que ce nouveau comité qui vient de voir le jour puisse participer à l’aplanissement des difficultés pour une mise en œuvre effective de cet accord.

  57. Le premier ministre n’a de cesse clamer la mise en oeuvre de certains points essentiels de l’accord de paix pour rassurer les uns et les autres surtout la population du Nord notamment l’éducation, la santé et la sécurité. C’est aussi une prérogative importante dans la mise en application de l’accord. Je pense que sa nomination à la tête de ce nouveau comité va apporter beaucoup dans la reconstruction et du retour définitif de la paix dans notre pays.

  58. Je crois qu’une fois de plus nos autorités traduisent là leur volonté de nous ramener la paix qui est la base même de toutes choses. Je souhaite en tout cas que ce nouveau comité puisse faire tâche d’huile car plus que jamais nous avons besoin que l’accord de paix puisse être mis en œuvre pour relever le défi de la sécurité, de la paix et de la cohésion sociale.

  59. Je pense que la nomination du premier ministre à la tête du nouveau comité de suivi de l’accord donnera un souffle nouveau dans l’application de l’accord de paix dont l’homme fut l’un des acteurs principaux. Et j’ai foi que l’homme saura être à la hauteur de nos attentes.

  60. DDRS ont été conçues pour offrir un ensemble de politiques, lignes directrices et
    procédures à suivre au sein d’opérations de DDR appuyées par les Nations Unies dans un
    contexte d’opération de maintien de la paix. Mais les IDDRS peuvent aussi utilement servir tous

  61. Développement de programme peut être utilisées pour rendre des
    décisions informées et développer un programme national de DDR unique et cohérent, de
    la planification à la conception jusqu’à la mise en oeuvre et au suivi et évaluation

  62. Négociation et préparation de cadres stratégiques de DDR, chapitres et sections
    d’accords de paix, ainsi que de politiques et stratégies DDR;
    Sont d’abord les principes du processus de paix

  63. Alors que les Nations Unies ont développé une expertise importante en matière de
    planification et de gestion de programmes de DDR, il restait encore important de développer une
    approche collective vis-à-vis du DDR, assortie de politiques et de procédures claires et utilisables
    dans le but de faciliter la coordination et la coopération entre les agences, départements et
    programmes de NU afin de faciliter les processus de paix.

  64. Pour la paix et la reconstruction du pays notamment la partie Nord qui a subi les affres de la guerre, il faut une application pure et simple de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Pour ce faire, un nouveau comité de suivi vient de voir le jour sous la supervision du premier ministre Modibo Kéïta qui se veut plus inclusif pour accélérer le processus de paix. Nous attendons beaucoup de ce comité.

  65. Certes l’accord n’est pas parfait comme l’a si bien dit le président, mais il est un véritable espoir pour la paix et de la réconciliation nationale. Cependant, pour y parvenir, il faut une application stricte de cet accord un préalable pour le retour de la paix. Je souhaite bon vent au nouveau comité sous la présidence du premier ministre pour nous ramener la paix tant souhaitée.

  66. A mon humble avis, le premier et le second comité ont le même but à savoir l’application stricte et parfaite de l’accord. Le second plus inclusif, va impulser la mise en oeuvre de l’accord avec à sa tête le premier ministre qui est le véritable artisan dans le parachèvement dudit accord.

  67. Je pense que la nomination de Modibo Kéïta à la tête de ce nouveau comité de coordination et de suivi de l’accord est très salutaire dans la mesure ou celui-ci est l’un des artisans majeurs dans le paraphe dudit accord. Cela montre l’engagement du chef de l’Etat à aller résolument vers la paix et la réconciliation nationale.

  68. Pour ma part, je pense que cette nouvelle structure de suivi de la mise en oeuvre de l’accord d’Alger est la bienvenue dans un contexte morose depuis la signature dudit accord. Nous souhaitons vivement la mise en application de cet accord efficace et efficiente pour le retour de la paix et de la cohésion sociale.

  69. La reconstruction du Nord est un préalable car après la guerre il faut cela. C’est pourquoi le président a jugé bon de consacrer plus de 300 milliards de l’aide de la France car le nord a beaucoup souffert et il est temps de face à ce chantier.
    Avec le travail du comité de suivi, il y a une lueur d’espoir pour la population du Nord. Nous attendons le retour de l’administration et toutes les instances étatiques

  70. Les prérogatives sont tournées sur la corruption, l’économie principalement sur les accords de paix. Ce nouveau gouvernement saura mener à bien ce combat qui le leur afin de booster le développement du Mali.
    Le Nord attend son premier investissement avec l’application des accords de paix par le comité de suivi dirigé par le premier ministre Modibo Kéita

  71. Mr MODIBO KEITA est l’homme de la situation donc en le mettant à la direction de ce comité est une belle initiative car il est celui qui a permis de parapher les accords d’Alger. Il peut avec son expérience nous apporter la paix que nous attendons tous car sans elle tout projet de développement est irréalisable.

  72. Je pense personnellement que les accords de paix ont déjà porté des fruits avec la libération des prisonniers et le processus de DDR qui vient de commencer. En tout porte à croire que les accords aboutiront pour le bien-être de l’ensemble des maliens

  73. La CMA et la plate forme doivent se conformer avec les décisions du nouveau comité dirigé par le PM pour faire avancer les accords qui sont les objectifs premier du président en cette année 2016.
    Ce comité consiste à revoir les points de blocage des accords pour parfaire les choses avec l’ensemble des 2 partis

  74. Il faut reformer le comité de suivi afin que les accords puissent aller tel est le souhait de tous. Je pense que le PM est conscient de la tâche qui lui est confiée et doit tout mettre en oeuvre pour faire appliquer les accords avec tous les partis signataires

  75. Le premier ministre est un travailleur infatigable donc lui donner une autre chance pour achever sa mission était une obligation pour le président IBK. nous lui souhaitons bon vent pour la suite de son travail

  76. En effet le PM Modibo est celui qui a conduit les accords de paix afin que nous soyons à ce stade donc je pense qu’il doit continuer cette mission afin de trouver définitivement une issue parfaite avec tous les partis signataires.

  77. Le Mali lui doit beaucoup pour le travail colossal qu’il a fait depuis qu’il est à la tête de la primature. L’objectif qui lui est assigné par le président sera atteint car est là pour améliorer notre condition sociale.
    Les accords de paix sont également une priorité pour le pays

  78. Modibo devait être reconduit car il est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener à bien les discussions avec les groupes armés pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail et je peux l’affirmer que le président ne s’est pas trompé de personnes

Comments are closed.