Mise en place de l’accord : La CMA et de la Plate-forme continuent à dénoncer « le retard »

78

Les groupes armés de la CMA et de la Plate-forme  continuent à dénoncer « le retard » pris dans la libération des prisonniers et la mise en œuvre des mesures de confiance. Selon eux, le calendrier de mise en œuvre de l’accord tarde à être appliqué.

« On fait un constat de la période de six mois qui s’est écoulée entre la signature de l’accord et cette 6ième session du CSA. On se rend compte que même la période transitoire intérimaire qui devait sanctionner la période juste après la signature de l’accord qui devait couvrir deux ans après la signature de l’accord, à six mois encore après la signature de l’accord, cette période n’est pas engagée. La libération des détenus du fait du conflit qui devait être une mesure pour renforcer les mesures de confiance qui sans elles rien ne peut être fait. Nous constatons qu’à ce jour encore les détenus n’ont pas été libérés. À ce jour, aucunes des actions qui devaient êtres menées durant cette période n’a été engagée dans le cadre de la mise en œuvre de cet accord » dénonce Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA au micro de Tamani

 

PARTAGER

78 COMMENTAIRES

  1. Moi je pense à mon humble avis que ces gens du Nord font double jeu.
    Ils disent vouloir aller à la paix pourtant ils ne posent les actes qui favorisent pas le retour à cette paix.
    Il bloquent de manière délibérée le processus de paix et osent avoir des exigences.
    je pense que le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour que nous arrivions à la paix car tout le Mali en a besoin.

  2. La quête de la paix est tellement complexe qu’elle demande l’adhésion de tous.
    C’est pour cette raison que j’invite tous les maliens à converger vers cet objectif de paix qui,à coup sûr fera le bonheur de tous.
    Du courage au président IBK pour ses effort en faveur de la paix.

  3. Tous ensemble,nous devons soutenir le président IBK dans sa lutte pour une paix effective dans notre Mali.
    Les différents groupes signataires de l’accord de paix doivent aussi œuvrer de leur côté pour faciliter les choses afin que le Mali soit à tout jamais réconcilié avec lui même.
    Vie la paix…

  4. Le Président IBK fait en ce moment tout ce qui est en son pouvoir pour que le Mali retrouve la paix à travers l’accord de paix.
    je pense que tous les signataires de cet accord doivent s’engager sincèrement pour que cet accord aboutisse pour le bonheur de tous maliens.
    Vive le Mali dans la paix.

  5. Faisant mien l’adage qui dit qu’on ne sort pas d’une crise comme si on sortait d’un bal,je pourrais dire que dans un processus de paix,il y a d”énormes obstacles qui dressent sur la voie.Dans le cas d’espèce du Mali,ces obstacles sont visibles de tous.
    Mais président IBK fait tout son possible pour que ce processus puisse aller à son terme et le plus rapidement possible.
    Que tous les soutiennent le président dans ses actions pour la paix.

  6. Il est vrai que beaucoup reste à faire pour la mise en œuvre effective de l’accord de paix.
    Mais il faut aussi reconnaitre que beaucoup a été fait par le président IBK.
    Pour que cet accord aboutisse il faut une franche collaboration de toute les parties prenantes.
    Alors il faut que nous travaillons tous dans ce sens.
    Vive le paix au Mali.

  7. Lorsque Me Harouna Toureh avance ces propos;en tant que maliens,loi j’ai vraiment honte.
    Mais moi je voudrais lui de mander de me dire quelle a été sa contribution personnelle à lui pour éviter un chaos à notre pays.
    Il ne s’agit pas de diagnostiquer un problème, mais il faut aussi et surtout y apporter des solutions adéquates.
    Que Dieu protège notre pays de ses ennemis…

  8. Nous remercions tous les groupes d’avoir accepté de prendre part aux différentes négociations qui ont abouti à la signature l’accord de paix.
    Nous remercions aussi et surtout IBK pour son engagement personnel dans sa lutte pour de paix.Vive le Mali… 😛 😛 😛 😛

  9. Tous les maliens se sont réjouis de la signature de l’accord de paix.Cette signature qui a vu la participation des différents groupes va tout d’abord consacrer la paix dans le septentrion de notre pays.Ensuite,elle donnera la tranquillité à tout le Mali et enfin incitera les investisseurs à avoir confiance en notre pays.
    Merci il faut que chacun y mette du sien.
    Merci au président IBK d’avoir favorisé cette démarche. 😀 😀 😀 :

  10. Signée par le procureur de la République, le 17 juin, l’ordonnance de mainlevée de mandats d’arrêt (dont J.A. a obtenu copie) concerne les leaders des quatre principaux groupes rebelles : Bilal Ag Acherif (MNLA), Alghabass Ag Intalla (HCUA), Sidi Brahim Ould Sidatt (MAA) et Ibrahim Ag Mohamed Assaleh (CPA) ; ainsi que leurs chefs militaires : Cheick Ag Aoussa (HCUA), Mohamed Ag Najim et Mahamadou Djeri Maïga (MNLA). Ils étaient pourtant accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, de génocide, d’atteinte à la sûreté de l’État, de trafic de drogue et de terrorisme. Entre autres. Chef du groupe jihadiste Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali n’a en revanche pas été blanchi de ces mêmes chefs d’accusation.
    Alors si celui ci rejette le traité de paix signé il aura affaire au autorité mondiale.
    Aucun soucis car le peuple malien est tranquille

  11. La paix dans notre Maliba est notre bien commun à tous.Nous devons donc travailler pour qu’elle soit effective pour le bonheur de tous. 😛 😛

  12. La médiation internationale conduite par l’Algérie a invité samedi toutes les parties à signer « l’accord pour la paix et la réconciliation » lors d’une cérémonie le 15 mai à Bamako, au terme de discussions entamées le 15 avril à Alger.

    En dépit du refus de la rébellion à dominante touareg de parapher l’accord, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a insisté dimanche sur sa signature le 15 mai « avec le soutien de la communauté internationale et la participation de tous les acteurs maliens », y évoquant « une nouvelle page de l’histoire de ce pays ».

    « Dans les accords internationaux, on prévoit le paraphe qui indique que la négociation est terminée, alors que la signature marque le début de la mise en oeuvre », a-t-il aussi expliqué, selon un communiqué publié par l’Agence de presse algérienne (APS)
    Alors soyons sans crainte car il y aura la paix au mali.

  13. Les Touaregs exigent entre autres la « reconnaissance officielle de l’Azawad comme une entité géographique, politique et juridique » ou encore le lancement d’une assemblée interrégionale couvrant cette zone.

    La rébellion à dominante touareg a refusé de parapher, en l’état, l’accord d’Alger pour la paix dans le nord du Mali. Ce rejet est intervenu malgré les pressions de la communauté internationale qui continuait dimanche à exhorter les protagonistes à tous venir le signer le 15 mai à Bamako.

  14. La Paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur.
    C’est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes; chacun à la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale.

  15. Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. C’est une grande décision.Le seul vrai garant de la paix .

  16. Le Mali est en ce moment sur la bonne voie pour aller à la normalisation.Cette normalisation est l’œuvre de tous ceux qui y on t mis du sien pour que notre pays retrouve la paix.
    Nous remercions le Président pour sa clairvoyance et sa sa détermination. 😛 😛 😛

  17. La civilisation et la barbarie s’excluent : la barbarie,
    c’est la guerre ; la civilisation, c’est la paix
    alors cher malien pratiquons la paix et laissons ce hors la loi dire ce qu’il veut

  18. On demande à la MINUSMA de jouer pleinement son rôle pour renforcer la sécurité au Mali.
    La MINUSMA à pour mission de nous garantir la paix; elle doit donc ramener ce Iyad à la raison car on sait sur quoi il compte mais le Mali aussi n’est pas petit.

  19. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  20. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix, la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et être un peu patient.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sûr qu’elles le tiendront.

  21. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais les responsables de la plateforme et de la CMA sont sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord.

  22. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  23. La volonté affichée des autorités de Bamako doit un être un gage de bonne foi de leur part. Que la plateforme et la CMA soient un peu patients. Ce sont des étapes et ils vont les franchir dans les conditions idéales. Il ne sert à rien d’entamer des actions que certaines personnes attendent pour mettre leurs plans sataniques en œuvre.
    Les acteurs engagés doivent parler de la même voix pour une réussite des accords.

  24. La Plateforme et la CMA peuvent saisir le CSA car lui seul peut user de tous les moyens pour que l’accord soit mise en application mais ils savent très bien la situation économique du pays donc il n’y a pas de pression qui vaille parce que l’accord dans tous les paramètres de son application nécessite beaucoup de moyens financiers.
    Qu’on évite de se lancer dans des polémiques qui mettront à mal l’accord acquis au prix de lourds sacrifices de la part de l’état.

  25. A attendre toutes les parties signataires de l’accord, moi personnellement je tire une seule leçon dans leurs propos. Cette leçon n’est autre que l’envie d’aller résolument à la paix et la réconciliation nationale. Je leur demande toujours de faire preuve de sagesse et de responsabilité quant à une sortie parfaite et réussie de celle-ci.
    VIVE LA PAIX! ❗ ❗ ❗
    VIVE L’ACCORD D’ALGER! ❗ ❗ ❗

  26. Depuis l’arrivé d’IBK au pouvoir, son objectif est de maintenir la paix et renforcer la sécurité du pays, il faut que la population comprenne IBK, car ce qu’il fait c’est pour que le pays retrouve la paix et la stabilité.

  27. Le gouvernement avec à sa tête le président ont fait assez de sacrifices pour que cet accord voit le jour et soit mis en application. De ce fait s’il y a des blocages il faut qu’il y ait une compréhension de la part de la CMA et de la plateforme à l’égard du gouvernement pour que cet accord ne soit pas un de trop.

  28. Je pense que pour l’application intégrale de l’accord d’Alger, il faut beaucoup d’indulgence et de patience. Car il ne s’agit pas d’aller vite, mais d’aller progressivement et qu’au bout du compte nous ayons les résultats attendus.
    QUE VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE DANS LA PAIX ET LA RECONCILIATION! ❗ ❗

  29. C’est une bonne initiative d’attirer l’attention des uns et des autres sur les blocages que connaissent l’accord mais toujours des conférences de presse c’est un peu trop car comme stipulé dans le paragraphe e) de l’article 1 de l’accord, les parties doivent recourir à la concertation et au dialogue pour la résolution des différends. Il était donc souhaitable que les différentes parties engagent des concertations avec le gouvernement avant toute action de ce genre car c’est un peu montrer la mauvaise foi des autorités de Bamako ce qui n’est pas vrai.

  30. L’accord de paix a été obtenu après d’énormes sacrifices. Cependant, certains paramètres restent à être mis en œuvre. Le président IBK a été l’initiateur de cet accord et aujourd’hui des gens veulent se faire passer pour des anges pendant nous tous savons le rôle qu’ils ont joué dans cette crise.
    Qu’ils sachent qu’ils n’ont rien à exiger car le MALI n’est pas leur propriété privée.
    Le président IBK est conscient de toutes ces réalités mais dans l’application de tout programme il y a des dispositions pratiques à prendre donc qu’ils mettent balle à terre.

  31. J’encourage et recommande à tous les acteurs à redoubler d’effort quant à la mise en oeuvre de l’accord d’Alger qui a donné un nouveau souffle au peuple Malien. Certes, l’application intégrale d’un accord n’est tout à évident, mais avec la bonne volonté des uns et des autres nous y arriverons. Que chacun fasse ce petit sacrifice pour l’intérêt de notre Nation.

  32. Ceci est un appel à l’endroit du peuple Malien. J’aimerais qu’il s’approprie cet accord et accompagner les acteurs dans leur mission. Ainsi, nous retrouverons la paix tant attendue.

  33. A l’unisson et à l’effort conjugué de tous c’est-à-dire les partis politiques, la CMA, la plate forme et la population, nous pourrons parvenir à une application stricte de l’accord d’Alger qui favorisera la paix et la réconciliation tant souhaitée. 😀 😀 😀

  34. Je pense à mon modeste avis que la paix tant souhaité ne saurait arriver que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Cependant, pour y parvenir, toutes les parties signataires de l’accord de paix devraient y mettre du cœur dans sa mise en oeuvre. Lorsque l’on unit étroitement ces deux mots : paix et liberté. La paix nous donnera la liberté ; la liberté nous donnera la paix, et, par surcroît, la paix et la liberté donneront à tout le monde l’ordre, le travail et le bien-être. C’est par le maintien de l’ordre quand même qu’il faut assurer le triomphe de la liberté et le châtiment de l’impuissance.
    VIVE LA PAIX AU MALIBA! ❗ ❗ ❗ ❗

  35. Pour ma part, je pense que tout accord connait quelque fois des difficultés dans sa mise en oeuvre. Mais, j’ai foi que cet accord est la panacée de sortie de crise que notre pays connait. J’aimerais que chaque partie signataire face preuve de sacrifice et responsabilité car le Mali est la chose commune et il y va de l’intérêt de tous.

  36. Je pense qu’il est plus difficile de faire la paix que la guerre. En effet, pour une paix durable, il faut le sacrifice et le courage de tout un chacun pour y arriver. Parce qu’il n’y a de paix durable que celle qui ne s’achète au prix d’aucune faiblesse. Par conséquent, je demande à toutes les parties signataires de l’accord d’Alger de s’y investir et d’éviter toutes actions tendant à freiner le processus de paix.
    VIVE LE MALI UN ET INDIVISIBLE ❗ ❗ ❗

  37. Il faut dire que l’accord de paix, signé une première fois par le gouvernement et les groupes armés loyalistes le 15 mai, a été difficile à décrocher. Longtemps accusé de ne rien faire pour régler la situation dans le Nord, durement critiqué en coulisses par ses partenaires régionaux et internationaux, IBK a fini par passer la vitesse supérieure. Quant à l’application diligente de cet accord, il faudrait que toutes les parties s’y mettent. Cela va de l’intérêt de la nation. 😀 😀 😀 😀 😀

  38. Un gouvernement d’union de tous les partis signataires sera mis en place conformément aux accords de paix pour la satisfaction de tous.
    L’essentiel c’est d’établir la vérité et trancher avec cette commission donc cela concerne tous les maliens.IBK tient à la paix et il a mis tout à la disposition de ce comité pour mener à bien leur mission.

  39. Nous encourageons tous les partis prenants de cette crise. C’est le Mali qui gagne car nous voulons le développement dans l’ensemble du pays. Il est temps que nous nous donnions les mains pour le grand bonheur de tous

  40. Tous les maliens vous soutiennent dans cette lancée. Homme de conviction, Homme de paix. Merci les maliens ne se sont pas trompés. Nous félicitons et encourageons votre engagement inlassable pour la paix.

  41. Ibrahim Boubacar Keïta a tout mis en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir.

  42. Certes l’accord est à sa phase d’applicabilité et tous les observateurs sont unanime que les conditions sont favorables pour aller à la paix. Donc arrêtez de mettre en mal la cohésion sociale que nous recherchons dans notre pays.

  43. Le gouvernement malien a montre sa bonne volonté pour aller à la paix donc il ne saurait refusé de poser les actes allant dans ce sens.
    Il faut un budget pour faire face à tout ce problème.

  44. Tout début est difficile mais le meilleur est à venir. Dans toute chose lorsqu’il y’a la volonté le reste viendra.
    Donc nous comptons sur le respect des accords de part et d’autre pour le bien de tous

  45. Il faut savoir des efforts sont déjà consentis pour la paix telles que les patrouilles mixtes, la commission de vérité et réconciliation donc il faut y croire.

  46. Le président envisage faire un remaniement dans les jours à venir pour intégrer les chefs de la CMA et la plate forme. Ce sont les étapes à suivre et nous y parviendront

  47. Nous devons savoir que les conditions sont mises en place pour le retour à la paix comme l’a signifié les acteurs et les observateurs.
    Tout sera respecté selon les dispositions prescrites dans les accords.

  48. C’est une première pour les différentes parties de s’assoir pour discuter de comment elles vont faire pour assurer la sécurité des maliens, j’espère que cela ne sera pas la dernière et que l’armée malienne prendra part à cela !!!

  49. Cette rencontre est une bonne chose, nous espérons qu’il ait une entente entre les différentes parties dans cette situation, afin que nous aillons un peut d’assurance pour ce qui est du retour de la paix et de la réconciliation dans notre pays !!!

  50. Le nord de notre pays doit être sécurisé, il doit l’être une coalition des différentes parties, que ça soit la Plateforme, la CMA et l’armée malienne !!! Ils doivent s’entendre sur un seul point afin que cela ne soit pas qu’un simple rêve, et que la paix revienne une bonne fois pour toutes !!! 😀 😀 😀

  51. Cela est une très bonne nouvelle pour le retour de la paix dans notre pays, et c’est une grande preuve de réconciliation des différentes !!! Espérons cela puisse être continuel pour la sécurité des maliens, mais il va falloir faire des efforts de tous les côtés !!

  52. Quand on se dit pessimiste devant toutes les situations ça fini par devenir un problème, car on ne peut plus voir le bon côté des choses !!! Cette coalition est une bonne chose pour les maliens et pour le retour définitif de la paix dans notre pays !!! Mais il faut juste qu’ils s’entendent et que l’armée malienne y adhère !!!

  53. C’est une bonne nouvelle en premier temps, car cela prouve que la paix est en trin de revenir petit à petit au nord de notre pays !!! Mais il faut que toutes les parties prennent part à ces différentes interventions au nord pour qu’il y ait une entente parfaite !!!

  54. C’est une bonne chose que la CMA et le GATIA avec l’armée malienne unissent leurs forces pour surveiller le nord de notre pays, mais il ne faut pas que toutes les parties y prennent part, ça doit être une intervention conjointe des trois parties !!!

  55. Que la paix et la réconciliation reviennent au nord de notre pays, c’est tout ce que nous souhaitons !!! Et ils sont en train d’en prendre le chemin, j’espère que toutes les parties vont prendre part à cette conjoncture !!!

  56. C’est une très bonne nouvelle pour le retour de la paix dans notre pays, et c’est une grande preuve de réconciliation des différentes !!! Espérons cela puisse être continuel pour la sécurité des maliens, mais il faut que les FAMAS y prennent part !!

  57. Il faut arrêter un moment avec votre studio de Tamani. Les sérieuses personnes ne parlent pas sur ce genre de radio. L’Etat ne peut pas vouloir se battre pendant des mois pour signer un accord de paix et le négliger par la suite. C’est un non-sens.

  58. IBK est un homme de la paix, il incarne la paix et la réconciliation. Il a tout à accepter pour que l’accord puisse être signé, après la signature de l’accord plusieurs il a fait preuve de bonne foi dans le cadre de la mise en n’œuvre de du processus de l’accord de paix et de réconciliation. Les s’autres partie doivent faire preuve de bonne foi et responsabilité, ils doivent respecter leurs engagement pour que le pays enfin retrouver la paix et la sécurité durable.

  59. Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tout mettre en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir.

  60. Je pense que la paix dans le septentrion malien ne doit pas être un vain mot mais plutôt un comportement. Il est plus que temps que les séparatistes activistes dans le nord Mali n’œuvrent dans le seul but de faire régner la paix et la réconciliation dans le nord.

  61. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables. Les différents acteurs doivent se faire confiance, le gouvernement est déterminé pour le en œuvre effective de l’accord de paix et de réconciliation.

  62. La libération de quel que prisonnier a été faite par le président de la république en guise de bonne foi, la mise en œuvre des mesures de confiance est quelque dont tout les belligérants doivent le remarquer, je pense que cela le gouvernement n’en fait preuve de plusieurs fois. L’accord de paix ne concerne point les gouvernement seulement mais la CMA et la plateforme.

  63. La signature de l’accord est une histoire, mais la mise en pratique de cet accord est une autre histoire. La libération des prisonniers ne prouve pas forcément pas que le gouvernement prend du retard dans la mise en œuvre de l’accord. La route vers la mise en œuvre de l’accord est une route très longue les différents belligérants doivent prendre leur mal en patience et faire confiance au gouvernement.

  64. Le gouvernement est le premier qui a fait le premier pas avec le libération de plusieurs prisonniers. La CMA et la plateforme doivent savoir que le retard n’est point la faute du gouvernement au contraire le gouvernement est en train de tout fait pour que le Mali puisse enfin retrouver la paix.

  65. Le gouvernement malien plusieurs fois a fait preuve de bonne foie dans la mise en œuvre de l’accord. CMA et plateforme doit prendre leur mal patience. Le gouvernement malien a se sentiment réciproque de voir l’accord de paix et de réconciliation être mise en pratique d’une manière effectif.

  66. Le retard est tout à fait normal, la mise en oeuvre d'un accord est plus difficile que la signature de ce même accord. Le gouvernement est de bonne foi et espère de la part des autres bélligrents. La mise en oeuvre de l'accord est arriveé à un stade ou tout les belligerents doivent faire preuve de bonne foi et respecter leurs engagement.

  67. Le gouvernement a été le premier à s’acquitter d’un engagement contenu dans l’accord. Il s’agit de la première libération d’une quarantaine de prisonniers des groupes armés qu’il a fait. Cette action est un grand pas vers la réconciliation et la mise en œuvre de l’accord. Je suis sans doute sûr que le gouvernement a déjà commencé à libérer certains prisonniers. 😥 😥 😥 😛

  68. L’accord dispose la libération de tous les prisonniers civils et combattants qui n’ont commis aucun crime. La première fois la partie gouvernementale a été la première à s’exécuter. Cette fois encore la même partie s’apprête à libérer une trentaine de prisonniers. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  69. Il est prévu, dans l’accord, la libération de tous les prisonniers de tous les camps. Il fallait que le gouvernement, à quelques jours précédant la signature, passe l’exemple, et il l’a fait. Bravo à nos autorités. Incha Allahou, le Mali retrouvera la paix bientôt. Cet article est en retard car le gouvernement n’a pas une seule seconde été de mauvaise foi dans le processus de paix.

  70. Certes, il y a beaucoup de défis à relever, mais la volonté des parties est déterminante. Celles-ci se sentent dans l’obligation de mener à bien cet intervalle passager qui vient de s’ouvrir après la signature du 20 juin 2015. Mais il me semble aussi que contrairement au gouvernement, certains groupes ne sont pas de bonne foi. Qu’est-ce que vous voulez que le gouvernement fasse, M. le rebelle? 😳 😳 😳 🙄 🙄 🙄

  71. Ces défis appartiennent à la population et à toutes les parties, Mr le rédacteur. Le comité de suivi est là et il doit être accompagné par la population. Les difficultés qu’a connues la mise en œuvre sont indépendantes de la volonté du gouvernement. 💡 💡 💡 💡

  72. L’application d’un accord de paix relève toujours des défis. Et ces défis sont pour les signataires et la population civile bénéficiaire qu’on est. Cet accord, pour qu’il produise ses effets doit faire l’objet d’une application intégrale. Cela n’incombe pas qu’au gouvernement. 👿 👿 👿

  73. L’application de l’accord est primordiale. Toutes personnes hostiles ou ayant des idées protagoniste sur ce traité doivent toutes être obligées à aller à l’exile. Cet accord est notre unique espoir. Sa mise en œuvre peut même être considérée comme l’une des conditions de l’avancée de ce pays. 💡 💡 😆 😆 😆

  74. Vu les difficultés rencontrés dans l’application des accords déchus sur la même rébellion. Cet accord ne sera pas comme les autres. Il sera un vrai accord, et apportera la solution définitive à notre vieil problème. Les journalistes jaloux vont maigrir.Le gouvernement s’est assumé et continuera de la faire jusqu’à ce que cet accord soit appliqué. 💡 💡 💡 😆 😆

  75. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement.

  76. Si les maliens se donnent les mains, les uns et les autres, pour la bonne mise en œuvre de l’accord signé, nous pourront faire en sorte que ce pays soit un exemple de pays où il y a la tranquillité comme il l’était avant la crise de 2012. 😛 😛 😀 😀 😀

  77. Le problème dans la mise en oeuvre de l'accord d'Alger n'est pas une question de retard. C'est plutôt la question de la bonne foi de toutes les parties signatires de cet accord. A quelques jours, après la signature de l'acoord, le gouvernement, comme voulu par l'accord, a procédé à la libération d'une quarantaine de prisonniers des groupes armés. Ce que devraient faire aussi les groupes. Mais ils ne l'ont pas fait. Ce qui veut forcément dire que le retard ne vient pas du gouvernement mais d'eux-mêmes.

Comments are closed.