Le Réseau pour une meilleure gouvernance : “Nous devons arrêter d’être un département d’exécution des ordres venant de la France»

0

En plus des surveillants de prison, c’est toute une nation qui est choquée par la libération du preneur d’otage, Wadoussène, à l’image du Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali.

Pour cette jeune organisation de la société civile, cet acte est la preuve parfaite de “ l’existence d’une véritable injustice sociale au Mali “. A en croire ses membres, il est inadmissible qu’à cause “ d’un Français, quatre dangereux terroristes dont

Evasion à la maison centrale d’arrêt de Bamako : Mohamed Ali Ag Wadoussene Joue son va-tout
Mohamed Ali Ag Wadoussene , l’un des terroristes libérés

amed Aly Ag Wadoussène, le même qui  a tiré à bout portant sur un garde de la prison centrale de Bamako, aient été tout simplement libérés dans l’impunité totale “.  ” Avec cette libération, l’impunité continue toujours dans ce pays…Le Réseau a toujours considéré Wadoussene comme un criminel et dangereux terroriste  et demande au gouvernement malien  d’assumer ses responsabilités afin de contribuer à une société plus égalitaire…Pour au moins réconforter la famille du garde, le gouvernement aurait dû refuser cette libération “, affirment les membres du réseau avant de retourner le couteau dans la plaie en disant que:  «nous devons arrêter d’être un département d’exécution des ordres venant de la France”.Le Réseau conclut en rappelant à la France qu’elle a commis une grosse erreur en acceptant la libération de Wadoussène ” car celui-ci prendra d’autres Français en otage parceque c’est une source de revenu pour les terroristes “. ” François Hollande ne doit pas crier victoire car en échangeant Wadoussène (preneur d’otage) contre Serges Lazarevic, il met en danger la vie d’autres Français “, préviennent-ils.

 A. DICKO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER