Habitat : Bougouni reçoit les clés des 15 logements D type F3

0

Le ministre  de l’Urbanisme et de l’Habitat,  Mohamed Mustapha  a  remis officiellement les clés des 15 logements sociaux de Bougouni. C’était le samedi 12 janvier dernier en présence de son homologue des Mines et du Pétrole Mme Hawa Lelenta Ba, du conseiller spécial du président de la République, Mamadou Blaise Sangaré, des autorités locales et d’une population nombreuse.

Bâtis sur un site viabilisé sur une superficie globale de 2 hectares 26 ares et 86 centiare, les 15 logements sont tous de type des maisons de type F3 tôles dont les travaux ont démarré en 2015.

Réalisés pour un coût total, hors taxes, de 486.786.640 FCFA et la viabilisation a été faite par les entreprises (ECGF, EGM et MAH Travaux) dont   335.912.749 FCFA hors taxes le logement comprend  2 chambres, 1 magasin, 1 débarras, 1 salon, 1 hall, 2 terrasses couvertes et 1 salle de toilette.  Il est bâti sur une superficie globale de 72 m2.

Le porte parole des bénéficiaires Ousmane Diabaté a, au nom de tous ses camarades, expliqué que cette cérémonie traduisait dans la réalité un vœu très cher au président de la République qui accorde une grande importance à ce que chaque Malien ait un toit. Il a également rassuré le ministre Sidibé  de  l’engagement de tous les récipiendaires à honorer leur engagement quant aux échéances de paiement et de l’entretien des maisons.

De son côté, le président de la commission de distribution des logements sociaux a souligné que la demande est forte pour la population de Bougouni, tout comme dans d’autres localités du pays.

Quant au ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, il a rappelé que l’événement consacre la volonté du Président de République de doter des populations maliennes partout des habitats décents. Il a saisi cette tribune pour rappeler  que le logement est cédé aux bénéficiaires au prix de 8.000.000 FCFA par unité, soit au total 120.000.000 FCFA. Le montant de la subvention étant de 366.786.460 FCFA, soit environ 75,35%,  et cela, compte non tenu des exonérations fiscales et du prix du foncier, a expliqué Mohamed Moustapha Sidibé.

Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here