Gouvernorat du District de Bamako : Echanges instructifs autour des élections

0
Abdoulaye Idrissa Maiga - connaissance
Abdoulaye Idrissa Maiga, ministre de l’Administration territoriale

Cette journée d’information et d’échanges était présidée par le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Idrissa Maiga, en présence du Gouverneur du District de Bamako, Addy Traoré.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, le Gouverneur a fait une présentation sommaire du District de Bamako, qui régi par un statut particulier. Il se compose de 6 communes, regroupant 73 quartiers, dont 5 nouvellement créés, et couvre une superficie de 267 km2, pour une population d’environ 2 300 000 habitants.

Au titre du RAVEC et de la consolidation de l’état-civil, les défis restent importants. Le système d’état-civil dans le district de Bamako pêche par sa mauvaise organisation, ce qui explique les irrégularités et mauvaises pratiques en cours. Ainsi, de nombreuses structures de santé ne sont pas érigées en centres de déclaration et les centres de déclaration créés ne sont pas toujours rattachés à des centres d’état-civil.

Certaines décisions portant création de centre d’état-civil n’indiquent pas le ressort territorial, a également déclaré le Gouverneur Traoré. A ce jour, le nombre de centres de déclaration est de 72, sans les structures privées, le nombre de centres d’état-civil de 68 et il existe 1 centre spécial.

Dans le cadre de la décentralisation, le Gouverneur échange régulièrement avec tous les maires de Bamako, leur apporte son expertise et celle de tous les services techniques, les conseille et s’assure de la légalité des actes, a expliqué Addy Traoré.

Au titre des préparatifs des élections communales et du District de Bamako, le chronogramme à ce jour est respecté. Le matériel livré a été pré positionné et les tableaux rectificatifs transmis. La révision exceptionnelle des listes électorales s’est déroulée de façon satisfaisante, avec 627 radiations, 658 validations et 11 083 transferts.

Mais force est de constater que 152 000 cartes d’électeurs n’ont pas encore été enlevées. La question imminente est l’élection partielle en Commune V d’un député, qui se tiendra en mai et juin 2015. Pour le gouverneur, s’agissant du RAVEC, 153 039 nouveaux majeurs omis ont été enregistrés lors de la phase d’achèvement et de consolidation à la date du 31 décembre dernier, soit 69,97% des prévisions.

Au plan sécuritaire, la situation reste préoccupante, avec quelques 3 686 infractions liées à 22 types de comportements antisociaux enregistrées en 2014. Enfin, le Gouverneur du district de Bamako a affirmé que cette journée d’information et d’échanges va permettre aux participants d’améliorer leurs pratiques administratives et de recadrer au besoin leurs stratégies, en vue d’accroitre leurs performances.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER