Diaspora malienne au Gabon : le bureau du COMAGA dénonce le comportement des représentants diplomatiques du Mali

0

Suite à certaines informations véhiculées sur des réseaux sociaux qui visent à mettre en cause la légitimité du bureau du Conseil des Maliens du Gabon (COMAGA), ses responsables ont organisé un point de presse le jeudi 27 août 2021 pour éclairer l’opinion publique.

C’était dans les locaux du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) à Bamako à la cité Unicef. Il était animé par Amara Diarra, 1er vice-président, accompagné de plusieurs membres.

En effet, à l’approche de la tenue de la 7ème conférence ordinaire du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, certains Maliens de l’extérieur établis au Gabon ont tenu une rencontre dans les locaux de l’ambassade du Mali. Ces individus s’autoproclament comme les seules personnes légitimes du COMAGA. Ils mettent ainsi en cause la légitimité du président du HCME non moins président du COMAGA, en l’occurrence Habib Sylla, pour sa candidature à sa propre succession à la tête du HCME.

Amara Diarra, 1er vice-président du COMAGA, dénonce le comportement des représentants diplomatiques du Mali au Gabon ; lesquels ont autorisé la tenue de cette rencontre au sein de l’ambassade. « Il est temps que les Maliens sachent enfin qui nous sommes et qui sont nos adversaires. Trop c’est trop !» peste-t-il.

« Nous ne sommes pas contre que nous sommes en démocratie. Nous ne sommes pas contre qu’un groupe ou un individu donne ses opinions par rapport à un fait. Mais, par contre, nous ne pouvons pas accepter qu’un groupe se réunisse au sein de l’ambassade pour dénigrer notre association », indique Amara Diarra. Et de demander aux responsables de l’ambassade de prendre leurs responsabilités dans cette affaire.

Pour lui, le seul bureau légal et légitime du COMAGA reste celui dirigé par Habib Sylla dont les attestations de reconnaissance se trouvent même au niveau de l’ambassade, et il est le seul habilité à parler au nom des Maliens établis au Gabon. Puisque le COMAGA est la fédération de toutes les associations des Maliens établis au Gabon, notamment dans la capitale et dans les provinces (régions).

Il qualifie par ailleurs ce comportement de «faute très grave». «Nous n’avons pas peur. Nous ne pouvons pas avoir peur pour aider notre pays. Nous ne pouvons pas avoir peur pour soutenir nos compatriotes qui sont dans les problèmes», précise le 1er vice-président du COMAGA.

En effet, aux dires des responsables du COMAGA, ceux qui véhiculent ces informations sur des réseaux sociaux ont été exclus de l’organisation. Ils reprochent à un de ces individus du nom de Mamadou Méré Diawara, ancien 1er vice-président du COMAGA, d’avoir composé un bureau de 117 membres contrairement au règlement intérieur qui en fixe le nombre à 45. Il est aussi incriminé pour «faux en écriture» et autres comportements contraires aux textes de l’association.

À noter que la 7ème conférence ordinaire du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, qui était prévue les 27 et 28 août 2021 à Bamako, a été reportée sine die.

Mantan Koné

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here