Mali : Le CSDM explique sa contribution à l’apaisement du climat politique à la diaspora de France

0

Présent à Paris, le président du Conseil supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara anime, ce mercredi 26 juin, une conférence de presse sur la situation qui prévaut au Mali. Devant les maliens de la France,  le conférencier évoquera la contribution du CSDM à la reprise du dialogue entre l’opposition et le Président de la République, et la  complexité de la crise malienne, la présence des forces onusiennes et Françaises.

Maliweb.netDans un communiqué, les responsables du CSDM ont déploré les tragédies aux origines méconnues qui sévissent apparemment au Mali. Ces maliens de l’étranger se demandent que notre  pays qui  est sous théâtre d’opérations militaires avec une présence exceptionnelle d’environ 20 000 militaires des forces onusiennes  et  la force Française BARKHANE avec environ plus de 4000 combattants , dotées d’équipements de dernière génération avec une capacité de renseignements hors norme, ne parviennent toujours pas à pacifier le pays dont la situation s’empire avec des tueries barbares,  notamment à Koulogo, Mondoro, Guiré, Dioura, Ôgôssagou, Sabana-DA…

Le CSDM de poursuivre que ces tueries barbares, de l’avis de leurs compatriotes, sont méconnues des valeurs séculaires de vivre ensemble et de survenances de conflits. Il indique que cette œuvre macabre serait le fait de forces occultes, guidées par des mains invisibles.

Par ailleurs, le CSDM rappelle qu’au lendemain de la réélection,  du Président IBK, l’opposition démocratique et républicaine a rejeté à la face du monde les résultats des élections.  Cette situation, dira –t-il, a été suivi des  multiples revendications sectorielles et catégorielles   avec  une économie presque à l’arrêt.  A l’en croire, Il a suffi de peu pour que les systèmes administratif, institutionnel, économique et politique implosent et provoquent en effet un naufrage collectif.

C’est dans ce contexte difficile, poursuit il, le CSDM a entrepris une médiation afin d’amener la majorité présidentielle et son opposition à renouer le dialogue. Pour Mohamed Chérif Haïdara, le CSDM est satisfait  d’y être parvenu, car sa médiation a abouti à la signature d’un ‘’accord politique’’ de formation d’un  de gouvernement dit de « large ouverture ».

« Cet accord politique repose sur l’organisation d’un « dialogue politique et social inclusif » qui ne devrait exclure aucun segment de notre société, y compris nos compatriotes établis à l’extérieur pour lesquels le CSDM n’a de cesse de se préoccuper. Nous fondons l’espoir que ce dialogue politique et social en perspective se passe dans le consensus et surtout qu’il conduise à l’adoption d’une nouvelle constitution indispensable pour l’application effective de l’accord issu du processus d’Alger », a-t-il déclaré. En se réjouissant  d’avoir contribué à la pacification de la crise politique post électorale entre majorité et opposition,  le CSDM dit saluer  le report de la tenue  des élections législatives, qui  prendra en compte l’élection de députés des maliens établis à l’extérieur.  Cette  organisation  de la diaspora malienne entend continuer à jouer un rôle important pour maintenir le dialogue entre les forces politiques et sociales du pays comme moyen de facilitation des efforts déployés de part et d’autres pour parvenir à la paix, source de stabilité. Tels sont en substance les points que Mohamed Chérif Haïdara va expliquer à nos compatriotes de l’hexagone lors de la conférence de ce mercredi.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here