Discours du chef de l’état le 17 aout : Assimi Goita dribble ses compatriotes

0

C’est un discours vide que le Président de la transition a prononcé à l’occasion de l’An I de la prise du pouvoir par les militaires, le 18 août 2020. C’est un discours sans goût ni saveur prononcé par le chef de l’Etat et qui a occulté les vraies préoccupations des maliens.

 

Au-delà de la justification du coup d’Etat pardon du double coup d’Etat, l’officier d’élite de l’armée malienne a driblé de la plus belle manière ses compatriotes.

Dans un pays où les choses vont de mal en pis, le chef de l’Etat devrait tenir des propos  pouvant apporter des pistes de solutions aux vraies préoccupations de l’heure.

Aujourd’hui, le malien a besoin que le prix du sac des denrées de première nécessité reviennent à la baisse ; que le prix  du panier de la ménagère, que le prix de la tonne de ciment soit revu à la baisse. Bref qu’ils puissent manger trois fois par jour.

Le malien attendait à ce qu’Assimi nous dise comment trouver une solution à la grève des enseignants suite à l’abrogation de l’article 39 sur ordonnance du chef de l’Etat. On attendait de voir à ce que le président de la transition nous dise comment il va s’y prendre dans la lutte contre la corruption, dans l’organisation des élections crédibles et acceptées.

Nous attendions que le président Assimi nous propose des solutions à la crise scolaire dont lui-même en est une source du problème. C’est bien lui qui a pris une ordonnance alignant les grilles salariales afin de satisfaire un autre syndicat.

L’idéal pour lui, serait de prendre en compte ses quelques aspirations du malien, c’est-à-dire réparer, proposer les solutions aux préoccupations soulevées par son PM lors de son passage devant le CNT.

Rien de tous ceux-ci n’a été dit par l’homme du 18 août et du 27 mai 2021. Le chef de l’Etat s’est contenté de résumer son discours en le confondant avec le  programme d’action gouvernemental du Premier ministre.

Djibril Diallo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here