Sommet Afrique France : Hollande l’Africain, IBK le visionnaire, le Mali éternel

8
Visite d'Etat du Président IBK en France : (photo archives)

Onze pays africains ont déjà hébergé le Sommet Afrique France depuis ses débuts en 1973, sur initiative de l’ancien président français, Georges Pompidou. Après le succès de l’organisation de l’édition de 2005, le Mali est le seul pays africain à organiser une deuxième fois le sommet, qui se tiendra les 13 et 14 janvier 2017 à Bamako. Une rencontre qui réunira, autour du président François Hollande et de la délégation française, une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement du continent. Et à peu près autant de membres dans les délégations des différents pays, soit 2 500 à3 000 participants attendus. Koulouba a sorti le grand jeu pour convaincre la France de maintenir l’événement sur le sol malien malgré les nombreuses critiques dont les plus acerbes remettaient en cause les capacités de Bamako d’abriter un tel sommet. Au plus haut sommet de l’Etat, le président de la République en a fait son cheval de bataille.

Hollande-IBK, une même vision : sauver le Mali

« Je viens sans doute de vivre la journée la plus importante de ma vie politique », révélait le président français François Hollande en février 2013, le jour où il a défilé en « sauveur » dans les rues de Tombouctou, trois semaines après avoir lancé les troupes françaises contre les djihadistes. Rarement un président français aura été accueilli avec tant d’honneurs, admiré et adulé par peuple dont le destin venait d’échapper au pire grâce à l’intervention de l’opération serval qui a repoussé les djihadistes loin de Bamako.

Quelques mois plus tard, en septembre 2013, l’élection présidentielle au Mali permet à IBK, un socialiste comme Hollande d’accéder à la tête du pays qu’il tient à sortir d’une situation sécuritaire précaire dont il a hérité. Pour cela une réforme de l’armée malienne est en cours, car il ne saurait avoir de sécurité sans une armée puissante et bien formée.

Les enjeux militaires du sommet

La France a signé de nombreux accords de défense depuis la fin de la colonisation avec les pays africains. Huit pays sont aujourd’hui liés à la France par des accords militaires. Il s’agit notamment des pays suivants : Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Sénégal, Togo. Leurs objectifs :

  • Rétablissement de l’ordre si besoin est, police ou plus,
  • Mettre fin à des conflits régionaux.

Quant aux accords d’assistance militaire technique (AMT), ils concernent 23 pays, visant une assistance matérielle, en personnel, en formation de cadres locaux (militaires, sanitaires). L’objectif officiel : amener les forces autochtones à l’autonomie et éviter l’intervention militaire française directe.

Dans le passé déjà, plusieurs sommets semblables au sommet de Bamako, (sommets de 1978, 1983, 1994, 1998) se sont penchés sur la prévention et la gestion des conflits sur le continent africain.

L’aide au développement, un enjeu de taille

Selon l’Association Pollens, « Les relations France- Afrique sont les liens qui existent encore entre la France et ses anciennes colonies de l’Afrique occidentale et de l’Afrique équatoriale. La diplomatie française en Afrique est une diplomatie bilatérale, pragmatique, dont le principal objectif est d’assurer la stabilité politique intérieure de ses anciennes colonies pour préserver les intérêts nationaux. »

Avec 8,1 milliards d’euros en 2015, la France est le 5ème contributeur mondial de l’Aide publique au développement (APD). L’Afrique est le premier bénéficiaire de l’APD française (45%), en particulier l’Afrique subsaharienne (41%). L’Aide publique au développement désigne des dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but est de favoriser le développement économique et l’amélioration des conditions de vie dans les pays concernés.

L’épineuse question de l’immigration

L’épineuse question qui risque de fâcher les Africains à ce sommet, c’est notamment l’immigration. La France doit expliquer aux yeux du monde pourquoi l’Union européenne accueille sur son sol des réfugiés syriens en leur offrant git et nourriture, tout en expulsant manu militari les Africains qui fuient des conflits dans leurs pays.

En affirmant que c’est désormais aux Africains « d’assurer la sécurité de leur continent », la France, par la voix de son président, François Hollande, compte ouvrir une nouvelle ère dans les relations avec ses anciennes colonies. Pour cela, à l’instar du Mali, la plupart des pays présents au sommet de Bamako devront opérer de grandes réformes au sein de la grande muette, sans complaisance. Un le véritable défi, que le Président Ibrahim Boubacar Keita est en train de relever, pour un Mali éternel.

K. Eloi

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. ………….Plus de 37 chefs d’états avec des délégations, le MALI sera sans doute sur la scène internationale. Nous devons nous réjouir d’avoir été choisit par HOLLANDE malgré notre situation sécuritaire précaire. Certains chefs états africains ont même manifesté leurs contentements le jour de l’attribution de ce sommet. C’est une opportunité pour nous mais à condition de la saisir. Les hôtels, les loueurs de véhicules, les fournisseurs de tout genre………feront des rentrés d’argent significatives. L’occasion pour eux aussi, de voir la réalité du MALI et non de se limiter aux infos sur FRANCE 24 et RFI . Vive le MALI!

  2. Le Mali est eternel, ca c’est vrai, mais Holland l’Africain je ne pense pas qu’il merite l’Africanite et IBK le visionnaire depuis combien de temps a t-il commence a voir? Nous l’avons connu toujours de cecite intellectuelle avec un manque reel de programme de developpment pour le Mali.

  3. Nous sommes dans un système qu’on ne peut appeler gagnant-gagnant, car au moment où la France pense aux intérêts supérieurs de la France, les africains en général et les maliens en particuliers ne pensent qu’à leurs propres poches. Cette dichotomie fait que seule la France gagnera dans ce forum et les africains à la recherche de leur propre enrichissement et leur gain personnel auraient tout à perdre et toute l’Afrique perdrait au profit de la France. Le négros n’apprennent jamais depuis la nuit des temps.

  4. Ce sommet n’est il pas l’une des contreparties de l’installation de la troupe française sur notre territoire notamment à tessalit ?
    Ce sommet va t’il contribuer à résoudre les immenses problèmes qui assaillent le MALI?
    Tous les observateurs avertis sont unanimes :les sommets FRANCE AFRIQUE n’ont plus aucune incidence sur la situation générale des pays africains.La France elle-même n’ayant plus son lustre d’antan,embourbée dans ses problèmes économiques.
    Le pouvoir avait donc intérêt à concentrer toutes ses énergies et finances dans la résolution des problèmes réels de notre pays .
    LE VÉRITABLE DÉFI EST LÀ.
    Nous avons intérêt à compter sur nous que sur l’appui d’un pays qui se cherche.
    Le salut est à la révolte contre la France.

    • “Sommet Afrique France : Hollande l’Africain,
      IBK le visionnaire, le Mali éternel”

      NON ET NON!

      C’ EST LE SOMMET ULTIME DU CRÉTINISME MÉDIATIQUE .

  5. Même le plus con des griots du Mali ne se trompera pour sortir une telle ânerie. I.B.K un visionnaire? Cet Eloi est tellement con, qu’il ne sait même comment faire le griot. Le griotisme est une éducation, un art qu’il faut savoir manier, qu’i n’est pas donné à n’importe quel con de pratiquer. Ce que vous faites là s’appelle faire le larbin. Comment pouvez imaginer un seul instant, qu’un crétin comme I.B.K puisse être un visionnaire? Vous ne vivez certainement pas au Mali, ou vous êtes atteint de cécité? A moins que vous ne vivez dans les bonnes grâces du pouvoir de votre visionnaire. Faites pour l’amour du Mali, n’insultez pas vos compatriotes en tenant des propos aussi méprisants que provocateurs. I.B.K est la chose la plus abjecte, la plus grande catastrophe que le bon Dieu a bien voulu abattre sur le Mali. Pour les besoins de son sommet, il a fait quelques routes dans le centre de la ville. Vous vivrez pour voir l’après sommet. La torpeur reviendra, et la corruption reprendra ses droits, la mal gouvernance poursuivra son chemin et I.B.K continuera sa série de malaise vagal. Toutes les nuits, le sol se dérobe sous ses pieds, le malaise vagal a plusieurs explications. Ce qui vous laisse croire qu’il est un visionnaire. Visionnaire? Mon œil!

  6. IBK le visionnaire….cela ressemble a une incantation…..franchement….!
    Apres Amadou Kaya Sanogo, IBK est le plus grand mal qui est arrive au Mali éternel depuis la nuit des temps….!

    Aidez le a partir…..en douceur….!

Comments are closed.