CMDT : Lazare Diallo, une bibliothèque a brûlé

1

Fils de feu Djiguiya et Niéba Diallo, Kelemassa dit Lazare Diallo est natif de Samabogo. A-t-on appris, il est né dans la 1re année de la 2e guerre mondiale.

En 1966 à Yorosso, il intègre la Compagnie française de Développement des Textiles (CFDT) ce qui deviendra plus tard la Compagnie malienne de Développement des Textiles (CMDT). A 27 ans de carrière avec un parcours sans faute, 12 villages visités, Lazare a été chef de Secteur de Base (SB) puis chef de Zone d’Alphabétisation Fonctionnelle (ZAF) en 1978 avant de faire valoir ses droits à la retraite en 1993 à Touna. Sa rigueur et son franc parlé dans la gestion des affaires courantes et professionnelles, lui ont permis de traverser sans crainte les nombreuses vagues d’arrestation qui ont secoué plusieurs fois la CMDT.

Sur le plan familial, Lazare fut père de 18 enfants tous vivants, de nombreux petits enfants et autres. La 1re épouse Mariam Sanogo est dans la grâce du Seigneur depuis mai 2002. La seconde épouse qui l’a accompagnée dans les dernières heures de sa vie est Djénéba Coulibaly. Il s’est beaucoup investi pour l’avancement de son village natal. L’histoire retiendra qu’il est celui qui a organisé et assaini la collecte des impôts dans son village natal de Samabogo et auteur de plusieurs œuvres dans ce village. L’école de Samabogo est à son actif.

Lazare a surtout marqué l’esprit de ses collaborateurs et de ses proches par sa mémoire d’éléphant. Il retenait au détail en lettres et en chiffres, comme il aimait le dire lui-même, « ce qu’il a vécu ». Ceux qui l’ont côtoyé de près, ont tous apprécié la qualité de son argumentation par sa richesse en proverbes dont le plus connu est « munu-munu tè kotigè fô i ka i sen do ». Ce qui fait appel à la droiture, à l’intégrité, à la sincérité et à la transparence dans la gestion des affaires. Ce principe lui permet de mieux organiser les retraités du cercle de Bla en association ce qui facilitera l’accès à leur pension. C’est ainsi qu’il sera le point focal de l’INPS pendant une dizaine d’années à Bla. Il a été membre du bureau régional des retraités de la région de Ségou et président du bureau local des retraités du cercle de Bla jusqu’à cette disparition. C’est le même enthousiasme et même principe de partage et de don de soi pour l’autre qui l’amène à jouer un rôle majeur dans la création des caisses de micro finances Cafo Jigine.

Le lundi 11 Juillet 2022 à l’Hôpital du Mali, il a tiré sa dernière révérence à l’âge de 87 ans pour répondre présent à l’appel de son Seigneur de Gloire.

 

Yacouba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ” MOUNOUN-MOUNOUN TEH KÔH TIGUEH, I BEH I SEN DE DON DJIH LAH ”

    “TOURNER EN ROND NE TE PERMET JAMAIS DE TRAVERSER LE RUISSEAU, IL FAUT Y TREMPER LES PIEDS!”

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here