Les adieux à IBK !

0

Dans l’intervalle de moins d’un an, les Maliens ont rendu dernier hommage à trois de leurs Chefs d’Etat. Il s’agit des anciens Présidents Amadou Toumani Touré, Moussa Traoré et Ibrahim Boubacar Kéïta. Ce dernier est décédé, le mercredi 16 janvier 2022, à sa résidence cossue, à Sébénikoro, en Commune IV du District de Bamako. Suivant ses derniers vœux liés à des raisons diverses, il est enterré, le vendredi dernier, dans l’après-midi, dans une cave familiale, sise dans sa demeure et dans une stricte intimité familiale.

Ce vendredi 21 janvier 2022, le Peuple malien a conduit en sa dernière demeure son cinquième (5e) Président de la République, en l’occurrence Ibrahim Boubacar Kéïta, décédé le 16 janvier dernier, à l’âge de 76 ans, à son domicile, sis au quartier de Sébénikoro, dans la banlieue de la capitale malienne.

Après le Général Amadou Toumani Touré, le Professeur Alpha Oumar Konaré, le Général Moussa Traoré et Modibo Kéïta, le feu Ibrahim Boubacar Kéïta a eu le privilège de diriger le Mali pendant sept an (de 2013 à 2020) avant d’être renversé par un coup d’Etat militaire suite à un soulèvement populaire.

En effet, tôt, ce matin du vendredi 21 janvier 2022, le corps d’IBK a été exposé, dans les enceintes du 34e Bataillon du Génie militaire de Bamako.

le défunt feu Président IBK a bénéficié des vibrants hommages des Maliens avant d’être reconduit à son somptueux domicile de Sébénikoro où il est enterré en stricte intimité et dans une cave familiale.

Selon une source bien informée, telle fut une des dernières volontés du Président IBK qui aura sollicité d’être enterré dans les enceintes de sa vaste concession privée.

C’est devant un Public bon enfant avec des Hautes Personnalités de l’Etat dont des proches collaborateurs parmi lesquels des anciens Premiers Ministres et Ministres, des ex-Présidents des Institutions de la République, des Hauts Fonctionnaires et des Grands Cadres de l’Etat, des parents, amis, quelques membres du Corps diplomatique et consulaire accrédités à Bamako et des Représentants des Communautés africaines au Mali (principalement de la Guinée et de la Côte-d’Ivoire).

En somme, la cérémonie a été marquée par une série d’interventions prononcées successivement par la porte-parole des petits enfants d’IBK (Mademoiselle Aminata Jeanne Kéïta) ; le 3e Fils d’IBK (Boubacar Kéïta dit Bouba, au nom de la famille).

Au nom de ses amis, proches collaborateurs, et des militants de son parti politique (le Rassemblement Pour le Mali-RPM), il y a eu d’autres interventions sur fond de témoignages.

Ensuite, le déroulé des obsèques a été marqué par un défilé militaire devant le cercueil de l’illustre Disparu drapé dans le tricolore national du Mali.

Sur la liste des Délégations annoncées au niveau du proche du Chef protocole, il y avait le Ministre guinéen des Affaires Etrangères, Morissanda Kouyaté.

Côté des Missions diplomatiques, il y avait les Ambassades de la France, de la Russie et de la Chine. La participation d’une Délégation du Gabon y a été annoncée également.

Auparavant, il faudra souligner que, vu ses liens particuliers et de longue date avec l’ancien Président guinéen Alpha Condé, une forte Délégation de la Section du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) s’est rendue, le jeudi 20 janvier 2022, pour présenter ses condoléances à la famille et à la Direction nationale du parti politique du défunt Président IBK.

Côté officiel ? C’est le PM Choguel K Maïga qui a présidé la cérémonie

Djankourou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here