Enfin, Karim au nord !

59
Honorable Karim Keita, Depute de la Commune II, Président de la commission de la defense nationale, de la securite et de la protection civile
Honorable Karim Keita, Depute de la Commune II, Président de la commission de la defense nationale, de la securite et de la protection civile

Voilà que le fiston du cousin de notre collaborateur fait ce qu’on lui avait demandé, il y a des mois. Aller au nord pour prendre langue avec nos soldats au front. C’est chose faite. On ne va pas lui dire merci, parce qu’il a pris pendant deux ans de l’argent pour ça. Mais il n’était jamais allé au nord. Enfin, la commission défense nationale a visité Gao, Ménaka et Tombouctou ! Et l’honorable Karim Kéïta s’est étonné des situations misérables des forces de sécurité. À bord d’un hélicoptère de la Minusma, l’honorable Karim Keita, président de la commission de défense, et ses collègues députés sont arrivés à Ménaka et Tombouctou le mardi dernier. À la tête d’une forte délégation, l’honorable Kéïta a visité les locaux abritant des militaires à Ménaka. Sa grande surprise a été de constater l’absence d’infrastructures militaires dans cette localité où les forces militaires dorment sous des tentes depuis deux ans. Les éléments au front s’approvisionnent en eau grâce à une vieille citerne qui assure la liaison entre le camp militaire et la ville de Ménaka. Plus révoltant, à la base de nos militaires à Ménaka, il n’y a pas d’infirmerie, ni pharmacie. C’est ainsi que l’honorable Karim Keïta, après ces constats, s’est engagé à exposer la situation révoltante des militaires à ses collègues à  l’Assemblée nationale. Karim Kéïta et les députés membres de sa commission ont fait le même exercice à Tombouctou ville, avant de revenir à Bamako.

Ambulance volée

Le nord du Mali est plongé dans un regain de tension et de banditisme. La situation actuelle n’est ni de paix ni de guerre. Tombouctou traverse des dures journées. Le mercredi 06 avril 2016, l’ambulance du CSREF de Tombouctou à été l’objet de braquage de 3 hommes armés. Le vol d’ambulance est devenu courant dans les localités nord du pays. À deux reprises, les ambulances de Bourem ont été volées. Une fois par des jihadistes, une seconde par un autre groupe armé. Aucune des deux n’a été retrouvée. À l’époque, ils se servaient de ces engins pour faire des attaques. Bourem vient d’avoir une nouvelle ambulance. Les populations la réclament chez elle, mais les autorités la garde encore à Gao. Le temps qu’elle soit escortée par l’armée jusqu’à Bourem ville. Dans la région de Tombouctou, et plus précisément à Tombouctou ville, c’est une première. Les regards sont tournés vers les rebelles de la CMA, qui tendent des embuscades aux paisibles citoyens à longueur de journée. Surtout sur l’axe Tombouctou-Goundam.

 

 

Fin de l’incivisme

Depuis l’éclatement de la crise au nord du Mali, plusieurs localités ne payaient plus rien à l’Etat en termes d’impôts, de taxes et patentes. Avec l’occupation jihadiste, le retrait des services de l’assiette, c’était l’abandon du civisme. Comme dans les autres localités, Tombouctou a été longtemps épargné par les contrôles techniques à cause de la crise, et certains citoyens pensaient en profiter pour l’éternité. Depuis le vendredi dernier, une campagne pour contrôler les vignettes est effectuée sur les engins à deux roues. Le hic dans ce cas précis est que la plupart des motos ne disposent pas de papier. La cour de la mairie de Tombouctou s’est transformée en fourrière. Et le guichet des services de finances pris d’assaut. Tout le monde passe au contrôle, surtout les plus compliqués sont les commerçants qui ne veulent pas que les choses entrent dans l’ordre. Ils n’aiment que l’incivisme. Heureusement que certains pensent qu’il est temps de revenir dans la République en payant les taxes. Bonne campagne et courage à la police. Cette opération permettra, dans les jours  à venir, de satisfaire les nombreuses déclarations de pertes de motos à Tombouctou.

Tombouctou, 4 ans après sa libération

C’est bien un 1er avril que la ville de Tombouctou est tombée entre les mains des séparatistes et Moudjahidines. 4 ans après, certaines plaies ne sont toujours pas cicatrisées et continuent de faire mal. Parmi celles-ci : les réfugiés toujours dans le doute pour un retour ; l’Etat malien est absent dans plusieurs localités ; le banditisme est courant et les islamistes contribuent à cultiver l’incertitude. Le samedi 02 avril, un éleveur de la commune de Bourem-Inaly a été tué à bout portant par un jeune du nom de Dramane Baba Ascofaré. Ce dernier fut arrêté par les forces de sécurité. Sans la promptitude des forces armées, le Drame allait connaître le même sort que sa victime, car les parents de l’éleveur s’étaient tous armés pour le venger. Dimanche vers 09 h 30 à 50 km de Tombouctou, plus précisément à DAR-ESALAM, sur la route de Douentza,  deux hommes armés ont pris pour cible les camions transportant les produits de la Minusma. Un camion entièrement brûlé avec son contenu et un second à moitié. Les passagers qui ont été épargnés physiquement ont vu quand même leurs portefeuilles et  bagages transformés en fumée. Voici le triste décor qu’offre Tombouctou, 4 ans après sa libération.

Taoudeni au cœur des faits

Le chef de l’exécutif régional a fait sa première adresse aux communautés à la base. Les défis multiples et divers entre autres la sécurité, le développement et l’emploi sont ses priorités. La Minusma et les autorités politiques de Tombouctou ont pris part à l’événement. «J’ai été personnellement ému par le discours du tout nouveau chef de l’exécutif régional Dr. Abdullah ALKAIDI, cet après-midi. Il a salué de passage la volonté politique du président IBK, son gouvernement, qui ont permis l’opérationnalisation de la région. Aussi l’esprit de travailler en équipe et responsabiliser chaque citoyen pour relever le défi. Autre chose, il dit qu’il n’a pas de camp, ses partisans sont ceux qui aspirent à l’avenir, au développement et à la sécurité de Taoudeni», a déclaré un participant à la rencontre. Mais le nouveau gouverneur de Taoudeni n’a pas de logement, aucun bâtiment administratif. Ce sont les populations de Taoudeni qui se sont réunies pour mettre leur maison à la disposition du gouverneur, avant la construction par l’Etat de nouveaux bâtiments. En tout cas, le gouverneur de la région de Taoudeni bénéficie du soutien des populations qui sont même pressées de voir l’administration dans leur toute nouvelle région.

Alpha, le retour

Depuis son départ de Koulouba, en juin 2002, Alpha Oumar Konaré a rarement parlé, surtout du Mali. Tout le monde a dit ce qu’il voulait, A.O.K est resté toujours égal à lui-même. Mais ces derniers temps, des hommes politiques le rencontrent ou échangent avec lui lors d’audiences et autres entretiens privés. L’ancien président malien, le premier président démocratiquement élu au Mali, semble n’être pas parti en congé. Encore moins commencer sa retraite politique. Alpha Oumar Konaré n’a pas dit son dernier mot. C’est vrai qu’il a observé le silence pendant les 10 ans d’ATT, la crise au nord avec la chute d’ATT. Alpha prépare son retour : il va parler, il va revenir sur la scène politique. Même si les gens disent qu’il est le grand muet au Mali. Mais il s’est confié à certains de ses visiteurs qu’il compte rebondir. Son silence a une explication. Alpha ne va pas répondre à quelqu’un, encore moins s’attaquer à une gestion, même si beaucoup de choses ont été dites aujourd’hui. En tant qu’acteur du mouvement démocratique, son silence doit avoir une limite. Le professeur Issa N’Diaye a résumé les 25 ans de la démocratie comme suit : Alpha s’est enfermé dans sa prison à Titibougou, il ne dit rien ; ATT a fui pour aller à Dakar, alors que Moussa Traoré est en parade à Bamako. Comme pour dire que le mouvement démocratique est mort.

Iba Konaré,  un exemple

De son vrai nom Birama Konaré, mais tout le monde l’appelle Iba. C’est l’un des fils du président Alpha Oumar Konaré. Pendant les 10 ans de son père, il ne s’est jamais montré et n’a jamais fait le tour des cabinets ministériels. Iba ou Birama, c’est avant tout un jeune courageux qui croit en ce qu’il fait. Iba, c’est avant tout un jeune bien instruit, doté d’une bonne éducation familiale. Il a vécu à l’ombre de ses parents, sans se faire voir comme le font certains fils de présidents à travers le monde. Il est titulaire d’une maîtrise en communication et étude des médias et d’un master en communication. Il dirige l’agence Binthily Communication, basée à Bamako, et tenait une chronique dans le Journal Les Echos. Birama Konaré collabore également avec plusieurs autres titres nationaux et internationaux. Il avait réagi en juin 2007 à l’arrestation arbitraire de journalistes maliens. Dans une lettre ouverte très médiatisée et qui aura contribué à leur libération, il dénonçait l’arrestation «injuste» de cinq journalistes et d’un enseignant malien «parce qu’ayant parlé d’une relation entre une prostituée et un président de la République». Il avait indiqué que «ces arrestations prouvent que l’État malien écrase le peuple, le citoyen n’a presque pas de droits», ajoutant «qu’en Afrique, le président a beaucoup trop de pouvoirs et nous avons l’impression que toutes les institutions sont à ses ordres». De nos jours, Iba est à Bamako et se bat dans le monde de la communication. Iba Konaré est un exemple surtout qu’il encourage beaucoup de jeunes en leur montrant la voie de la réussite à travers le travail.

 

Le Korê ouvert

C’est le vendredi 08 avril 2016 que la fondation festival sur le Niger a lancé sa rencontre culturelle 2016 à Ségou. La cérémonie a été marquée par deux activités majeures, le Korê Baro, une sorte de café littéraire, et la soirée culturelle de la rentrée. Les deux activités ont lieu au centre culturel Korê de Sébougou. L’année culturelle 2016 à la fondation festival sur le Niger a pour thème général «la jeunesse africaine face au défi du numérique». Ce thème central sera développé tout au long de l’année à travers des activités de création, de production et de diffusion. Le premier Korê baro de l’année a porté sur «Ségou d’hier à aujourd’hui». Les deux conférenciers étaient Balla Ballo dit Karamoko, chercheur et conteur qui a fait l’historique de Ségou, alors que le professeur Vincent Koala a jeté un regard sur l’évolution de la ville de Ségou ses 20 dernières années. La soirée culturelle a été animée par Mohamed Doronthié, Hawa Maïga, Sahel Bleus et Mylmo. Le centre culturel Korê est dédié au développement de l’art et de la culture, à la recherche et à la production. Korê a un théâtre dénommé Youssouf Tata Cissé, une scène Mangala, un studio de production, un hall d’exposition, le tout dans l’architecture de Ségou, avec le banco rouge comme dans l’ancienne Ségou.

Monologuer

Lors de la présentation des vœux de l’année 2016, le président de la République IBK avait estimé que les membres du gouvernement doivent communiquer ; parler de ce qu’ils font pour échanger avec les populations. IBK est parti même très loin en disant qu’il faut associer la presse privée à cette initiative. Mais voilà que l’Ortm installe un véritable plateau où les ministres viennent chaque week-end monologuer. Avec des questions connues d’avance, des sujets choisis en complicité avec les ministres. L’Ortm aurait gagné son pari en ajoutant au moins un journaliste de la presse privée. Ce sont deux confrères de Bozola huilés dans la communication gouvernementale qui posent des questions à la demande des invités. Alors que l’œil extérieur allait donner un autre élan à cette émission. Le monologue est total car la population n’a aucune chance de poser des questions aux ministres qui viennent tranquillement «bourrer» les Maliens de mensonges, et partent sans être inquiétés parce qu’ils connaissent à l’avance toutes les questions qui leur seront posées.  Les Maliens regardent cette émission avec beaucoup de regrets, parce qu’ils n’ont aucun moyen de participer au monologue de la télévision nationale. Tout cela doit changer avec un vrai débat comme cela se passe dans les autres pays et dans les autres médias d’Etat.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

59 COMMENTAIRES

  1. digne fils du pays nous ne t’avons élue pour n’est rien car tu fais la fierté du pays continu à rendre visite à nos différents soldats qui pensent qu’ils ont été abandonné pour mieux s’imprégner des conditions des soldats car eux ils ont accepté de défense le drapeau de notre pays.

  2. la communication est une arme qui permet à chaque individus d’être informer de la situation du pays et je pense que IBK n’a pas tort lorsqu’il demande aux membres du gouvernement de communiquer car le peuple a besoin de savoir comment les choses avances au pays, d’être informer à tout moment.

  3. Une grande initiative à saluer je pense que la commission de défense de l’assemblée nationale va étendre sa visite partout dans le pays pour rassurer les soldats. Nous devons laisser nos différents pour encourager la commission de défense car c’est un combat pour tous.

  4. Je pense que M. karim a fait cette visite dans le cadre de montrer aux soldat que tout le mali est avec eux et d’être au parfum de leur préoccupation je pense que d’autres suivrons car ces genres de visite galvanise nos soldats

  5. Honorable bravo à vous un bon boulot que vous avez effectuer. Tout le peuple du mali vous dit merci.

  6. IBK n’avait aucune idée de l’état des infrastructures à Bla tout près, après avoir bousillé des milliards au nom de l’armée dans des contrats de gré à gré Karim vient de découvrir que les soldats dorment exposés à la belle étoile !! 😀 😀 😬 😀 😀 😬 😬 😀 😀 😬

    Et pourtant les premiers 169 milliards dépensés sous le seau du secret défense étaient justifiés par l’achat de sacs de couchage. 😃 😃 😀 😀 😬 😬 😀 😀 😃 😀

  7. L’honorable Karim Kéïta n’a jamais abandonné les soldats maliens au front.
    Seulement que ce sont les conditions qui ne s’y prêtaient pas et nous devons en tenir compte…

  8. Même si Karim n’était pas encore allé personnellement à Kidal,d’autres députés ont déjà effectué ce déplacement.
    Ne venez pas essayer de nous faire savoir que nos soldats dans ces zones sont abandonnés par les autorités parlementaires car ce n’est pas du tout le cas.

  9. Je suis sûr et certain que maintenant que Karim est allé s’enquérir des conditions de vie et de travail de ces vaillants soldats,quelque chose va être fait pour changer tout ce qui ne va pas.
    Merci Honorable…

  10. Il faut retenir que chaque chose se fait en temps.
    C’est le temps d’aller dans ces différents villes qui est arrivé et nous ne devons pas le blâmer pour cela.

  11. Merci Karim Keita pour ce que tu as fait pour les élèves de la commune II. Surtout dans ce moment de galère.

  12. Karim a fait un bon geste a sa population, il est à félicité par tous. Nous devons encourager nos élu envers ce sens, ce sont des actes qui permettrons d’instauré la confiance.
    Merci pour ce bon exemple Karim

  13. Je soutien et encourage cet don symbolique et humanitaire de l’honorable Karim Keïta. Ce geste symbolique prouve combien, il est soucieux pour l’avenir sécuritaire de notre pays

  14. On demande à la population Malienne de soutenir KARIM, car il a fait preuve d’un véritable parlementaire, je n’aie jamais vue un bon député comme KARIM, depuis l’indépendance jusqu’à nos jours il a eu aucun responsable de la commission defense qui a fait un tel geste.

  15. Cette visite ne s’explique à rien car étant savamment préparée et sous escorte de la Minusma . Cela n’a pas de sens vraiment c’est jeté de la poudre aux yeux des maliens.

  16. Alpha Oumar Konaré est un homme respectable et respecté par tous.Je pense que cet homme mérite un hommage de la part de la nation malienne.

  17. J’encourage Karim Kéita pour cette visite dans le cadre de la comité et de défense.Cela demontre son amour pour sa partie

  18. Cette mission de l’honorable Karim Keita c’est bien passée comme on le voulait.On le remercie pour sa disponibilité pour la nation malienne.Il y’a beaucoup de chose que l’honorable pourra faire pour le Mali.

  19. Cette visite sur le terrain de la commission défense va permettre de mieux prendre les dispositions pour les hommes sur le terrain pour que ceux-ci puissent travailler dans les conditions clémentes.
    Les efforts d’équipements fait par nos autorités ne sont pas négligeables mais il faut toujours faire plus pour avoir l’armée du 21ème siècle promis par le président IBK.

  20. félicitation à l’honorable Karim Keita ainsi qu’à toute la commission sécurité et défense pour cette magnifique visite de terrain, bon courage et bonne chance. bravo on vous soutient.

  21. L’éléphanteau dès son bas âge à la prestance et la majesté référant à sa force .On reconnait un futur leader par ses prouesses de jeunesse.Karim Keita est et demeura un pionnier dans la construction du Mali.

  22. Nous disons un grand merci à l’honorable Karim Keita pour tout ce qu’il fait pour le Mali.Cette visite nous a démontré une fois de plus la qualité de l’homme et son attachement à sa patrie.

  23. Pour une visite de terrain sur la ligne de front; il faut que des dispositions pratiques soient prises. Aussi nous devons comprendre qu’il faut bien commencer quelques part. On peut mettre des projets sur pieds mais qui mettent du temps avant réalisation. On doit saluer la visite de la commission défense au Nord et demander de multiplier ce genre d’initiatives.

  24. Le meilleur est à venir avec l’honorable Karim Keita.C’est une valeur sûre de la renaissance du Mali.

  25. D’un côté de l’intelligence de ces journaliste ,c’est la bassesse de leur reflection et de l’autre côté de leur esprit c’est le diable qui se saoule avec du champagne .Vue le contenu de leurs articles c’est B.ê.t.e de leur part.

  26. Le regain de cette insécurité dans la zone de Tombouctou après que les autorités locales aient déclaré que la sécurité était acceptable est la preuve qu’il y a des personnes tapis dans l’ombre qui ne veulent que faire du mal à nos populations et par ricochet à notre pays. Nous devons donc rester soudé derrière les autorités pour rétablir l’autorité de l’état sur toute l’étendue du territoire et assurer ses missions régaliennes notamment celles de sécurisation des populations.

  27. Pour une lutte efficace contre l’insécurité; il faut rétablir la confiance entre les forces de sécurités et la population car les forces de sécurités sont là pour nous servir. Il n’est donc pas admissible que nous ne puissions pas faire appel à elles en cas de besoin. Participons tous à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme par une étroite collaboration avec les forces de sécurités.

  28. Voici ce qui arrive lorsqu’on donne de la connection internet et un boulot à des villageois ,il disent du n’importe quoi .A en croire on dirait que le mot I.D.I.O.T a perdu sa valeur tellement leur idiotie prends de l’ampleur.Ahh les journalistes.

  29. Toutes ces attaques qui sont sources d’insécurités sont le fait des personnes qui veulent déstabiliser notre pays par tous les moyens; c’est pourquoi je pense que tous les citoyens de ce pays doivent se donner la main pour accompagner nos forces de sécurités en leur donnant le maximum d’informations pour que celles-ci puissent parer à d’autres attaques éventuelles. Il faut que nous puissions comprendre que les forces de sécurités ne peuvent pas être présentes partout en même temps.

  30. Pourquoi être idiot jusqu’à ce point avec ce genre d’attitude comment pouvez vous émergez .Ahh c’est une maladie d’être un journaliste Malien .

  31. La visite de la commission défense est à saluer car elle leur a permis de toucher du doigt les réalités des militaires. Il faut seulement que les conclusions réelles soient tirées et que les solutions idoines y soient apportées pour permettre d’offrir de meilleures conditions de vies aux populations.

  32. Ce genre de visite est de nature à remonter le moral des troupes qui sont chaque jour victime d’attaques de la part des terroristes et autres bandits armés. Après le ministre de la défense; c’est la commission défense qui va voir les hommes sur le terrain. Félicitations à la commission pour cette initiative qui ne doit pas s’arrêter à celle-ci.

  33. Cette visite de la commission défense au Nord est l’occasion pour les personnes qui se battent corps et âmes pour le pays de savoir d’abord qu’il y a des personnes qui se soucient d’elles en ayant en tête la valeur de leur travail mais aussi et surtout de permettre de savoir les conditions réelles de travail de ceux pour qui le travail n’est pas le plus souvent aisé.

  34. Ce genre d’actions entrepris par l’honorable karim et ses collègues est vraiment la bienvenue car elle permet aux hommes de communier avec leurs premiers responsables et leur exposer les problèmes qu’ils rencontrent.
    C’est de nature à remonter le moral des troupes.

  35. C’est vraiment une bonne chose que la commission défense ait pris cette décision de visiter les militaires sur le terrain car en restant dans les bureaux on peut avoir des informations mais être personnellement sur le terrain permet d’être au parfum du vécu de ces hommes qui se battent pour protéger notre sommeil.

  36. Certes, Karim est le fils du président de la République cela n’est pas un crime, mais plutôt une volonté divine et une chance. Ce n’est pas parce qu’il est le fils du président de la république que tous ses actions devront être mal jugés. Personnellement l’honorable Karim est à féliciter pour ce dont il fait pour son pays. Sa visite au septentrion a cloué le bec à plusieurs de ses détracteurs.

  37. Les détracteurs veulent purement et simplement souillé la réputation de l’honorable Karim Keita. Le patriotisme et la bonne foi et la responsabilité de Karim est plus véraces qu’ils ne peuvent l’imaginer. Karim mène d’une manière salutaire son poste de Président de la commission de la défense nationale, de la sécurité et de la protection civile, le peuple est fier de lui.

  38. Les détracteurs essaient de tout mettre en n’œuvre pour pouvoir porter atteinte à Karim, pour la seule raison qu’il est le fils du président de la république. Et aussi qu’il est en train d’accomplit plusieurs actes salutaires et objectifs. La population malienne garde une immense confiance et de considération en lui.

  39. Les critiques ne sont pas la solution, la solution mes chères détracteurs est la suivantes : Les acteurs politique en partie l’opposition doivent s’y mettre dans la construction du pays d’une manière crédible et objectif. Si le travail salutaire de la famille présidentielle était réciproque en faisant référence à l’opposition, je pense que la crise malienne allait prendre un grand coup.

  40. Pourquoi pas Karim Keïta président de la République ? Depuis devenus honorable député, il a démontré plusieurs sa compétence, sa disponibilité et son sens du patriotisme. Le Mali a besoin de responsable aussi engager comme le prouve Karim Keïta.

  41. Tu as raison, l’honorable Karim Keita a simplement attendu le moment opportun avant de se rendre dans le septentrion malien pour effectuer des visites professionnelles. Les détracteur peuvent raconter ce qu’ils veulent mais Karim Keita est vraiment en train de bien fait son travail.

  42. Je pense que ni par peur ou refus, ni par autre chose que le président de la commission de la défense n’est pas aller au septentrion malien après 2 ans. L’honorable Karim Keita n’a pas voulu mettre la charrue avant les bœufs.

  43. Le plus important dans cette visite est que le président de la commission de la défense au sein de l’Assemblée nationale est allé au cœur du problème pour voir ce qui se passe. L’honorable Karim a vue de ces propres jeux les maux dont traverse les forces de l’ordre et de sécurité dans la nord Mali.

  44. Comme on le dit si bien ” mieux tard que jamais”. La visite de l’honorable Karim Keita dans le nord Mali est vraiment salutaire. Toute la population malienne attendait avec impatience cette visite. L’honorable Karim Keita mène à fond le rôle qui lui est attribué au sein de l’assemblée nationale.

  45. Nous remercions les autorités pour le don de cette ambulance dans la région de Tombouctou. La ville de Tombouctou a été dépouillée de son ambulance par des groupes armés. LA population est toujours pressée de voir cette ambulance. Donc que les braves FAMAS escortent vite cette ambulance dans la ville de Tombouctou.

  46. Les conditions dans lesquelles nos braves soldats vivent dans le nord ne sont plus méconnues de nos autorités militaires d’autant plus que le président de la commission de défense de l’Assemblée Nationale et une délégation se sont rendues au nord pour une visite de terrain. Nous exhortons l’honorable Keïta à s’engager d’avantage pour la cause de ces militaires.

  47. Après cette visite de l’honorable Keïta et sa délégation de la commission de défense de l’Assemblée du Mali, les militaires maliens au front ne connaîtront plus de telles conditions de vie. Telle est notre volonté et la demande que nous fassions à Karim Keïta.

  48. Toute la population malienne félicite l’honorable Karim Keita pour sa visite au force de l’ordre et de sécurité dans le septentrion malien. Cette visite de l’honorable Karim Keita lui permettra de mieux s’imprégner de la situation des forces de l’ordre et de sécurité malienne dans le nord Mali.

  49. Les populations du nord de notre pays sont contentes de cette visite du président de la commission de défense de l’Assemblée Nationale sur le terrain. Les soldats maliens étaient motivés face à cette commission qui avait pour mission de se procurer des conditions de vie de nos soldats qui risquent leur vie pour la patrie.

  50. Vu la période que les officiels maliens ont fait sans poser les pieds dans le septentrion, cette visite de la commission de défense de l’Assemblée Nationale avec son président, l’honorable Karim Keïta non moins fils du président de la république, est bonne pour l’image de notre État qui est actuellement absent dans la région de Gao.

  51. Les policiers de la ville de Tombouctou sont à saluer pour cette campagne. Il est temps que cette ville revienne dans le civisme. L’incivisme qui profite aux commerçants malveillants et autres apatrides, doit cesser maintenant.

  52. Les policiers de la ville de Tombouctou sont à saluer pour cette campagne. Il est temps que cette ville revienne dans le civisme. L’incivisme qui profite aux commerçants malveillants et autres apatrides, doit cesser maintenant.

  53. C’est vraiment courageux de la part de Karim Keïta d’aller visiter la région de Gao et Tombouctou. Il a profité de l’occasion pour visite certains lieux. On compte sur lui pour aller dans la région de Kidal.

  54. Cette visite de la commission défense de l’Assemblée Nationale sera une bonne chose pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale. L’honorable Karim Keïta continuera sa visite dans une autre région de Kidal.

  55. Cest bien qu’ils quittent un peu leurs bureaux climatises pour aller voir de leurs propres yeux la condition deplorable dans laquelle nos militaires qui ont tout sacrifie pour notre patrie vivent. Et quand on prend plus 100 milliards et donne aux commercant incompetents pour aller leur acheter des pacotilles en Chine et des 4×4 version Dubai…tout pour simplement qu’on puissent partager de grosses retrocomissions a travers des surfacturations…cest quand meme moralement abominable! Cest aussi literalement tuer nos soldats sur le terrain!

  56. Le président de la commission de défense de l’Assemblée et sa délégation ont effectué une visite de terrain dans le nord du Mali dans le cadre de leur mission pour rentrer en connaissance des conditions des soldats maliens sur le terrain. C’est un acte à saluer pour que les autorités multiplient une telle visite.

  57. Cette visite de Karim Keïta est porteuse d’espoirs chez les forces armées maliennes et la population locale qui voit en cette visite les prémices du retour de l’Administration malienne dans le nord du pays. Nous saluons cet acte du fiston national, Karim Keïta je voulais dire.

  58. La visite effectuée par l’honorable Karim Keïta dans le nord du pays est une bonne chose et un acte responsable et patriotique de s part. Certes, il a été sollicité par les journalistes de se rendre dans le septentrion mais le moment n’était pas propice. Maintenant qu’il l’est, notre cher président de la commission de défense de l’Assemblée Nationale a eu a visité plusieurs bases de nos forces de sécurité et de défense dans le nord.

Comments are closed.