Mali : le budget 2020 de la CANAM est équilibré en recettes et en dépenses à plus de 67 milliards de FCFA

1

La 21e session du Conseil d’Administration de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) s’est tenue le jeudi 24 septembre au siège du Conseil National du Patronat (CNPM). C’était sous l’égide du Président du Conseil d’Administration, Moussa Alassane Diallo.

-Maliweb.net- Au cours de la présente session du Conseil d’Administration de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), la dernière de l’actuel mandat du Conseil d’Administration, les administrateurs examineront et adopteront: les procès-verbaux des 19e et 20e sessions ordinaires et de la 7e session extraordinaire du Conseil d’Administration, l’état de la mise en œuvre des recommandations issues de ces sessions, l’état d’exécution du programme d’activités 2019 et l’état d’exécution du budget au 31 décembre 2019, le rapport du commissaire aux comptes, le compte de gestion de l’exercice 2019, le rapport d’activité au 30 juin 2019 et l’état d’exécution du budget au 30 juin 2019 et le projet de budget rectifié de l’exercice 2020.

Selon le président du Conseil d’Administration, Moussa Alassane Diallo, le budget 2020 de la CANAM s’équilibrait en recettes et en dépenses à plus de 67 milliards de FCFA. Il a indiqué qu’une rectification du budget de l’exercice 2020 est soumise à l’approbation des administrateurs pour une meilleure orientation, recadrage et ciblage des dépenses, selon le contexte et en fonction de certaines priorités, dont le déploiement du nouveau système d’information de type web service pour servir l’ensemble des cercles du Mali et des dépenses liées à l’entretien de ce système. Cette rectification, selon le PCA, n’affecte pas le montant total du budget. « Ce qui est bonne chose », s’est-il réjouit. 

Le budget de l’exercice 2019 de la CANAM se chiffrait à plus de 65 milliards de francs CFA. Il a indiqué que le montant des recettes mobilisées, toutes recettes confondues, s’élève à plus de 66 milliards de FCFA sur une prévision de plus de 65 milliards, soit un taux de réalisation d’environ 101%. C’est ainsi qu’il a félicité  le Directeur Général de la CANAM, Mahamane Baby, et toute son équipe pour le travail abattu.

De l’avis du  PCA de la CANAM, les dépenses ont été liquidées à hauteur de plus de 63 milliards de FCFA sur un montant prévisionnel de plus de 65 milliards, soit un taux d’exécution d’environ 97%. Le montant total liquidé des dépenses techniques s’élève à plus de 48 milliards de FCFA sur une prévision de plus de 50 milliards soit un taux d’exécution d’environ 97%.

Selon Moussa Alassane Diallo les états financiers qui donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat consolidé comprennent le bilan et le compte de résultat consolidé. Ainsi, le total au 31 décembre 2019 se chiffre à plus de 85 milliards de FCFA contre 80 milliards au 31 décembre 2018, soit une progression de 5,83%. Il a indiqué que la trésorerie active représente plus de 256 milliards soit 30,50% de l’actif du bilan. Ceci s’explique par le niveau des placements sous forme de dépôts à terme auprès des banques et les bons du Trésor, a conclu  l’ancien DG de la BNDA.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous sommes dans quelle République? Il s’agit du bilan des voleurs et des tricheurs en bandes organisées, il faut un audit extérieur pour que ce bilan soit une vérité rationnelle, ce sans quoi, il s’agit d’un cinéma, une fourberie comme à l’accoutumée. Si on n’y prend pas garde, cette CANAM et son AMO disparaitrons très bientôt, car cette boite est le prototype de l’homme qu’il ne faut pas à la place qu’il faut, il s’agit d’un groupe bandits qui gèrent cette structure qui fait souffrir au lieu de soulager surtout les plus vieux de ce pays. Mais, ce qui reste certain , il y a la part d’Allah le tout puissant qui manifestera son courroux contre ces bandits sans foi, ni loi, ils payerons les vols, les tricheries, les détournements, et les corruptions concoctés contre les plus honnêtes de cette République. Ils sont sans pitiés, ils refusent même d’intégrer les produits les plus demandés par les plus vieux, surtout les produits afférents à la neurologie et à la cardiologie, nous maudissons ces bandits de toutes nos forces, qu’Allah exauce nos prières contre ces Satan et ces diables.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here