INFO-FLASH : Les brèves de Les Echos

0


·    Affaire Tiébilé Dramé : l’activisme du Parena
C’est par le Parena que l’opinion nationale et internationale a été mise au parfum de ce qui se tramerait contre Tiébilé dans sa gestion du Sommet France-Afrique dont il a présidé l’organisation. C’est par le Parena que l’opinion nationale et internationale a appris que le président de la République a reçu une délégation du parti du Bélier blanc pour se confondre en excuses et affirmer que même s’il se sentait responsable il n’était pas coupable de ce qui s’est passé. C’est encore par un communiqué du Parena que l’opinion nationale et internationale a appris que Tiébilé et ses camarades n’étaient demandeurs de rien et qu’ils s’attendaient juste à ce que justice soit faite. C’est à la suite d’une campagne médiatique bien orchestrée que l’opinion nationale et internationale a appris par Me Amidou Diabaté que le Parena ne veut ni compromis ni marchandage. Le soutien du Parena est fort louable. Tout comme l’idée de crever l’abcès en prenant les devants et en coupant court à d’éventuelles rumeurs savamment distillées. Mais il faut craindre que l’activisme médiatique déployé depuis une semaine n’ait un effet boomerang. L’opinion nationale et internationale pourrait bien être saturée et se demander si tout ce bruit là ne cacherait pas quelque chose. Surtout que dans le même temps, ceux qui ont collaboré avec Tiébilé dans l’organisation du sommet ne disent rien, en tout cas pas bruyamment. Il faut donc garder son calme et son sang froid. Que chacun œuvre pour que la vérité éclate. Allah ka tiniè dèmè.

·    ATT annonce 20 milliards pour la BHM
A Gao, où il procédait à l’inauguration du pont, le président de la République s’est retrouvé à parler des logements sociaux, donc de leur financement. Après avoir déclaré que c’est l’Etat et l’Office malien de l’habitat qui sont les principaux bailleurs et dans une moindre mesure l’ACI qui n’a participé qu’une seule fois malgré les multiples sollicitations, ATT a précisé que la Banque de l’habitat du Mali n’avait pas un kopeck dans les logements sociaux. Pour la simple raison qu’elle n’avait pas un franc. Ce qui va pousser l’Etat à lui octroyer 20 milliards de F CFA pour sa recapitalisation. Si la BHM doit être heureuse de cette annonce, beaucoup de Maliens s’interrogent sur l’opportunité de lieu d’une telle annonce. De mauvaises langues ont crû disposer de la réponse. Pour elles, ATT s’est senti obligé de défendre l’honneur de sa femme souillé par le livre « ATT-cratie » dont des extraits ont été publiés par Info-Matin.

·    « ATT-cratie » : c’est la S. E. qui a bastonné Dragon
C’est Info-Matin qui a donné quelques « bonnes feuilles » du livre qui fait aujourd’hui l’objet de tous les commentaires. Quatre jours durant, le journal a livré quelques morceaux choisis. Cela a suffi pour mettre la République en émoi. Et comme le livre est signé d’un pseudonyme, on assiste à toutes sortes d’accusations. Pour avoir lu le livre, nous pouvons témoigner qu’il est très dur et qu’il est inutilement méchant par endroits. Il y a des passages où les attaques frontales frisent les attaques personnelles. Nous pouvons témoigner qu’il y a quelques approximations dans certaines informations en ce sens que l’auteur aurait dû procéder à un recoupement rigoureux. Mais le livre soulève des pans entiers de la gestion de notre pays. Et ce n’est pas toujours à l’avantage du pouvoir. Comme quand l’ancien directeur général de la sécurité d’Etat, le colonel Hamidou Sissoko est accusé d’avoir couvert et protégé ceux qui ont organisé les casses des banques en Côte d’Ivoire. L’auteur rappelle l’épisode de AB qui avait défrayé la chronique. Le livre cite aussi nommément les auteurs de l’agression contre l’animateur de Radio Klédu, Amidou Diarra dit Dragon. C’est la S. E. et ses éléments qui sont les exécuteurs de l’action punitive. Dans le livre, on découvre également ce que l’Algérie pense de notre pays. Suite à la fameuse affaire des otages, les Algériens estiment que le Mali est « un Etat voyou qui, tout en s’attribuant les vertus de la démocratie et de la bonne gouvernance, compose avec le terrorisme », etc.

·    ATT veut-il reformer la décentralisation ?
Lors du traditionnel discours à la nation prononcé la veille de la fête de l’indépendance, le président de la République a parlé des changements et des actions qu’il compte mener dans les jours et les mois à venir. Pour ce qui est de la carte administrative du Mali, ATT a déclaré qu’à « l’issue d’études techniques approfondies et de concertations avec les autorités politiques, administratives et surtout les populations, nous devrons aller vers la création de nouvelles régions administratives, de nouveaux cercles et de nouveaux arrondissements ». Cette déclaration a fait sursauter beaucoup de Maliens surtout les passages où ATT parle d’arrondissements. Avec la décentralisation, l’arrondissement a purement et simplement été rayé de la carte administrative.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER