Isaak Sidibé annoncé non-partant pour le perchoir…Et alors ?

0

Qui parmi les mastodontes du parti présidentiel saura monnayer à son profit la majorité annoncée du RPM ? Le président de cette formation majoritaire ayant échoué à s’aligner dans le starting-block, la question tient de la quadrature du cercle. Et les difficultés qu’éprouvent le premier vice-président Moussa Timbiné, pour conforter son avance du premier tour, n’est point pour arranger les choses, alors que l’équation est davantage complexifiée par un vraisemblable désintérêt quant à se succéder à lui-même au perchoir. Doit-on glaner du côté de Mamadou Diarassouba, premier questeur sortant ? Les langues n’arrêtent pas de se délier à son sujet, quoique l’intéressé n’ait jamais admis en avoir une fois nourri l’ambition. Idem pour Karim Keïta ? En course pour une réélection en Commune II, le président sortant de la Commission «défense» n’affiche le moindre indice de l’intérêt que certains observateurs lui prêtent quant à la succession de son beau-père. Interrogé sur la question, du reste, il a balayé d’un revers de la main toute éventualité dans ce sens et devrait avoir coupé court à toute spéculation à son sujet. Peut-on en déduire que le perchoir manque de preneur après Issaka Sidibé ? Rien n’est moins sûr car la législature à venir pourrait comprendre un certain Abderhamane Niang, le vrai candidat d’IBK à la présidence de l’institution parlementaire en 2013. Ce qui n’en fait pas forcément un favori surtout que 2013 est différent de 2020.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here