Le candidat Mamadou Oumar Sidibé du PRVM et de la CRP face à la presse : « Je me place au-dessus de la mêlée pour créer la surprise »

0

Mamadou Oumar Sidibé, candidat du PRVM-FASOKO et de la Coalition pour le Renouveau Politique (CRP) à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, entourés des membres de son directeur de campagne et de son cabinet a animé un point de presse le samedi 7 juillet 2018. Cette rencontre avec les hommes de médias a été mise à profit pour la présentation de l’équipe de campagne du candidat Mamadou Oumar Sidibé. Ainsi, M. Aboubacar Sidiki Fomba, porte-parole du candidat, le directoire de campagne est composé de 17 personnes, un cabinet de 22 personnes et des Commissions spécialisées. Pour lui, toutes ces structures sont composées d’hommes et de femmes engagés à œuvrer activement pour élire le candidat Mamadou Oumar Sidibé à la Magistrature suprême du pays. Il n’a pas manqué de demander l’engagement des uns et des autres pour la victoire finale.

Quant au candidat, il a, dans sa prise de parole déclaré que sa candidature se place au-dessus de la mêlée pour créer la surprise. « J’attends faire la différence à travers des offres concrètes dans différents secteurs » dit-il. Pour lui, la crise sécuritaire, l’épineuse question du Centre avec à la clé les affrontements intercommunautaires, la situation des déplacées et des réfugiés, les attaques ciblées, sont de nature à faire réagir plus d’un. « Nous estimons pour notre part que le Mali ne mérite pas de vivre cette insécurité. Pourtant, cette situation délétère ne cesse d’augmenter de jour en jour avec des dégâts matériels et des pertes en vie humaines», trouve-t-il. Et, dit-il, depuis 2012, la crise n’a pas connu de répit, malgré la signature de l’Accord ; ces facteurs trouvent leur quintessence dans la faillite de l’Etat du fait d’actes malencontreusement posés par les gouvernants. « Notre combat c’est l’alternance pour insuffler une nouvelle dynamique dans la conduite des affaires publiques. Je suis candidat pour le Mali et porter haut le drapeau du pays dans le concert des nations », a-t-il conclu.

Une fois élu, M. Mamadou Oumar Sidibé entend œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance, l’accès aux services sociaux de base, le développement rural, l’emploi des jeunes, l’amélioration des conditions des travailleurs et de retraités et la consolidation de la Défense et de la Sécurité nationale. Aussi, les secteurs de développement, comme l’artisanat, le tourisme, les mines, l’énergie et autres feront l’objet de diagnostic et de suivi rigoureux pour améliorer l’image de l’Administration et les performances attendues.

***********

Atelier national de vulgarisation des textes communautaires relatifs à la métrologie

La Commission de l’UEMOA en collaboration avec  le ministère du Commerce et la Concurrence a organisé les 4 et 5 juillet 2018 à l’Hôtel El Farouk, un atelier national de vulgarisation des textes communautaires relatifs à la métrologie. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous la présidence de M. Demba Kanté, conseiller technique au ministère du Commerce et de la Concurrence, en présence de M. Issouf Salifou, expert en métrologie à l’UEMOA et M. Lansina Togola, directeur général de l’Agence malienne de la Métrologie. On notait aussi la présence de plusieurs autres participants.  Pour M. Issouf Salifou de la Commission de l’UEMOA, définie comme la science des mesures et de ses applications, la métrologie est au cœur de toutes les activités humaines et touche directement au quotidien de chacun de nous. Elle intervient pour garantir la fiabilité des quantités et volumes achetés ou vendus des produits de première nécessité et de rente. Elle contribue également à établir des diagnostics médicaux fiables qui permettent d’administrer des soins appropriés pour garantir la santé de la population. Aussi, à tous les niveaux des processus de production et de contrôle de la conformité, elle participe à l’amélioration de la qualité des produits en vue d’assurer la compétitivité des entreprises dans l’espace UEMOA. C’est pour toutes ces raisons que le Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté en septembre 2014 le Règlement N° 08/2014/CM/UEMOA, instituant un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres. A cet effet, souligne-t-il, trois règlements d’exécution ont été adoptés. Selon lui, la commission de l’UEMOA a initié plusieurs formations dans la zone d’intervention.

Pour sa part, le représentant du ministre du Commerce et de la Concurrence, M. Demba Kanté précisera que jusqu’ en 1989, le service des poids et mesures qui était chargé de la mise en œuvre des activités de la métrologie était une division centrale au sein de la Direction Nationale des Affaires Economie (DNAE) qui fut ramené à une simple section à la faveur de la réduction des services. M. Kanté rappellera aussi que depuis 2013, le gouvernement du Mali a entrepris plusieurs reformes de notre système de métrologie. Elles ont d’ailleurs porté sur la relecture du cadre législatif et règlement de la métrologie puis la construction et l’équipement du nouveau laboratoire National de Métrologie. L’autre point est l’adoption de la Loi N°2016-001 du 4 février 2016, instituant le système national de la Métrologie compété avec son décret d’application pris en novembre 2017 et l’arrêté N°2017-4410 MC-SG du 29 décembre 2017 fixant les taux de redevance pour les travaux de la métrologie en République du Mali.  Il faut enfin retenir que cet atelier, cadre d’échanges et de partage d’informations et d’expériences aura, sans nul doute permis aux responsables de la toute nouvelle Agence Malienne de la Métrologie de faire la promotion de la structure.

***********

Lancement du Mouvement des Associations de Soutien à IBK (MAS IBK)

La Maison de la presse a servi de cadre le weekend dernier à la tenue de l’Assemblée constitutive du Mouvement des Associations de soutien à IBK (MAS IBK) pour la réélection du candidat IBK à la présidentielle du 29 juillet prochain. En effet, ce mouvement, regroupe des centaines d’associations, de mouvements et clubs de soutien qui ont décidé d’unir leurs efforts afin d’apporter leurs soutiens au Président candidat Ibrahim Boubacar Keita à l’élection présidentielle du 29 juillet. A l’issue de cette assemblée constitutive, un bureau d’une soixantaine de membres a été mis en place avec sa tête, M. Youba Ibrahim Konaté. Ce dernier souligne que le bureau va travailler d’arrache pieds avec un seul objectif, faire réélire IBK dès le 1er tour du scrutin du 29 juillet.  Ainsi, les militants et sympathisants de  MAS IBK, sous la conduite du bureau, se sont engagés à donner un score honorable au candidat IBK, afin de réaliser un « takokélén ».

M. Youba Ibrahim Konaté s’est dit très honoré de la confiance, des uns et des autres, placée à sa modeste personne pour présider aux destinées de ce regroupement avec le seul but de travailler sans relâche pour la réélection du candidat IBK au scrutin du 29 juillet 2018. Il a invité l’ensemble des membres de la plateforme de Kayes à Taoudéni de se donner la main. «Le président candidat Ibrahim Boubacar Keita, vu le bilan réalisé ou en cours de réalisation durant son premier mandat, mérite un second afin qu’il puisse continuer les œuvres qu’il a commencées», a-t-il rappelé. Selon le président de la plateforme, le président IBK est le seul candidat qui peut apporter des solutions aux problèmes des maliens, mais avec l’aide et le concours de l’ensemble des maliens. Youba Ibrahim Konaté a aussi renouvelé l’engagement des membres de la plateforme à soutenir jusqu’au bout les idéaux et les actions du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Keita. Il a enfin invité les membres de la plateforme du mouvement des associations de soutien à IBK, à un retrait massif de leurs cartes d’électeurs pour la victoire finale d’IBK dès le 1ertour.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here