Amazone de la semaine : Professeure Rokia Sanogo

1

Pour le plaisir des lecteurs de la rubrique, InfoSept reste fidèle à sa tradition qui consiste à vous présenter chaque semaine une femme dynamique, battante, travailleuse, et qui contribue au développement de notre pays, le Mali.

Cette semaine, nous choix s’est porté sur la professeure titulaire du CAMES (Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur) en Pharmacognosie (sciences des substances biologiques à vertu ou potentiel médicamenteux).

Née à San en 1964, titulaire d’undoctorat en pharmacie de l’école de Médecine et de Pharmacie à Bamako en 1990, la ProfesseureRokiaSanogo ne se limite pas à ce titre comme l’ont fait nombre de ses paires. Ainsi s’attèlera-t-elle aux études et à la recherche pour finir par décrocher en 1999 un PhD en pharmacognosie à Messine, en Italie. Neuf ans plus tard, la revoilà Professeure agrégée du CAMES en 2008.

Il s’agit de la première femme professeure titulaire de la Faculté de Pharmacie du Mali. La compétence, la rigueur, l’engagement et le travail acharné de la Professeure Sanogo dans le domaine de l’enseignement et de la recherche sur les plantes médicinales d’Afrique ont été ainsi reconnus et récompensés.Elle est actuellement chef du service des sciences pharmaceutiques du département médecine traditionnelle. Un service qui s’occupe de la recherche, la production et le contrôle de qualité des médicaments traditionnels améliorés. Elle est aussi présidente du comité scientifique interne de l’Institut National de Recherche en Santé publique (INRSP).

La ProfesseureRokiaSanogo, qu’on ne présente plus au Mali, est une fervente animatrice du landerneau politique malien, notamment à travers le parti SADI et le Mouvement Populaire du 22 mars 2012 (Mp22).

Cette brave dame est une véritable battante. Métronome, la ProfesseureRokiaSanogo intervient au niveau d’autres formations : Master de Santé publique de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie de Bamako ; cours d’ethnopharmacologie appliquée de la société française d’ethnopharmacologie à Metz, France ; Master de Biotechnologie de l’Université de Ouagadougou, Burkina Faso…

« Rose » comme aiment l’appeler ses proches, participe également à l’enseignement et à la recherche sur les plantes médicinales africaines auprès des facultés de pharmacie de Messine et Salerne. Elle a contribué à une soixantaine de publications scientifiques sur les propriétés biologiques et la chimie des plantes médicinales du Mali et d’ailleurs.

La Professeure RokiaSanogo fait vraiment honneur à toutes les femmes du Mali. Elle est membre fondatrice et présidente de l’ONG« aide au développement de la médecine traditionnelle » (Aidemet ONG). Sous cette étiquette, la Prof.RokiaSanogo a déjà publié trois ouvrages sur la Médecine traditionnelle et la Santé publique. En tant que femme, en plus des thèmes généraux de recherche, ses projets sont surtout orientés à l’approfondissement des problèmes spécifiques aux femmes (mortalité maternelle, mutilations génitales féminines, contraception, stérilité, dysménorrhées, troubles liés à la ménopause, etc.).

La force de notre Amazone est qu’elle aime vraiment le métier qu’elle exerce, et son souhait est de pouvoir capitaliser les riches expériences accumulées, de valoriser les nombreuses compétences qui existent, ainsi que les différentes opportunités qui se présentent. Cela, dans le but de parvenir à la création d’une plateforme pluridisciplinaire autonome de formation, de recherche et de développement pour la valorisation des ressources de la Médecine traditionnelle, avec la pleine implication des dépositaires des savoirs traditionnels de santé.

                                                                                                                                 HaouaOuane

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Oui avec l’aide et grand appui du grand Drissa Diallo ex chef du département du médecine traditionnel INrSP bon vent à Rokia

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here