Mali : le rappeur Mylmo s’implique dans la lutte contre Ebola (INTERVIEW)

0

Nouvel album de Mylmo : Les problèmes de la société mise à nuLe rappeur malien Mohamed Soumounou, plus connu sous le sobriquet de Mylmo, est l’artiste le impliqué dans la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali.

Le jeune artiste très adulé par le public malien, n’a pas attendu la détection, en octobre, du premier cas confirmé de la maladie à virus Ebola, sur une petite fille de deux ans à Kayes ( sud-ouest du Mali), pour consacrer deux chansons au terrible virus, dans le cadre de la sensibilisation et de la prévention de l’ épidémie Mali.

Dans une interview accordée à Xinhua, Mylmo estime que l’ implication de tous les acteurs de la société civile malienne est nécessaire dans la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Evoquant les raisons qui ont motivé l’enregistrement des deux chansons, il souligne que les gens attendent la réaction de Mylmo chaque fois que survient un événement.

“Il fallait donc que je réagisse pour sensibiliser et prévenir (…) C’est mon devoir en tant que citoyen, artiste et acteur culturel”, souligne-t-il.

Quant à la polémique sur la réalité ou non de la maladie, le rappeur convoque un adage malien : “face à des doutes qu’un insecte peut te piquer ou pas, mieux vaut faire tout pour qu’il n’ entre pas dans ton pantalon. Autrement dit, mieux prévenir que guérir. C’est ce message que je livre dans ma premier chanson, à l’attention des jeunes de ma génération et de tout le monde pour montrer les méfaits d’Ebola”.

Le deuxième morceau est sous forme de conte puisque les tout petits enfants “aiment le conte et que ce sont eux les plus exposés”, explique l’artiste.

“Ainsi, ils peuvent bien assimiler le message et les parents aussi peuvent réaliser les dangers auxquels les enfants sont confrontés quand ils sont à l’école”.

L’implication de Mylmo à travers le rap ne pouvait passer inaperçue.

“Le ministère de la Santé et d’autres structures impliquées dans la lutte m’ont félicité. Jusque-là, je n’ai perçu de l’argent pour mon action parce que je ne fais que mon devoir de citoyen. C’ est tout”, assure-t-il.

Mylmo se veut un précurseur. Il “lance un appel aux jeunes rappeurs et autres artistes maliens afin qu’ils s’impliquent dans la lutte contre Ebola qui n’est pas à négliger. Pour ce faire, il faut des campagnes de sensibilisations. Il faut qu’on évolue dans le sens du développement de notre pays”, conclut-il.

En attendant, le Mali, sans se barricader, renforce les mesures de prévention contre le virus Ebola. Il participe aussi aux recherches pour trouver un vaccin contre la maladie.

“Le Mali est l’unique pays en Afrique à faire partie des trois pays choisis pour piloter un vaccin candidat contre Ebola. Entamé en début du mois d’octobre, cet essai vaccinal fait l’objet de toutes les attentes dans le monde pour barrer la route à cette épidémie ravageuse”, souligne le ministère de la Santé.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER