Monsieur Modibo Koné, ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable en terrain connu

0

Ingénieur Topographe de la prestigieuse ‘’Ecole Nationale des Ingénieurs’’ de Bamako, Mr KONE a étendu ses compétences au Développement Durable en obtenant un diplôme d’études approfondies (DEA) en hydraulique agricole de l’école inter-Etats d’ingénieurs et d’équipement rural de Ouagadougou ; un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des entreprises – spécialité management des projets de développement- du CESAG de Dakar, et un certificat en évaluation de projets d’infrastructures de la célèbre école nationale des Ponts et Chaussées de Paris. À ces diplômes, s’ajouteront des formations spécialisées en changements climatiques, en économie de l’environnement, en hydraulique, en génie rural et en évaluation de projets d’infrastructures.

Dans sa vie professionnelle, il fut chargé de suivi des projets à la division des infrastructures et de l’énergie, de 1997 à 2004, Directeur du Développement Rural et des infrastructures de la BOAD, de janvier 2009 à mai 2011, avant de devenir Directeur des opérations de la même banque. Il a géré pour le compte des pays membres de la banque des dossiers sur : les impacts environnementaux des infrastructures et des aménagements hydro-agricoles financés par la banque ; les changements climatiques pour mieux prendre en compte les activités d’adaptation et d’atténuation pour réduire les émissions des gaz à effet de serre.

Monsieur Koné a participé à : la 20e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP20) qui s’est tenue du 1er au 12 décembre 2014 à Lima, au Pérou, la COP21 à Paris, en France qui a été pour beaucoup un ‘’moment historique’’ grâce à la signature de l’Accord de Paris. Celui – ci entérine que la communauté internationale fera tout son possible pour contenir le réchauffement climatique bien en-dessous de +2°C, voire le limiter à +1,5°C.

Pour ces participations, les questions ne se posent en termes de ce que tu as apporté mais de ce que tu as appris car les COP sont en soit un lieu de donner et de recevoir sur les questions brulantes des changements climatiques.

Enfin, fort de son expérience, l’homme a introduit dans l’organigramme de la CMDT, une direction Environnement et Changements Climatiques. Il est impensable que les questions environnementales ne fassent pas l’objet d’un suivi interne constant lorsqu’il s’agit de la culture du coton. Des études d’impacts environnementaux et d’évaluations environnementales ont été conduites quand il était aux commandes à la CMDT.

Au regard de son parcours, Monsieur le Ministre KONE est en terrain connu. C’est pourquoi, compte tenu du temps imparti et des préoccupations du pays, la hiérarchisation des priorités doit être prise en compte.  Dans un micro trottoir que nous avons réalisé, le choix du citoyen lambda a porté sur deux préoccupations à savoir : l’application de la Loi sur l’utilisation des sachets plastiques ; la réalisation d’une unité industrielle de transformation des déchets solides.

Ces vœux sont- ils au-dessus de la capacité de l’homme ? Certainement non. Son riche carnet d’adresses et son savoir-faire lui permettront d’obtenir des résultats et contribuer ainsi à l’apaisement du climat social.

Youma

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here