Coalition des syndicats de la police : Les policiers en sit-in devant le ministère de la sécurité le 14, 21 et 28 février prochain

0

La coalition des syndicats de la police ont adressé une lettre au ministre de la sécurité et de la protection civile qu’ils vont faire un sit-in devant ledit ministère le 14, 21 et 28 février pour demander  l’exécution des point de revendication au bénéfice de toute la police nationale.

Ils réclament la situation de la régularisation du collectif de 119 diplômés requérant dont les dossiers sont toujours devant la section administrative de la cour suprême, contrairement au chiffre irréel de plus de (400) évoqués par l’administration, la nomination des régisseurs, les primes GMS, BAC, BSI, CCR, la situation des PGA des recrues à l’école de polices et entre autres.

Les  20 000 logements sociaux, normalement destinés à résoudre en partie la problématique de logements des fonctionnaires de police et le problème des régisseurs dans les unités sans base juridique depuis 2017.

Selon un policier, depuis leur réintégration dans le rang  de la police jusqu’à présent rien n’a été fait pour leur remettre dans leur droit comme il était convenu lors de l’atelier tenu à Markala entre le ministre de la sécurité et de la protection civile et celui de la cohésion sociale. Pour ces ex-combattants avant le mois de janvier, les autorités devraient les mettre dans leur droit mais malheureusement rien.

Les syndicats demandent  à l’Etat d’arrêter le jeu de deux poids deux mesures et d’appliquer la loi, seulement la loi comme disent les textes afin de mettre leurs camarades dans leurs droits et de rendre effectif le projet de logements sociaux des fonctionnaires de police, en plus ce syndicat demande la régularisation de la situation des camarades du collectif des diplômés sans oublier les régisseurs dans les unités sans base juridique depuis 2017. Bien que l’arrêté soit au niveau du ministère de l’économie et des finances.

En guise de conclusion, il a déclaré qu’avant la fin du mois de janvier et début février si rien n’est fait le syndicat à travers son comité directeur décidera de passer par d’autres formes de revendication.

Rappelons que le collectif des recalés du recrutement de la police veut rejoindre les syndicats le jour du sit-in afin que les objectifs soient atteints.

Le ministre de la sécurité est fortement  interpellé afin de trouver une solution idoine à ces différents problèmes avant toute complication.

A bon entendeur salut !

 

La rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here