16ème session ordinaire du Conseil d’Administration du CICB: Les enjeux sécuritaires à l’ordre du jour

0

Les administrateurs du Centre International de Conférences de Bamako (CICB) étaient réunis, le vendredi 11 décembre dernier, pour la 16ème session ordinaire de son conseil d’administration. C’était sous la présidence de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, présidente du Conseil d’Administration du CICB.

Cette année, le contexte sécuritaire dans lequel se trouve notre pays avec les récents attentats terroristes à  l’hôtel Radisson Blu a fait inscrire parmi les points de la session, l’amélioration des conditions sécuritaires.

Plus haut lieu des rencontres nationales et internationales, le CICB va devoir faire face, cette année, à des défis particuliers surtout liés à l’organisation du sommet France Afrique en 2016 dans le contexte actuel de lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi, dès l’entame de ses propos, la ministre N’diaye Ramatoulaye Diallo a rappelé aux administrateurs les enjeux sécuritaires auxquels la direction va devoir faire face. Ceci, dans la dynamique de la poursuite des efforts de relance entamés en 2014. Mais aussi, les rénovations d’envergure pour 2016 afin de  faire de l’établissement la vitrine du Mali dans le monde diplomatique, économique, politique et culturel.

La ministre qui a félicité l’ensemble des administrateurs et la direction du CICB  dit mesurer toute l’importance et l’enjeu des rôles de chacun quant à l’amélioration de la gestion du CICB. Avant de réitérer ses encouragements aux Administrateurs et à l’ensemble des travailleurs du CICB.

Rappelons que le rapport d’activités de l’exercice 2015 à mi-parcours se présente comme suit : la dotation rectifiée s’élève à 1 539 383 172 FCFA contre une dotation initiale de 1 454 641 780 FCFA. La réalisation des recettes sur ressources propres du 1er janvier au 30 septembre 2015 s’élève à 453 402 395 FCFA et les recettes totales encaissées pour la même période sont de 424 360 395 FCFA pour un total de 271 activités abritées.

DK

PARTAGER